Magazine Cinéma

[Critique] Jurassic World

Par Rhumyxcube @PressselectFR

S’il y avait bien un projet auquel je ne croyais pas, c’est bien dans ce nouveau volet de Jurassic Park. Annoncé depuis des années, le film est passé par toutes les rumeurs inimaginables (j’avais même entendu parler d’une version ou les dinosaures seraient équipé de mitraillettes sur le dos, c’est dire !). Après des années d’annonces en tous genre, le nouveau Jurassic Park est là, et il se fait désormais appeler Jurassic World. Plus de Spielberg à la réalisation (ça aurait été trop beau !), mais un certain Colin Trevorrow, surtout connu pour avoir réalisé le film indépendant Safety Not Guaranteed. Le réalisateur à la lourde tâche de passer derrière un film qui a fait rêver une génération de gosses (dont je faisais partie.) et qui en à surement inspiré certains à bosser dans le cinéma plus tard.

[Critique] Jurassic World

Revenons à cette époque, et rappelons-nous que si le film original a autant marqué, c’est déjà, par la réalisation somptueuse de Spielberg, mais aussi, car c’était la première fois que l’on voyait des dinosaures aussi réalistes sur un écran de cinéma. C’était tout simplement bluffant à l’époque, et pour avoir regardé à nouveau le film il y a quelques jours, le film n’a toujours pas pris une ride en terme d’effets spéciaux. Malheureusement, avec tous les blockbusters d’aujourd’hui, qui nous montre toujours plus d’effets spectaculaires, un Jurassic Park, même pour un enfant qui ne connaît pas la saga originale, n’aura pas le même impact que nous à l’époque du premier. On ne peut pas en vouloir au réalisateur, c’est l’époque qui veut ça.

Mais bon, je parle, je parle, mais faut peut-être que je donne mon avis sur le projet fini, et bien, pour ma part, Jurassic World n’a pas marché.

On commence avec les bons points, le casting est excellent, notamment grâce à la coolitude de Chris Pratt. Et les effets spéciaux sont plutôt bons. La BO n’est pas exceptionnelle, mais respecte plutôt bien celle créée par John Williams et nous donne cette bonne sensation d’être devant un Jurassic Park. Et puis, il y a de bonnes références au film original, même si le film reprend pas mal la trame de l’original.

[Critique] Jurassic World

Maintenant, le principe du dinosaure hybride, j’ai eu du mal à adhérer. Ce n’est pas une mauvaise une idée en soi, mais je préfère le principe de l’humain d’aujourd’hui obliger de survivre à un environnement vieux de 65 millions d’années, plutôt que de les voir se débattre devant une créature inventée par les hommes. Dans un autre film, ça ne pose pas de soucis, dans un Jurassic Park, ça me dérange un peu plus. Le long-métrage à aussi un problème de rythme, on s’ennuie assez souvent, notamment à cause de scènes plutôt clichées et assez ridicules (le coup de fil entre le personnage de Bryce Dallas Howard et sa sœur, c’est du grand n’importe quoi, surtout par rapport à la réaction de la sœur de Bryce Dallas Howard à la fin.). Jurassic World accumule aussi plusieurs incohérences (un personnage qui était à la flotte juste avant, arrive quand même à faire marcher ses allumettes qui étaient dans son sac, Bryce Dallas Howard qui passe tout le film en talons sans même se fouler une cheville…). Si le film nous offre quelques vannes, elle marche rarement, j’ai même trouvé qu’elles étaient à côté de leurs pompes.

Les premiers films arrivaient à nous offrir des plans de l’île somptueux, même le mal-aimé Jurassic Park 3 disposait de magnifiques plans. Là, ce n’est pas le cas, et on n’arrive jamais à s’émerveiller, ni même à être transporté devant le film.

Finalement, Jurassic World est un film qui n’arrive jamais à égaler l’original. Malgré tout, on a le droit à une excellente scène finale, mais ce n’est malheureusement pas assez pour sauver le film.

En conclusion, Jurassic World reste assez divertissant tout en souffrant d’un problème de rythme, et dispose de trop de scènes « What the fuck » pour vraiment y prendre plaisir.

Note : 5/10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Comment tuer son boss 2 - Critique

    Comment tuer boss Critique

    Au pays de l'Arnaque, les escrocs sont rois !En 2011, on découvrait l'excellent trio composé de Jason Bateman, Jason Sudeikis et Charlie Day avec Comment tuer... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Cold in July - Critique

    Cold July Critique

    Un thriller à la Carpenter !Cold in July est l'adaptation par le réalisateur Jim Mickle du roman "Juillet de Sang" de Joe R. Lansdale et raconte l'histoire de... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Hard Day - Critique

    Hard Critique

    Une journée en enfer !Pour son premier film, le réalisateur coréen Kim Seong-hun rend hommage au genre polar, tout en y ajoutant du burlesque, en racontant la... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Invincible - Critique

    Invincible Critique

    Incroyable mais pourtant vrai !Pour sa troisième réalisation, Angelina Jolie adapte le biopic Invincible, basé sur le best-seller "Unbroken: A World War II Stor... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Loin des hommes - Critique

    Loin hommes Critique

    Une belle aventure humaine sur fond de western !Loin des hommes est une adaptation très libre de la nouvelle "L'Hôte" d'Albert Camus par le réalisateur David... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Wild - Critique

    Wild Critique

    La randonnée de la rédemption !Après le film Dallas Buyers Club, le réalisateur Jean-Marc Vallée revient avec une nouvelle adaptation d'une histoire vraie. Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Les nouveaux sauvages - Critique

    nouveaux sauvages Critique

    Quand on pète les plombs !Produit par Agustín et Pedro Almodóvar, Damian Szifrón dresse un portrait satirique de l'Argentine en crise à travers son film Les... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Rhumyxcube 1851 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine