Magazine Médias

SOCIÉTÉ > Les français fâchés avec l’orthographe

Publié le 12 juin 2015 par Fab @fabrice_gil
Selon le baromètre Voltaire, le score des Français en orthographe a baissé de 6 points en cinq ans. Les femmes restent meilleures mais l’écart se réduit.

SOCIÉTÉ alt= Les français fâchés avec l’orthographe" /> Les français fâchés avec l’orthographe" border="0" title="SOCIÉTÉ > Les français fâchés avec l’orthographe" />

Photo ©Maxppp

Le résultat ne surprend plus grand monde : les Français sont fâchés avec l’orthographe. Selon le premier baromètre Voltaire, le niveau général des Français a baissé de 6 points depuis 2010. Il y a cinq ans, les Français maîtrisaient 51 % des règles d’orthographe, contre 45 % aujourd’hui. En dessous de la moyenne, donc. L’orthographe grammaticale, qui consiste à analyser un mot selon son emplacement dans la phrase, est pour les Français plus difficile à acquérir que l’orthographe lexicale, c’est-à-dire le fait d’écrire un mot correctement. C’est surtout l’augmentation des erreurs grammaticales qui explique la baisse de niveau. La bête noire des plumes françaises ? L’accord du participe passé. Avec l’auxiliaire avoir ou l’auxiliaire être, suivi d’un infinitif… les citoyens se mélangent les stylos quand il s’agit d’accorder ou non.

Au fil de l’âge, les scores s’améliorent. Il faut attendre l’entrée dans la vie active pour que les taux de bonnes réponses dépassent les 50 %. La note moyenne des collégiens est de 5,2 sur 20 contre 10,73 pour les salariés. Une amélioration qui s’explique par ce que les experts nomment "le temps d’exposition à la langue" : plus on lit et écrit, plus on se familiarise sans effort avec l’orthographe. Les femmes sont meilleures que les hommes en orthographe et cela tout au long de leur vie : elles maîtriseraient aujourd’hui 48 % des règles, contre 43 % pour leurs homologues masculins. Cependant, cet écart se resserre puisque les femmes voit leur score baisser de 5 points en 5 ans, contre 2 pour les hommes. Le baromètre Voltaire a également dressé une cartographie du niveau selon les régions et départements. Ce sont ceux qui ont passé leur "certificat Voltaire" au cours du premier trimestre 2015 qui ont été comptabilisés. Le nombre de candidats étant très aléatoire selon le lieu (13 candidats en Ariège, 1.600 en Île-de-France), il est difficile d’être catégorique. Cependant, la tendance générale montre que le sud-ouest de la France est particulièrement bien noté. Les bonnets d’âne sont distribués dans le nord et l’est.Ce Baromètre n’a pas pour but d’identifier les causes de cette baisse. Pascal Hostachy, initiateur du Projet Voltaire, pointe cependant du doigt un monde de communication de plus en plus instantanée. En 2010, 4.600 personnes avaient réalisé le diagnostic initial, contre 84.000 en 2015. De plus, les collégiens et lycéens n’étaient pas comptabilisés en 2010. Les échantillons semblent donc peu comparables, même si la photographie actuelle reste pertinente. FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines