Magazine Cinéma

Série : House Of Cards

Par Ric01a

House-of-Cards

L’Avis De Ric01a : ♥♥♥♥ (Cette avis personnel repose uniquement sur l’ensemble des trois premières saisons)

Je vais être franc avec vous, je considère que cette série n’aurait pas dût en être une… Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que la première saison résume à elle seul le tout.

Voila une partie du Synopsis dans le but de ne pas trop vous spoiler l’histoire :

Frank Underwood, élu démocrate à la Chambre des représentants et whip de la majorité, a aidé Garrett Walker à devenir président des États-Unis en échange de la promesse de devenir Secrétaire d’État. Mais, avant l’investiture de Walker, la chef de cabinet Linda Vasquez lui annonce que le Président n’a pas l’intention d’honorer sa promesse. Furieux, Underwood et sa femme Claire s’allient pour détruire ceux qui s’opposent à leurs projets.

Inexorablement, on comprend tout de suite la finalité de ce scénario. C’est à la fois la une force pour la série comme sa perte, car dépassé la saison 1, on se lasse très vite de tout et c’est bien dommage. Frank Underwood (Kevin Spacey) est un personnage brutal, calculateur et manipulateur. On l’aime à la fois pour ses fameuses apartés avec le spectateur qui l’observe et garde tout ses secrets et à la fois pour son génie machiavélique car une fois lancé, rien ne peut arrêter cette machine de destruction. Tous, tombe un jour sous le joug de ce terrible couple soudé que rien ne semble atteindre. Le titre House of Cards n’est pas choisis pour rien, Francis part de pas grand chose et se hisse jusqu’au sommet en faisant tomber un par un ses adversaires. Netflix dispose la d’une série en or qui comprend en son sein de nombreux acteurs talentueux. A la réalisation on retrouve quand même le célèbre David Fincher qui à déjà travaillé par exemple sur Seven avec Kevin Spacey ou bien encore on y retrouve aussi Jodie Foster ( Le Silence Des Agneaux). Les multiples rebondissements de la série sont vraiment les bienvenus et sont subtils, même si certains aspects de la vie politique américaine m’échappe encore, surtout au niveau de la place que chacun occupe, l’on ne se retrouve jamais vraiment largué et on comprend tout de même les machinations mises en œuvre.

La saison 2 et 3 apportent elles aussi leur lots de mésaventures qui mettra le couple à l’épreuve, on à l’impression que tout tourne en rond et que le fauteuil présidentiel se trouve être en concurrence direct avec l’anneau maître inventé par Tolkien. Tout les personnages secondaires sont assez bien détaillés et il est intéressant de voir ce que tous deviennent au contact du grand Underwood. Bien que l’on ressente une montée en puissance de la série avec des problèmes de plus en plus grave, on reste bloqué irrémédiablement sur la finalité de la première saison. Keavin Spacey était le parfait acteur pour interprété ce rôle qui quelques part est assez proche de ce qu’il à toujours jouer : Un tordus ! haha ! Mon dernier commentaire sera en faveur de sa femme : Claire Underwood, jouer ici par l’excellente Robin Wright, cette dernière est toujours apparus en second plan dans plusieurs films notable (Forrest Gump par exemple). Cette fois ci, elle se retrouve être actrice principale, voir même, celle à qui l’on doit la montée fulgurante de l’homme politique.

Une série à voir, si ce n’est qu’au moins que pour sa première saison qui, je le répète, aurait pu être un film fantastique !

J’attends à présent de voir la suite à présent et vous laisse sur ces mots.

Ric01a


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ric01a 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte