Magazine Santé

Symptômes et traitement du cancer de la prostate

Publié le 03 mars 2015 par Antoinemoulin @medecinsurinter

Le mois de mars est le mois de mobilisation contre le cancer de la prostate. Il s’agit du cancer masculin le plus répandu et le plus meurtrier dans le monde. La maladie se caractérise par la formation d’une tumeur maligne au niveau de la prostate, une glande de l’appareil reproducteur de l’homme qu’on repère sous la vessie. A un stade avancé, le cancer de la prostate engendre des complications graves. Un traitement à temps est ainsi indispensable.

Quelques statistiques sur le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate touche en général les hommes âgés de 60 à 90 ans. Du point de vue géographique, c’est dans les pays occidentaux qu’on recense le plus grand nombre de victimes. En France par exemple, on a enregistré plus de 71.000 nouveaux cas en 2011 avec environ 8685 décès. Le bilan est encore lourd. Dans les pays d’Amérique du Nord, le taux de décès a nettement régressé grâce à la mise en place d’un mode de dépistage plus précis basé sur l’utilisation du marqueur prostatique PSA.

Symptômes et complications

L’existence d’un plan de dépistage adéquat est effectivement nécessaire si on veut vaincre le cancer de la prostate. Il faut mentionner que les symptômes ne se manifestent que lorsque la maladie arrive à un stade avancé, c’est ce qui la rend encore plus dangereuse. Parmi les symptômes, le patient aura alors une difficulté à uriner. Il peut également distinguer la présence de sang dans l’urine ou le sperme. La victime ressentira aussi une certaine douleur au niveau du bas du dos et des hanches et au moment de l’éjaculation. Concernant la méthode de diagnostic à adopter, les professionnels de la santé peuvent miser sur le toucher rectal qui consiste à insérer un doigt dans le rectum en vue de détecter les anomalies au niveau de la prostate, l’analyse sanguine, l’échographie transrectale ou bien la biopsie. En cas de retard de prise en charge, les cellules cancéreuses atteignent d’autres organes et peuvent occasionner la formation de tumeurs secondaires. La chance de guérison est dans ce cas minime.

Facteurs de risques et traitements préventifs

Les principales causes du cancer de la prostate restent encore méconnues. Toutefois, certains facteurs peuvent favoriser son développement. On cite entre autres la consommation d’aliments riches en matières grasses comme des viandes rouges et du lait de vache en entier, le tabagisme, la prise de compléments alimentaires riches en acide phytanique certaines infections sexuelles non traitées, l’obésité et le manque d’exercice. Pour prévenir la maladie donc, il est conseillé de limiter l’apport en matières grasses dans les nourritures, d’être toujours actif, de manger des fruits et légumes en abondance et d’arrêter de fumer. Les hommes devront également faire le plein de vitamine D et traiter correctement les divers troubles pouvant accroître le risque comme l’hypertrophie bénigne. Hormis ces mesures de base, le plus important est de faire un dépistage à partir de l’âge de 50 ans. On peut se rendre chez le médecin pour effectuer un toucher rectal ou bien effectuer un test de l’antigène prostatique spécifique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoinemoulin 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine