Magazine Autres sports

Prix de Diane 2015

Publié le 11 juin 2015 par Altim58
Prix de Diane 2015

Depuis un demi-siècle, il est fréquent que les lauréates du Diane réussissent le doublé soit avec le Saint-Alary soit avec le Vermeille (cas le plus fréquent) mais elles ne sont que deux à avoir réussi le tryptique Saint-Alary-Diane-Vermeille (Pistol Packer et Stacelita)
Pour cette édition 2015, autant la probabilité que les Frères Wertheimer parviennent à faire avec
Queen's Jewel ce que leur père avait réussi avec Reine de Saba est forte, autant l'espoir qu'ils puissent faire mieux avec la même pouliche à enchaîner avec le Vermeille est encore largement prématuré.
Enjeu secondaire : il y a près de quarante ans qu'une lauréate du prix Pénélope n'a pas gagné le Diane...

Queen's Jewel c'est un parcours quasi identique à celui qu'avait réalisé la Wildenstein Muncie dans les années 90 (débuts victorieux à 3 ans à Saint-Cloud sur 2000m, lauréate des prix Pénélope et Saint Alary) mais qui n'avait terminé que cinquième du prix de Diane de Carling !!
Comme souvent, la lauréate du Cléopâtre est au départ, en l'occurrence ici
Little Nightingale avec également dans son sillage Stay the Night et Moonee Valley qui n'ont pas terminé loin d'elle.
Par contre pas de présence de la gagnante du Vanteaux qui a abdiqué comme en 2014, tout comme les lauréates de la Poule d'Essai ou de la Grotte. Toutes choses qui tendent à laisser penser que la génération est moyenne, d'autant plus que les pouliches ayant participé au prix Pénélope et Saint Alary ont tous décliné un nouvel affrontement avec Queen's Jewel. Une curiosité : que la gagnante et la troisième (Kataniya et Ame Bleue) du Royaumont soient présentes, raccourcies, ce qui ne doit pas être si fréquent, mais étant entraînées par Alain de Royer-Dupré et André Fabre, on peut se demander ce qui justifie leur présence, d'une part il y a déjà une autre Wildenstein (Litlle Nightingale, pas une certitude..) et d'autre part ce revirement laisse transparaître plus de scepticisme que de conviction.
Parmi les menaces pour Queen's Jewel : qu'une pouliche tardive, préservée, avec un potentiel contenu se révèle sur le devant de la scène. Dotées de ce profil, deux pouliches, Business Lawyer et Physiocrate (l'une des 2 supplémentées).
Pour sa rentrée,
Business Lawyer montée à l'arrière garde dans le prix Nobiliary a réalisé une ligne droite intéressante à distance de Nightingale qui avait démarré bien avant elle..puis elle a ensuite battu dans le prix des Tertres une Aga Khan qui l'avait devancée lors de ses débuts, en montrant des progrès fulgurants et un bout de début de vraie classe. Olivier Peslier la montera dans les chevaux mais pas à la corde et fera la ligne droite. A elle de trouver qu'elle peut revenir jusqu'au panache de Queen's Jewel, et mieux encore..ce qui est sûr, c'est une marge d'amélioration assez conséquente.
Physiocrate, invaincue, a laissé assez loin, bien qu'ayant été gênée, une bonne Fabre qui se placera dans le prix Pénélope pas trop loin de Queen's Jewel, sa deuxième sortie confirmera la palette de ses capacités, tenue, maniabilité, capable d'aller et de briller sur 2400m.
Autre danger, cette
Mojo Risin, aussi invaincue, qui a fait deux galops d'entraînement à Toulouse avec pour seule ligne valable celle d'avoir devancé nettement une pouliche de D.Guillemin venue à Longchamp se placer honnêtement dans le prix des Lilas et une autre de X.Nakkachdji qui vaut une petite listed parisienne. Ce qui est mieux que de battre des lauréates de F. Mais Préparation assez stupide car du coup elle n'a jamais eu à lutter.
Parmi les deux anglaises présentes, la Gosden
Star Of Seville, lauréate des Musidora Stakes, n'a quasiment pas couru dans les Oaks, étant stoppée net, projetée vers la lice par un écart de Together Forever que le fils O'Brien s'est montré incapabe de maîtriser. Vu sa classe, elle doit être à minima sur le podium et peut bien évidemment menacer Queen's Jewel.
L'autre, la Hannon
Malabar a tout tenté (Moyglare, Boussac, les deux Guinées) mais sans faire un podium. Etant par une fille de Nashwan, elle doit pouvoir tenir, mais on peut la suspecter d'avoir déjà largement puisé dans ses réserves
Pour les autres :
Les trois pouliches du prix Cléopâtre posent problème, car
Little Nightingale semble en-dessous de Business Lawyer et la Rouget Stay the Knight est apparue comme une pouliche avec une tenue douteuse. Hormis la présence dans ce Cléopâtre de Shahah désormais méconnaissable et de Moonee Valley (la gagnante des Réservoirs) suspectée d'être plutôt une pouliche précoce et rapide, il est fort possible que l'épreuve n'ait pas plus de valeur qu'une bonne B, et donc peu instructive.
Nightflower a gagné le Diana-Trial, certes, mais Business Lawyer a montré au moins 5 kg de classe en plus.
Sound Of Freedom a tenté le Derby italien et y a été battu séchement par le poulain Goldstream.
L'autre supplémentée
Desiree Clary a battu Nightflower mais a montré moins de classe que Physiocrate.
Fontanelice persiste à décevoir et son pédigree ne révèle aucune tenue sur 2100m.
Les lauréates du prix de Diane dans la souche maternellle des prétendantes :

Sound Of Freedom : Mlle De Senlis, Perruche Bleue, Bagheera, Escaline

Stay The Night : Roxelane, Commanderie, Sweet Mimosa, Harbour

Business Lawyer : Pearl Cap, Fine Pearl, Lypharita
Queen's Jewel : Caravelle, Apollonia
Ame Bleue : Aquarelliste, Sarafina
Little Nightingale : Matiara, Divine Proportions
Star Of Seville : Lady in Silver
Moonee Valley : Stacelita
Kataniya : Shemaka
Mojo Risin, Nightflower : Pellsie

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Altim58 145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines