Magazine Blog

Devenir blogueuse pro

Publié le 11 juin 2015 par Odile Sacoche @OdileSacoche

Voilà. Tout est dit. Ou presque. J'ai pour habitude de faire durer le suspens, te faire mariner, ne rien dire. Être mystérieuse. Et puis, je me suis dit "vas-y lances-toi, lâches ton titre, vends du rêve là de suite, sois brute de pomme". Et je me suis lancée. Tout est dans le titre. J'ai décidé de devenir blogueuse professionnelle. Un rêve. Mon rêve... Pourtant, il y a encore quelques mois j'étais complètement paumée. Je ne savais pas ce que je voulais, je ne savais pas où j'allais, je ne savais pas quoi faire de ce gros bébé qu'est Odile Sacoche. J'ai envoyé des mails aux partenaires pour dire que j'arrêtais. A table, un soir, j'ai dit à mon homme que c'était la fin, j'ai envoyé un mail à ma meilleure amie pour dire que je stoppais le blog. Je ne voulais pas te le dire à toi, alors j'ai un peu fait semblant. 
comment monnaitiser son blog en Belgique
Et puis, je ne sais pas ce qu'il s'est passé. J'avais tout clôturé, tout fermé dans ma tête, mais j'ai eu cette dernière idée d'article, celui où je te dévoilais mes plus noires pensées. Te parler de mon blues. Mais de là, est venue une autre idée où j'ai commencé à faire la liste de toutes ces choses incroyables et positives que le blogs m'avaient apportée. Et enfin, je t'ai parlé de mon envie d'être connue. Ça m'a fait du bien. Beaucoup de bien. D'une certaine façon, en clôturant les choses, en faisant le tri, en parlant, j'ai remis la machine en route, et surtout, je me suis remise à rêver. Comme un nouveau départ. J'ai eu le sentiment que je pouvais tout recommencer, être celle que je voulais. Et surtout, surtout, je me suis rendue compte que j'avais de l'or entre les mains. Toi mon or. Mon bébé, mon blog.
Alors, comme je crois beaucoup en la loi de l'attraction, un soir j'ai demandé à l'Univers de m'aider à réaliser mon projet de vie, même si je ne savais pas du tout lequel c'était. Une idée en amenant une autre, j'ai rédigé cet article sur la liste folle de toutes ces choses que je voulais faire. Il y a eu un coup de fil important, dont je te parlerais plus tard (je ne peux pas déjà tout te dire) et j'ai eu un déclic. Tout ce temps, je pouvais faire ce que je voulais faire, mais j'avais peur. Et tout ce temps, la peur parlait pour moi à travers des comparaisons scabreuses et des fausses excuses.
Comme les choses n'arrivent jamais par hasard (merci l'Univers), au même moment, j'ai eu cette proposition de Thalasso avec Elle Belgique et Rendez vous en France : une chance incroyable. J'ai passé deux jours en week end avec vous sur Instagram, sur le blog, sur Twitter et tout cela m'a fait dire que ce n'était pas la gloire que je cherchais, ni même la reconnaissance, non ce que je cherchais, c'était me sentir utile. Parce que toutes ces fois où tu me disais que ce que j'écrivais t'aidait, moi, ça me faisait vibrer. Ce week end là, je me suis dit que c'était ça que je voulais faire. Comme ça que je voulais me sentir. Utile. 
Alors j'ai repensé à cette liste de rêves, à mes peurs, à mes excuses et je me suis dit qu'il était temps de me bouger. Je me suis dit qu'il fallait que j'essaye, pour ne pas avoir de regret et c'est comme ça, que j'ai décidé de me lancer. Devenir blogueuse pro. J'ai réfléchis, j'ai statué et cette semaine j'ai activé mon statut d'indépendant complémentaire (auto-entrepreneur) pour mener à bien ce rêve mais aussi un autre projet dont je te parlerai plus tard quand il sera plus concret.
Une partie de moi est complètement surexcité de se lancer dans cette aventure et m'empêche de dormir depuis quelques jours, et l'autre est super effrayée de se jeter à l'eau. Est-ce que je vais pouvoir avoir des rentrées d'argent ? Est ce que je vais savoir payer mes cotisations trimestrielles ? Est-ce que je vais savoir gérer en plus de mon boulot à plein temps ? Est-ce que mes lecteurs me suivront ? Est-ce que je trouverai des sponsors ? Est-ce que je pourrai un jour en vivre à temps plein ? Est-ce que je deviendrai un jour cette blogueuse que je rêve de devenir ? Je n'ai aucune réponse à ces questions, et c'est aussi pour ça que je voulais t'écrire cet article, que j'ai décidé de décliner en une série d'article. Ces dernières semaines, je me suis renseignée autour de moi et le statut de blogueuse en Belgique est encore tellement flou que j'ai pensé que ce serait une bonne idée de t'en parler. De t'expliquer ce que je fais, par où je passe, mes doutes, mes peurs mais aussi mes joies et mes réussites. Parce que toi et moi, on s'est toujours suivi et soutenu, et qu'il est certain que je ne veux pas que ça s'arrête. J'ai pensé que de te parler de mon parcours pouvait être aussi bénéfique pour moi, que pour toi.
Je ne sais absolument pas dans quoi je m'embarque, je ne sais absolument pas comment je dois m'y prendre, par où commencer, ni si ça va marcher. Je sais juste que c'est ce que je veux faire. Tous les jours. Toutes les heures. Et je me donnerai les moyens de le faire. Je veux pouvoir dire un jour que j'ai été au bout de mes rêves et que je n'ai aucun regret. Que j'aurais ouvert toutes les portes que j'avais besoin d'ouvrir pour réussir.
Je veux pouvoir dire un jour : "Bonjour, je suis Odile Sacoche, et je suis blogueuse professionnelle".
PS : il y a quelques temps j'ai découvert les joies des photos libres de droit avec lesquelles on peut faire ce qu'on veut.Celle qui illustre mon article vient de Cliché Mignon, un chouette site qui débute.Comme ça, tu sais tout de tout !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Odile Sacoche 206 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog