Magazine Cuisine

Je n'arrive pas à courir longtemps, que faire ?

Par Thomasbing19 @Fourchetteetb
Sport Je n'arrive pas à courir longtemps, que faire ? Vous souhaitez courir plus longtemps mais les jambes et le souffle vous quittent rapidement ? Si courir plus longtemps, c’est avant tout une affaire de mental, dépasser ses limites, l’endurance s’apprend et se travaille. Fitnext fait le point avec nous.
 

L’endurance fondamentale : du running plus longtemps 

Pour courir plus longtemps, n’hésitez pas à sortir de vos sentiers battus. Allez explorer de nouveaux chemins, de nouveaux lieux, partir à l’aventure. Essayez d’éviter les circuits : il est plus fatiguant mentalement de répéter les efforts sur les mêmes endroits plusieurs fois. Si vous êtes débutant, ne tentez pas de varier les allures d’entrée de jeu. Prenez votre temps et privilégiez l’endurance fondamentale : c’est-à-dire courir en équilibre d’oxygène, sans lever les genoux, en étant capable de tenir une conversation pendant l’effort. 
Courir longtemps est une épreuve, aussi bien physique que mentale. L’idéal est évidemment d’aller au bout de son effort sans stopper, mais il n’est pas dramatique de s’offrir des pauses si les jambes ne suivent (vraiment) plus. Il n’est pas question de s’arrêter complètement, mais de marcher pendant une courte période. N’hésitez donc pas à insérer des séances de marche dans la course pour tenir plus longtemps sur la durée. Pour vraiment être efficace, le temps de running doit évidemment être supérieur à celui de la marche. 
Retrouvez tous les conseils minceur de Fitnext.
 

Les règles alimentaires pour le footing

Tenir un effort dans le temps, c’est ne pas être mal à l’aise avec son organisme. L’alimentation avant, pendant et après le footing est importante. Pour ne pas subir de fringale, de déshydratation ou de problèmes gastriques. Courir à jeun ne pose pas de problème si vous courez entre 35 et 40 minutes – nos réserves suffisent dans ce cas-là. Uniquement à un rythme d’endurance néanmoins. 
Si vous ne souhaitez pas vous élancer le ventre vide, il faut respecter quelques règles alimentaires. Le matin, un fruit frais de saison, une tartine de pain complet avec du beurre, quelques fruits oléagineux, un jus de fruit oléagineux et un thé vert une heure avant l’entraînement. Si le temps vous manque, contentez-vous de fruits vingt minutes avant de partir. En fin de journée,
tournez-vous vers une petite collation. Encore une fois : fruits de saison et oléagineux.
En dessous d’une heure, guère besoin de s’alimenter. Mais si vous visez des séances de plusieurs heures, prenez avec vous une boisson glucidique et une pâte d’amande. Point de fruits cette fois-ci, à cause des fibres. L’hydratation est évidemment primordiale, pensez donc à boire régulièrement… mais pas trop non plus ! 
Pour un regain de motivation, fixez-vous un objectif. Il peut être athlétique ou non. Si courir longtemps vous semble insurmontable, donnez-vous une récompense. Elle doit vous permettre de continuer à avancer dans l’effort. 
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomasbing19 409752 partages Voir son profil
Voir son blog