Magazine Cinéma

Bébé tigre, la jolie chronique sociale de Cyprien Vial

Par Filou49 @blog_bazart
10 juin 2015

 bébétigre

Je vous l'ai dit plusieurs fois sur ce blog, je suis loin d'être fan dedocumentaire animalier.  Ainsi, si je vous dis que j'avais très envie de voir le premier long métrage du jeune réalisateur Cyprien Vial, « Bébé tigre » ,  sorti sur nos écrans en tout début 2015, vous comprendrez bien que le bébé tigre en question ne vit pas au zoo de Vincennes ou dans la jungle birmane.

En fait, Il s’agit d’une métaphore pour caractériser le personnage principal Many, un jeune indien de 17 ans arrivé en France clandestinement et abandonné à l’assistance publique par son passeur. Deux ans plus tard, il est un modèle d’intégration. Mais sa vie d’adolescent va être bouleversée par sa double culture, indienne et française.

Si je n'ai pas réussi à voir le film en salles,je n'ai pas raté sa sortie DVD- depuis le 4 juin dernier chez Blacqout, car ce  premier long-métrage de Cyprien Vial traite d'un sujet que j'ai eu l'occasion de voir d'assez près au cours de mes anciennes expériences scolaires: les mineurs isolés étrangers (les MIE), ces jeunes étrangers à qui l'état français doit assistance et scolarisation, malgré les évidentes difficultés d'intégration pour ces jeunes qui doivent apprendre  à s'insérer dans une société qui n'est pas la sienne.

photo-Bebe-tigre-2014-6

 Si Many le héros de l'histoire atterrit dans une classe d'accueil où se retrouvent d'autres mineurs étrangers, on est loin de la Cour de Babel, le très beau documentaire de Julie Bertucelli qui se déroulait également dans ce type de classe.

En effet, Cyril Vial n'a pas peur de la fiction et ose, pour le plus grand plaisir du spectateur, mettre un peu de film noir et même thriller dans sa chronique sociale proche de la réalité.

Doté d'une  mise en scène à la fois précise et nerveuse (malgré une utilisation un peu trop abusive de cette malencontreuse caméra à l'épaule),  Bébé Tigre, grâce au soutien de Céline Sciamma qui a collaboré au  témoigne des cas de conscience qui agite le héros du film, sans y poser des jugements de valeurs ou lecçons de morale.

Le héros, très justement interprété par la révélation  Harmandeep Palminder, est un garçon touchant et terriblement attachant  dont l'apprentissage de la vie adulte survient sans doute un peu trop brutalement, et le film nous montre clairement et avec intelligence comment Manny va vite devoir faire des choix douloureux et apprendre le mensonge et les compromossions.

Many apprendra ainsi à  grandir et à devenir un vrai tigre pour s’assurer un avenir ainsi qu’à sa famille, endetée et restée en Inde. Et la caméra de Cyril Vial suit ce cheminement intérieur complexe et intense avec énormément de justesse et de force.

Entre la chronique adolescente, le film noir et le portrait d'une société qu'on connait mal, Bébé tigre est un des beaux premiers longs métrages de l'année à conseiller sans hésiter.

Bébé Tigre Bande-annonce

Belle édition DVD comportant 3 intéressantes  scènes coupées,  unepassionnante interview de Cyprien Vial qui détaille avec clareté et pédagogie la genèse du film ainsi que « Madame » l’un de ses courts-métrages  de 2008 avec Nicole Garcia en femme de préfet oisive et qui perd progressivement la mémoire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines