Magazine Culture

Lait de tigre de Stefanie de Velasco

Par Emeralda @emeralda26000
Lait tigre Stefanie Velasco
Le livre : 
Lait de tigre de Stefanie de Velasco aux éditions Belfond, 336 pages, 20 € 50. 
Pourquoi cette lecture : 
Il s'agit d'un partenariat obtenu via l'opération Masse Critique de la communauté de lecteurs Babelio. 
Le pitch : 
C'est l'histoire de Nini et de Jameelah, deux copines de quatorze ans qui picolent dans les toilettes du lycée, piquent des sweats dans les magasins pour le fun et enfilent des bas résille pour aguicher les passants sur le Ku'Damm. C'est l'histoire d'un quartier de Berlin où il n'y a que des tours, un terrain vague et une station de métro désaffectée. Où toutes les nationalités se côtoient, souvent pour le meilleur, parfois pour le pire. C'est l'histoire d'un crime commis pour l'honneur et qui va tout détruire. C'est l'histoire d'une jeunesse désenchantée qui cherche dans l'alcool, la drogue et le sexe l'étour-dissement pour mieux pouvoir affronter la réalité. C'est l'histoire d'une amitié de filles qui, un soir d'été, va voler en éclats...

Ce que j'en pense : 
Avec ce livre, on sait que l'origine de son titre ne se trouve pas page 280, mais dans les toutes premières. En prime, j'ai appris ce qu'était le lait de tigre (et cela ne me fait pas vraiment envie). 
La jeunesse et particulièrement l'adolescence, ce n'est pas souvent un passage facile. Entre les changements physiques, hormonaux, la vie de famille trop envahissante ou au contraire inexistante, la société toujours en décalage avec la réalité du terrain, la crise, et j'en passe, on est souvent perdu. On est grand sans l'être véritablement. On essaie, on se trompe, on fait des bêtises plus ou moins graves. Cela a été notre lot à tous. La destinée de Nini et de Jameelah m'a paru "raide". J'avoue ne pas les avoir comprise, sans doute trop adulte que je suis devenue. Cela m'inquiète car j'ai une fille qui a presque leur âge et même si la donne est différente, j'aurai pu penser être plus compréhensive, plus ouverte... 
Je n'ai pas beaucoup apprécier le style narratif. J'ai trop eu l'impression de lire ce que je peux entendre à la sortie de n'importe quelle cité scolaire. Alors oui, c'est tout de même mieux écrit que cela, mais que de clichés !!! Beaucoup sont certainement véridiques car on sait bien que la réalité dépasse de loin la fiction assez souvent, mais j'en ai assez qu'on me serve ce discourt pré-mâcher, pré-penser. 
Roman d'apprentissage ? Possible, ceci dit il m'a laissé non pas de marbre, mais agacée, avec des envies de secouer tout cela pour... Pour voir cette réalité changer. Le monde marche sur la tête et le bon sens, les valeurs se sont perdus en route. Je ne m'y retrouve plus et je rejette cet ensemble. Faiblesse de ma part ? Très probablement. 
Je laisse ce roman trouver son public car tout ce que je sais, c'est qu'il n'était pas pour moi. 
Et s'il fallait mettre une note : 09 / 20 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emeralda 637 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines