Magazine Culture

« L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes » de Karine Lambert

Par Douceurlitteraire

l'immeuble

Envoyé récemment par Livre de Poche, ce premier roman de Karine Lambert m’a emmené le temps de quelques heures dans un univers original.

L’on peut facilement imaginer qu’un immeuble comme celui du roman puisse exister. Un immeuble dans lequel tous les habitants sont des femmes et exclusivement des femmes, totalement interdit aux hommes même à un plombier ou un peintre. Chacune de ses femmes, plus ou moins jeunes, porte ses casseroles et ses déceptions amoureuses, se refusent à côtoyer de nouveau l’amour et préfèrent vivre entre elles, illusoirement protégées par une solidarité féminine.

La volonté de trouver l’amour qu’a la nouvelle arrivante, Juliette, au détriment des discours de ses voisines va chambouler les habitudes de ces dernières et entraîner une rétrospective sur le vécu de ces femmes.

Le concept est intéressant, l’histoire somme toute un peu légère.

J’ai de loin préféré les moments dans lesquels nous découvrons les raisons qui ont fait atterrir ses cœurs brisés dans cet immeuble. Chacune a vécu sont lot de malheurs et ce sont ces histoires qui m’ont touchées, bien plus que la vie dans cette « casa célestina » où quelques moments épiques m’ont plutôt fait sourire.

Peut-être parce que je suis une grande sentimentale et que les histoires d’amour belles ou moins belles me font m’attacher à ces femmes. J’ai aimé découvrir l’enfance de Juliette et comment ses parents absents on fait d’elle une femme mal assurée et rêvant du prince charmant, apprendre à connaître Simone et sa peur de tomber sur un « Carlos », m’attacher à Giuseppina et Rosalie et avoir de la peine pour « la Reine », cette femme « présidant » cette cour de femmes, ancienne danseuse étoile n’acceptant pas de vieillir.

Un roman plutôt léger en somme mais qui a su me toucher sur ces différentes vies de femmes, sur ces êtres que l’amour rend fragile comme nous tous et qui permet de s’identifier à ces personnages.

Je remercie les éditions Livre de Poche pour l’envoi de ce livre.

Ce roman a reçu le Prix Saga Café 2014, meilleur premier roman belge.

Bonne lecture!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Douceurlitteraire 1682 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines