Magazine Culture

Interview de Johanna ZAÏRE

Par Revesetimagines @Reveset
Interview de Johanna ZAÏRE

Aujourd'hui, c'est Johanna ZAÏRE (auteur entre autre des Roitsy de Magara Kisi) qui a gentiment répondu à mes questions entre deux scènes de Captain América ! Elle m'a averti qu'elle était une pipelette mais c'est très agréable de la lire ! Je tiens à préciser que rien n'a été coupé....

Interview de Johanna ZAÏRE

Voici le jeu des questions/répon,ses

1 - Bonjour Johanna, si nous faisions un peu connaissance. Pourriez-vous nous dire quelques mots sur vous ?

Bonjour, je suis une jeune auteure et interprète d'une vingtaine d'années, passionnée par tout ce qui est artistique (écriture, musique, théâtre et cinéma entre autre). J'ai commencé à écrire des poèmes en 2006 (publiés aux Éditions du Panthéon), puis j'ai arrêté pour faire de la musique. J'ai ensuite repris l'écriture de romans cette fois-ci en 2012, j'ai sorti mon tout premier ouvrage " Sanatorium " le 28 juin 2013 et depuis je ne m'arrête plus. 2 - J'ai pu lire sur votre site que vous aviez une seconde passion en plus de l'écriture : la musique. Pourriez-nous nous en parler un peu ? Contrairement à l'écriture qui s'est déclenchée bien plus tard, ma passion pour la musique et en particulier pour le chant a démarré très jeune. Quand j'étais petite, j'aimais beaucoup faire des spectacles pour ma famille avec mes sœurs et cousines dans lesquels on reprenait les comédies musicales de l'époque comme Roméo et Juliette, perchées sur les balançoires ou autres décors du jardin qui était notre scène. C'était vraiment amusant. J'ai toujours aimé chanter et vouloir en faire un métier à l'avenir ne me fait pas peur. J'ai donc été chanteuse pour différents groupe pop rock puis j'ai décidé de me lancer en solo avec l'aide de Sébastien, mon compositeur. Ensemble, nous avons créé mon univers musical et surtout l'univers musical de mes romans, car chaque roman à son CD, donc ses chansons. J'écris les paroles, et fais la mélodie de chant tandis que Séb' est à la composition, l'arrangement et le mixage. Il m'arrive de composer, mais je préfère laisser ça aux pros (rire). À côté de l'écriture et de cette seconde passion, je fais également de la Comédie Musicale. On prépare d'ailleurs notre spectacle de fin d'année, il n'y aura pas de place pour tout le monde mais vous êtes bien entendu tous conviés ;) 3 - Vous êtes une artiste polyvalente, comment vous sont venues ces passions ? Je dirais que les deux passions (écriture et musique) sont venues naturellement. Ma passion pour la musique et surtout le chant me suis donc depuis que je suis petite. Il ne se passe pas une journée sans que je ne fredonne un air. Peu importe la chanson, il faut que je chante. Concernant l'écriture, j'ai eu une période difficile dans ma vie et l'écriture est devenue mon échappatoire. Je me suis extériorisée en écrivant mes poèmes et ça m'a beaucoup aidée. Le cinéma est également une énorme passion que je garde en objectif et je pense que celle-ci s'est vraiment développée après avoir vu le " Seigneur des Anneaux ", depuis je suis accroc aux films de tous genres. - Si vous étiez une saison, vous seriez ... l'été parce que je ne supporte pas du tout le froid. - Si vous étiez un animal, vous seriez... un ratel ! J'ai découvert cet animal il y a peu de temps et je dois avouer que comme lui, je ne lâche jamais mes objectifs. Je m'acharne jusqu'à ce que je réussisse. - Si vous étiez un pays, vous seriez... Je n'ai pas encore fait le tour du monde, mais notre France a beaucoup de paysages différents (que je compte bien explorer également) et ça me plaît. En plus je suis fan de Paris. - Si vous étiez une personnalité, vous seriez... sans hésiter Ryan Gosling... Oui je sais que c'est un mec, mais il est quand même sacrément beau gosse ! (rire) Non, plus sérieusement, je me retrouve beaucoup dans son univers musical que je qualifierai de " particulier " (dans le bon sens), et dans sa manière de voir les choses. Il a un côté très sombre voir trash que j'apprécie énormément. Certainement parce que j'ai moi aussi le mien, qui est plutôt dans les mêmes tons. Lorsque j'écoute sa musique ou que je regarde ses films les plus sombres comme " Drive " ou " Only God Forgives " ou encore son film " Lost River ", je me sens un peu comme chez moi. Comme si j'étais dans mon propre univers. C'est un artiste que j'apprécie vraiment. 5 - Avez-vous un auteur référent ou que vous adorez simplement lire ? Je n'ai pas d'auteur référent du tout. Il faut savoir que depuis que j'écris des romans, je n'en lis plus du tout. Maintenant, je lis des livres qui m'expliquent des choses (rire). Culture et société, et je trouve surtout mon bonheur dans le rayon scientifique. Par contre, avant de me mettre à écrire, j'adorai lire Tolkien. J'ai lu une bonne partie de sa bibliographie. Je lisais Nietzsche aussi. Les derniers romans que j'ai lu sont " Palo Alto " de James Franco et " HomeFront " de Chuck Logan en VO. C'était des bonnes lectures mais je préfère quand même mes livres d'intello (rire). 6 - Vous auto-éditez vos romans, avez-vous déjà tenté de passer par une maison d'éditions ? Eh bien oui, à plusieurs reprises. J'ai donc publié mon premier ouvrage (recueil de poèmes intitulé " Obscur Clarté ") aux Éditions du Panthéon en 2006. Ensuite j'ai signé un contrat avec les Éditions Thélès en 2012, qui est une maison d'édition à compte d'auteur (l'auteur paie pour être édité mais ne cède pas ses droits à l'éditeur) pour le 1er tome des Roitsy de Magara Kisi. Manque de bol, la maison d'édition a mis la clé sous la porte pour liquidation judiciaire, j'y ai perdu une belle somme d'argent et j'ai mis plus d'un an avant de pouvoir à nouveau exploiter mon roman. Ça m'a complètement refroidie. J'étais donc repartie pour faire de l'autoédition, mais j'ai finalement signé deux contrats avec Édilivre : le 1er pour " Trafic " et le 2ème pour la réédition de " Sanatorium ". Finalement, étant habituée à tout faire toute seule, et ayant un problème avec la cession des droits (je ne peux pas céder mes droits, ça me donne la sensation désagréable de perdre ma création - voire une partie de moi quand je suis satisfaite de ce que j'ai fait) j'ai décidé de faire un retour aux sources et de publier (enfin) le 1er tome des Roitsy de Magara Kisi en autoédition. Je pense qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même ;) 7 - Quelles ont été vos réactions à la suite des premiers retours sur vos romans ? Les premiers retours étaient tous positifs dans l'ensemble ! Certes il y a forcément des points qui n'ont pas plu à tout le monde puisqu'on ne peut pas plaire à tout le monde, mais je n'ai pas eu de critique vraiment négative jusqu'ici. Tout ça m'a énormément touchée ! Je me souviens lorsque les premières critiques de " Sanatorium " sont tombées c'était complètement dingue ! D'abord parce qu'elles s'enchaînaient, il pleuvait des chroniques de " Sanatorium " sur la toile, et ensuite parce qu'elles étaient toutes magnifiques. J'ai eu les larmes aux yeux en lisant plusieurs chroniques. J'avoue je suis hyper-ultra-méga sensible, je pleure quand je suis triste et même quand je suis super heureuse, mais surtout à la base, j'écris pour moi et non pour les autres, alors le fait de lire toutes ces belles chroniques et ces beaux avis m'a véritablement émue. Je ne pensais pas pouvoir apporter autant aux gens, leur donner des émotions, leur faire peur, les faire s'évader le temps de quelques pages. Je lis chaque chronique qu'on m'envoie et je les gardes toutes. Elles sont soigneusement rangées et parfois il m'arrive de les relire. Les mots de mes lecteurs me font vraiment plaisir et je les remercie énormément. 8 - Comment vous est venue cette idée de cataclysme mondial dans les Roitsy de Magara Kisi ? Et ce nom de Roitsy de Magara Kisi ? En 2012 alors que j'étais chanteuse dans un groupe pop rock, j'ai écrit et composé une chanson sur un lieu que j'aime beaucoup : une fontaine un peu particulière cachée en pleine forêt dans un décor vraiment magnifique. J'ai raconté l'histoire que j'avais imaginé pour cette fontaine ancrée dans la pierre, avec un trou donnant sur un tunnel qui descendrait sous terre. À l'époque on parlait beaucoup du 21/12/2012, la fin du monde selon le calendrier Maya. Je me suis dit que ce serait un super refuge en cas de cataclysme (rire) mais je le voyais bien comme un lieu de pèlerinage également. Ce roman est donc parti d'une soit disant fin du monde imminente et d'une fontaine (rire). La chanson s'intitule "The Misery Fountain" et figure sur le CD "Twilight of Powers" qui correspond au 1er tome des Roitsy de Magara Kisi. Elle parle des malheurs qu'endure la Terre à cause de nous et je dis également que cette fontaine est le lieu où les Hommes se réuniraient pour prier une dernière fois avant que notre planète ne s'éteigne. Oui je sais c'est super joyeux ! (rire) Finalement j'ai eu envie de développer ce que ça m'inspirait et en ai écrit tout un roman. Concernant le nom, je voulais quelque chose d'étrange (rire). Premièrement parce que ça me correspond tout à fait, et deuxièmement parce que même si le premier tome est plus centré sur la fin du monde, le genre global (qui se dessine bien plus par la suite) est fantastique. Je n'en dirais pas trop sinon je vais certainement tout gâcher mais je n'écris rien au hasard, surtout dans cette saga. Il y a énormément de symboles qui donnent du sens à la suite de l'histoire. Il y a beaucoup de lieux, de prénoms ou même des descriptions qui ont leur propre sens de par leur symbolique. C'est un peu une double lecture : un cocktail de symboles mythologiques, étymologiques, géographiques, linguistiques et j'en passe. En fouillant un peu, en allant au-delà de la simple lecture, vous pourrez découvrir des choses vraiment intéressantes que j'ai pris plaisir à découvrir moi‐même. 9 - Souvent dans les dystopies, les auteurs mettent en scène de jeunes héros, découvrant l'amour en cours de récit, pourquoi avoir choisi des personnages plus âgés, plus matures et déjà en couple ? En fait, je déteste les histoires d'amour, je trouve ça vraiment cul‐cul (désolé du terme) et en général ça m'ennuie. Mais les gens aiment bien ça alors je me sens un peu obligée d'en mettre (rire). J'ai d'ailleurs été vraiment étonnée d'avoir écrit "Trafic" qui, au final, est une histoire d'amour qui se passe dans le monde torturé du trafic. Ça ne me ressemble tellement pas que lorsque j'en parle, je dis toujours "je ne sais pas comment j'ai fait pour l'écrire" (rire). Je dois dire aussi que les choses viennent naturellement, je ne me pose pas la question de savoir si tel ou tel personnage va être en couple, les images qui courent dans ma tête sont tout de suite très claires, je ne fais que les retranscrire. Et j'ajouterai que j'adore les stéréotypes ! Ils m'amusent et j'aime les tourner en dérision d'une certaine manière. Dans les films catastrophes par exemple, il y a toujours le couple déjà formé, (en général des parents) avec leur enfant en pleine crise d'adolescence ou fou amoureux de quelqu'un comme si c'était son âme sœur et qu'il/elle allait finir sa vie avec alors qu'ils n'ont que 15 ans. Et puis ils sont toujours séparés, ils doivent se retrouver etc... et... on connait tous la fin : les parents à la base divorcés se remettent ensemble, les ados sont super amoureux alors que la probabilité de chance qu'ils finissent ensemble n'était pas gagnée d'avance, et tout se finit bien et c'est super génial ! (rire) C'est tellement cliché et donc tellement drôle que je ne peux pas m'empêcher de les utiliser, de jouer avec et de les détourner. 10 - Combien de tomes avez-vous prévu pour cette saga ? Il y a en tout 3 tomes qui sont déjà écrit depuis 2012 (rire) Et contrairement à ce qui est mentionné à la fin du premier, j'ai revu mon calendrier de sortie entre temps. Je vais peut‐être faire des déçus, mais il ne sortira donc pas cette année parce que le délai est vraiment court et que je commence tout juste la promotion du 1er. 11 - Avez-vous d'autres projets d'écriture dont vous pouvez nous parler ? À vrai dire, j'en ai des tas et du coup il a fallu que je ralentisse un peu la cadence (rire). À la base, je voulais sortir 3 romans cette année, mais je me suis rendu compte (grâce à un ami) qu'en 2014, je n'avais pas pu profiter de chaque ouvrage et ça me chagrine un peu. On a beaucoup parlé de " Sanatorium " sur la toile parce que j'ai pris le temps de faire de la promotion et qu'au final il a eu droit à 3 moments de gloire : sa première sortie en 2013, le tournage de son clip en septembre 2014 et sa réédition en octobre 2014 avec l'avant‐première du clip dans une salle de cinéma etc... J'ai fais énormément de promotion pour lui, chose que je n'ai pas pu faire pour "Trafic" par exemple, qui est passé complètement inaperçu. Je ne regrette pas du tout mon année 2014 parce que j'ai vécu des choses absolument magiques mais je me dis simplement que c'est dommage de créer quelque chose pour ne pas l'exploiter ensuite. J'ai donc décidé d'opter pour une sortie par an, peut‐être 2 mais j'en doute. Comme je l'ai dit précédemment, je commence tout juste la promotion des Roitsy de Magara Kisi (Tome 1) qui est sorti au mois de décembre 2014 du coup je veux lui laisser le temps de vivre et de faire parler de lui. Donc mon prochain roman sortira certainement en fin d'année. Il s'intitule "World War Web" que j'ai décidé d'abréger ("WWW"). C'est une dystopie qui se passe en 2035 et qui parle des nouvelles technologies. Il est actuellement en phase de réécriture qui est bientôt terminée, et contrairement à mes premiers romans qui faisaient environ 200 pages, celui‐ci en fera un peu plus de 400 dans son format d'édition (14,8x21). J'ai vraiment hâte de vous le faire découvrir mais pour l'instant je n'en suis pas pleinement satisfaite, je fais encore beaucoup de recherches pour l'améliorer et qu'il me plaise le plus possible. Par contre si vous le souhaitez, un résumé est déjà disponible sur mon site et comme j'anticipe toujours la promotion, l'appel à chroniqueurs via mon site internet est d'ores et déjà ouvert. 12 - Je vous laisse la parole... Merci pour votre gentillesse ! Que dire de plus si ce n'est "Merci beaucoup pour cette interview" ! Ça m'a fait énormément plaisir de répondre à ces questions. Je tiens aussi à remercier les membres de ma "Zombie Family" qui sont mes Fans, mes Followers ou peu importe comment on les nomme, ils sont là et me soutiennent et ça me touche énormément ! Une nouvelle aventure se dessine petit à petit à l'horizon et j'ai vraiment hâte de pouvoir vous en toucher deux mots également. Merci à tous ! ♥
http://www.johannazaireofficiel.com/#!partenariats/cwhj

Cette interview est terminée ! Je ne sais pas vous mais moi quand j'ai lu que les 2 autres tomes des Roitsy de Magara Kisi était déjà prête mais qu'il fallait attendre l'année prochaine, j'ai failli m'assomer avec mon ordi. Du coup, je vais tenter de me consoler en répondant à l'appel de chroniqueurs pour WWW....

Je remercie une nouvelle fois Johanna pour sa fraicheur, sa simplicité et sa gentillesse. Et je ne peux que vous conseillez de découvrir cette jolie plume francophone ! Vous pouvez la retrouver :

- sur son site : http://www.johannazaireofficiel.com/

- sur FB : https://www.facebook.com/RoitsydeMagaraKisi?fref=ts

- sur Twitter : https://twitter.com/JohannaZaire

Interview de Johanna ZAÏRE
Interview de Johanna ZAÏRE
Interview de Johanna ZAÏRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Revesetimagines 2589 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines