Magazine Humeur

Emmanuel Macron : Sa femme a vingt ans de plus, et alors ?

Publié le 11 juin 2015 par Pierre Thivolet @pierrethivolet

Emmanuel Macron : Sa femme a vingt ans de plus, et alors ?

Emmanuel Macron et son épouse.


C’est un joke récurrent sur Europe 1 dans les chroniques humoristiques - en général bien inspirées - de Canteloup : Emmanuel Macron est caricaturé en gérontophile. Et autour de l’humoriste, ces blagues sur le Ministre de l’économie, ses choix de vie, ses choix amoureux, font rire d’un rire gras, sans que personne ne proteste. Bien sûr, l’humour a tous les droits, sans restriction …" Je suis Charlie ". Mais l’on peut s’interroger sur les choix que font les humoristes pour brocarder telle ou telle personnalité. Or faire de l’humour au sujet de l’amour qui lie un homme à une femme de vingt ans son aînée, c’est jouer avec les préjugés. C’est les cultiver. Sur Wikipédia, la définition de gérontophilie est « paraphilie, comportement sexuel atypique ». Parce que Emmanuel Macron offre un visage lisse et refuse de mettre en scène son couple, sa vie privée, il a bien fallu trouver un point d’attaque et en l’occurrence, celui-là est lamentable. Un petit couple gay, aujourd’hui, tout le monde s’en fout, en dehors de quelques grenouilles de bénitier ou d’intégristes de tout bord. Un queutard comme Strauss-Kahn : Excessif, d’accord, mais quel mec, quel coq, non ? Alors qu’un homme de 37 ans amoureux d’une femme de 57 ans, cela continue de déranger : « Il a épousé son ancienne prof » »Vous vous rendez compte ! La presse people s'en donne à coeur joie! Voilà le vrai curseur de l’évolution de nos sociétés, voilà la vraie mesure de l’évolution de nos mentalités, voilà la vraie mesure de l’égalité homme-femme. Et cela est surprenant quand on pense à l’impact qu’avait eu il y a 40 ans l’affaire Gabriel Russier, professeur de Lettres amoureuse de son éléve de 16 ans, emprisonnée, jugée, et qui finit pas se suicider. « Mourir d’aimer », comme le titre du film d’André Cayatte! Le Président Pompidou avait même réagi en citant ces vers de Paul Eluard : « Comprenne qui voudra, Moi, mon remords, ce fut la victime raisonnable au regard d'enfant perdu, celle qui ressemble aux morts qui sont morts pour être aimés ».Alors, oui quand Canteloup caricature lecôté « premier de la classe », «petit marquis » d’‘Emmanuel Macron. Non, quand Canteloup ridiculise son couple.Avoir des doutes sur l’efficacité de l’action politique d’Emmanuel Macron, est une chose. L’attaquer comme gérontophile frise le racisme.Moi, si j’étais lui, j’aurais attaqué en justice.Nous vivons une e-poque formidable.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Thivolet 3167 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog