Magazine Beauté

Palermo & Madame Figaro

Publié le 12 juin 2015 par Laptitebulledelo @PtiteBulledElo
Palermo & Madame FigaroCoucou les filles!

Hier, j'ai eu une pulsion, une envie de changer le design du blog. Oui, comme ça. J'ai envie d'un truc plus classe, plus web, plus "pro": le souci, c'est que les thèmes fournis par Blogger ne sont pas...terribles. Et migrer sur Wordpress, comment dire? Ca va être bien trop compliqué, surtout qu'il y a 4 ans de vie bloguesque à déménager. Du coup, j'ai simplement bidouillé les couleurs, pour estomper ce rose qui devenait trop girly pour moi au fur et à mesure du temps. J'ai également refait mes boutons de réseaux sociaux. Mais bon, là, tout de suite, j'ai envie de noir et blanc: mais est-ce parce que c'est la mode sur la blogosphère? J'ai pas envie de me laisser influencer par la "tendance", mais j'ai quand même envie d'épure. Je vais peut-être essayer dans les prochains jours. En tout cas, N'HESITEZ VRAIMENT PAS à me dire ce que vous pensez de tout ça, vos retours me seront sûrement très précieux :) 
Bref, entre deux pérégrinations designesques, j'ai également pris le temps de lire Madame Figaro ;) Et je peux donc, cette fois ci, vous donner mes impressions à son sujet AVANT que le numéro suivant soit déjà en kiosques ;) 
On commence avec les stars!
Comme dans l'un des derniers numéros de ELLE, on retrouve une interview de Carey Mulligan :) L'actrice est actuellement à l'affiche de Loin de la foule déchaînée dans lequel elle incarne une jeune femme très indépendante dans l'Angleterre du 19ème siècle. Un rôle aussi profond que celui de Daisy qu'elle a jouée dans Gatsby et le genre de rôles qui lui plait vraiment, mais qui lui permet également de sortir de son image de petite "fille", que son physique peut lui coller. Et pour bien maîtriser tout ça, elle choisit ses projets très consciencieusement, ce qui a l'air de bien marcher pour elle pour le moment, puisqu'elle a été nommée à l'Oscar de le Meilleure Actrice pour Une Education et qu'elle a reçu, la même année, le British Academy Film Award. Mais elle est capable de harceler un réalisateur pour obtenir un rôle qu'elle veut absolument, comme celui de Sissi dans Shame de Steve McQueen ;) Sinon, on apprend qu'elle a toujours véçu à l'hôtel, ses parents travaillant dans ce domaine (son papa a dirigé le Mayfair de Londres, par exemple) et qu'elle a toujours adoré ça. Autre anecdote, le créateur de la série Downton Abbey, venu dans son école pour expliquer en quoi consistait son travail l'avait complètement dissuadée de tenter sa chance dans le septième art estimant qu'elle ferait mieux d'"épouser un riche avocat" o-O Aujourd'hui, elle lui a bien prouvé qu'elle peut gagner bien plus qu'un avocat, grâce à son talent ;) 
Zoom ensuite sur Olivia Palermo! Cover-girl du numéro, elle n'a pourtant pas une actualité toute chaude, hormis celle d'être devenue égérie pour Tommy Hilfiger. Enfin, en même temps, cette blogueuse/it-girl gagne aussi sa vie ainsi, prêtant son image à Rochas, Montblanc et Mango. Mais pourquoi tout le monde se l'arrache? Déjà parce qu'elle est très jolie et qu'elle est toujours élégante, quoi qu'elle porte! Son parcours de fille bien née à la Gossip Girl fait également rêver: née dans l'Upper East Side, elle a décidé de participer à la télé réalité The City " qui suit les aventures d'une styliste venue travailler dans une maison de couture" et c'est ainsi qu'elle s'est fait connaître. Plutôt discrète côté vie privée, on sait simplement qu'ell est mariée au beau et riche Joannes Huebl (qui apparaît également dans la campagne Hilfiger) et que c'est une fille saine, qui fait du sport et elle n'a aucune casserole honteuse derrière elle. Un brin boring mais personnellement, j'adore tous les looks que j'ai pu la voir porter ;)
Palermo & Madame FigaroPalermo & Madame Figaro
Et on termine avec les bonnes adresses londoniennes d'Eddie Campbell et plus particulièrement dans le quartier de Notting Hill! Pour moi qui suis tombée amoureuse de cette ville, il fallait que je lise cette double page. Et quelle ne fut pas ma surprise en voyant que la top-model cite Boom Burger parmi elle! Comme vous pouvez en juger en lisant mon avis sur Boom Burger sur Yelp, j'ai adoré cet endroit de Portobello Road, dans lequel j'ai mangé le meilleur burger de ma vie et où une ambiance musicale et hyper relax règne :) Si vous avez l'occasion d'y aller, ne la manquez surtout pas! Eddie Campbell nous recommande également de prendre un bon café chez Coffee Plant mais également de goûter le "meilleur Mac n Cheese de la ville chez Electric Dinner. Et pour une avie de japonais, zou, chez Eat Tokyo! Et, bien sûr, une visite chez The Travel Bookshop, la librairie de Coup de foudre à Notting Hill s'impose ;)
On continue avec le lifestyle et les faits de société!
La rédaction nous parle ensuite de la relation entre les femmes d'affaires d'aujourd'hui et le networking: en effet, lorsque l'on commence à prendre des responsabilités dans son travail, on est amené à devoir participer à des dîners d'affaires et autres afterworks, qui ne sont pas à négliger, même s'ils ont lieu sur notre temps libre. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est à ce moment là que tout se joue. En effet, les personnes que l'on rencontre et avec lesquelles on discute de manière a priori informelle peuvent se transformer en véritables vecteurs d'info voire de partenaires. Mais, quand on est maman et business woman, comment trouver le temps d'y participer? Pour tenir le rythme, il faut déjà être bien organisée! Il est impératif de se reposer suffisamment, de prendre soin de soi à tous les niveaux pour tenir la distance. Et savoir aussi se poser des limites: si vraiment, on est claquée et ça nous gonfle, autant ne pas y aller, comme Hapsatou Sy le recommande: surtout que si on pas d'humeur et qu'on a pas envie d'être là, ça va forcément se voir. Je suis en revanche un tout petit peu fâchée quand la journaliste dit qu'on ne peut pas faire ça quand on a des enfants en bas âge: et le papa, il est où? Mais en tout cas, c'est sûr qu'avec le nombre grandissant de femmes à des postes à responsabilités, cette composante sera sûrement prise en compte dans l'organisation d'événements corporate en soirée. Qu'en pensez-vous?
Ras le bol du bonheur? Madame Figaro semble le penser. En effet, ces derniers mois, voire ces dernières années, tout le monde est branché en mode feel-good, câlins et sourires à gogo. Mais si on pouvait se sentir bien en acceptant de ne pas avoir le moral? En ne faisant pas de yoga ou en coloriant des mandalas ou encore en allant à un café happy lab? Cette injonction à l'optimisme peut en effet être lassante et difficilement tenable au quotidien: quand on est pas bien, il faut parfois simplement attendre que ça passe! Alors, si ça nous plait, oui, on fait tout ça mais si, au fond, ça nous gonfle et ben...on arrête. C'est pas ça le bonheur, après tout? :) 

Palermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame Figaro
On conclut avec quelques mots de mode!
Premièrement, Madame Figaro nous présente les iconoclastes de la mode, ces créateurs qui ont apporté une version novatrice de la mode, de leur métier et ont certainement marqué leur époque. Hedi Slimane en fait partie, avec son univers rock et grunge mais aux silhouettes toujours impeccablement coupées, s'entourant de stars mais avec une discrétion exemplaire (propre à Yves Saint Laurent aussi en son temps d'ailleurs). Azzedine Alaïa, quand à lui, pose son empreinte en refusant les diktats des 4 collections par an et de jouer le jeu de la com' à tout prix: lui, il défile quand il veut, et ça l'empêche pas de rester l'un des rois de la mode! Jean-Paul Gaultier, quant à lui, bouscule toujours les codes et met en avant les minorités, leur donne une voix sur son catwalk ; il brouille les cartes, non sans une pointe d'humour et avec une grande intelligence. Karl Lagerfeld, quant à lui est passé maître dans l'art de détourner les codes, notamment ceux de Chanel, de les réinventer sans cesse et il frappe toujours dans le mille: il ne s'interdit rien, autant en stylisme qu'en matière de répartie, d'ailleurs ;) Olivier Rousteing, Jeremy Scott et Jean-Paul Lespagnard sont pressentis pour leur succéder: quand pensez-vous? :) 
Et pour terminer, revenons sur le défilé croisière Louis Vuitton :) Il a eu lieu à Palm Springs et c'était la première fois que la maison française défilait aux Etats Unis: une belle invitation au voyage donc, pour Louis Vuitton dont c'est le mantra :) Les mannequins ont défilé aux abords d'une maison en béton au look très futuriste, parfaite pour donner cette touche de modernité et de design chère à Nicolas Ghesquière, dans un paysage désertique. Dépaysement garanti! Ah et sinon, la collection? Ben rien de bien folichon..Non je plaisante, mais j'ai le sentiment qu'on plus parlé du décor du défilé que du défilé en lui-même et de ses silhouettes. Vuitton nous propose pour cette collection croisière et donc estivale, des jupes très longues mais également des jupes très mini, dans un esprit urbain "mais tourné dans la nature".
Palermo & Madame FigaroPalermo & Madame Figaro
Jolies photos!
Palermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame FigaroPalermo & Madame Figaro
Sur ce, les filles, je vous souhaite une jolie journée et je vous dis à demainPalermo & Madame Figaro


blogger

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laptitebulledelo 2744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte