Magazine Bd

Secret wars : secret wars 2099 #1

Publié le 12 juin 2015 par Universcomics @Josemaniette
SECRET WARS : SECRET WARS 2099 #1 Je ne sais pas pour vous, mais moi, si personnellement il est un univers narratif Marvel que j'apprécie, pour ce qui est de la tentative de réinventer les héros classiques en quelque chose de neuf et d'inattendu, c'est bien du monde de 2099 dont je parle. La bonne époque Semic, Miguel O'Hara en Spider-Man, Fatalis qui débarque et prétend être celui que nous connaissons, et veut gouverner le monde, Ravage le super héros d'un Stan Lee sur le retour, ou encore une version cybernétique et anarchiste du Ghost Rider... Ici, avec Secret Wars, nous découvrons un territoire inédit, avec l'univers 2099 tel que nous ne l'avions pas encore vu. Par exemple, là-bas, ce sont les Avengers du futur qui assurent la paix et la sécurité, au service de Alchemax, la méga corporation désormais aux mains d'une vieille connaissance des lecteurs... Ces Avengers sont une première, et ils ont un point faible selon moi, c'est les costumes assez hideux, surtout celui de Iron Man, et de Captain America. Celle-ci est une héroïne donc, tout comme la Veuve Noire (qui n'hésite pas à user de son dard pour tuer), alors que le reste de l'équipe est formé par Hercule (l'Olympien est immortel et toujours en activité (et il boit beaucoup, et drague les victimes qu'il secourt...), Hawkeye (assez transparent dans ce premier épisode) et la Vision, qu'on découvre gisant dans une cuve remplie de liquide, dans un rôle de pré-cognitif. Peter David fait de son mieux pour présenter l'ensemble avec le brio et la verve qu'on lui attribue sans peine, mais il ne semble pas être dans un grand soir. Il y a trop de disparités de traitement entre les personnages (Hercule et Captain america en tête d'affiche, Hawkeye au dernier rang) et les seuls moments notables sont ceux où l'Olympien est en piste avec ce qui semblent être des problèmes d'alcool (encore qu'on le découvre avec du cidre en fin d'épisode...). Sliney lui s'en sort plutôt bien, avec une vision futuriste de Nueva-York et du dynamisme à tous les étages, suffisant pour sauver les meubles et rendre cette parution plus sympathique et attachante que réellement intéressante. Il va donc falloir durcir le jeu dès le second numéro, au risque de finir dans la catégorie des tie-in dispensables à l'événement. Un gros défaut quand on voit l'avalanche de récits liés à Secret Wars, et le niveau qualititf moyen assez élevé de l'ensemble. Un petit effort!
SECRET WARS : SECRET WARS 2099 #1 A lire aussi :  Spider-Man 2099 est de retour avec Peter David

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Universcomics 11830 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines