Magazine Focus Emploi

Guillaumi, copywriter de fil en aiguille

Publié le 12 juin 2015 par Creads @creads

Guillaumi est copywriter, il rédige donc des textes publicitaires et participe aux projets de création de noms de Creads. Littéraire dans l’âme, il a complété son profil par un solide bagage en communication et en marketing.

C’est par des chemins de traverses que Guillaumi arrive au métier de copywriter.

Allez savoir, mais je n’ai jamais particulièrement voulu m’orienter vers le copywriting. J’ai fait de longues études en sociologie cumulées à des formations en marketing, qui m’ont amenées dans des services stratégiques d’agences de communication. J’y ai alors développé un attrait particulier pour le monde publicitaire. Mes connaissances en sociologie étaient utiles pour cibler correctement un marché, justifier un choix stratégique ou voir au-delà des habitudes. Le mot d’ordre dans la publicité étant l’adaptation, j’ai souvent été amené à rédiger des accroches ou des textes descriptifs. C’est par cette voie que j’ai été conduit à proposer mes services en freelance.

Guillaumi aime se perdre dans les mots avant de trouver le bon concept.

Comme beaucoup de personnes de notre génération, je fonctionne surtout au dernier moment. Mes aptitudes se révèlent bien mieux lorsque je fais face à un court délai. Ainsi il peut m’arriver de travailler quatre ou cinq heures de suite pour trouver un simple angle de réflexion. Lorsque les conditions de travail sont réunies, et qu’une idée apparaît, je la creuse au maximum. Lorsque je relève ma tête, il n’est pas rare de percevoir des dizaines et des dizaines de noms sur ma feuille. C’est là que je procède à une première sélection. Celle-ci réalisée, je cherche à travailler plus en profondeur mes idées retenues, jusqu’au résultat final.

Bien sûr, j’ai toujours un carnet sur moi, pour d’éventuelles soudaines idées. La rue, les gens qui m’entourent et les situations en tout genre sont d’infinies sources d’inspiration. Curieusement, je suis souvent étonné par la créativité dont font preuve les PME. Il m’arrive en effet souvent de lire les accroches inscrites sur les camions et camionnettes de société. Sincères, concis mais précis, ces slogans se sont déjà révélés utiles pour moi.

Littérature, musique et couture : les trois grâces de Guillaumi

Je pars du principe qu’il est délicat de faire du copywriting sans une maîtrise avancée de la langue de travail. Ainsi, je lis énormément de littérature française. Tout en élargissant mon champ de vocabulaire, ces lectures me permettent d’aiguiser mes aptitudes linguistiques. Aussi, la musique de variété joue un rôle particulier également. Des artistes comme Brassens ou Brel, qui se jouent de la langue, me montrent une voie différente à suivre : la créativité disruptive, c’est-à-dire briser les codes de la langue.

Mais surtout, j’entretiens ma créativité par des travaux manuels. Je suis un grand amateur de couture : draps de lit, sacs, taies d’oreillers, j’essaie tout ce qui me semble réalisable. Aussi, ni les vélos ni le bricolage n’ont de secrets pour moi !

Le copywriter travaille principalement en projet Elite avec Creads

J’ai découvert Creads par hasard, au gré de recherches sur les moteurs de recherche. Je connaissais déjà de tels concepts d’agence dans le design et la production audiovisuelle, j’avais donc espoir de trouver le même créneau en copywriting. C’est ainsi que Creads m’est apparu. Rapidement, j’ai participé à plusieurs projets, sans résultat. Je n’y mettais en effet que peu de conviction. Seulement, j’ai un jour aperçu une proposition sur le site pour des projets d’écriture en anglais, à laquelle j’ai répondue. Ainsi, j’ai pu commencer à travailler sur des compétitions plus ciblées (les projets élites) en direct avec Creads. De fil en aiguille, ces projets sont devenus mon unique lien avec l’agence.

Les techniques de création de noms enrichissent son profil de copywriter

Participer à Creads me permet de travailler mes compétences en copywriting. La marge de manœuvre étant souvent large, la créativité s’avère moins limitée et les créations plus judicieuses. J’élargis alors mes techniques de travail. Ces projets me permettent de travailler longuement sur ma propre expertise et de délaisser l’unique but marketing.

Par exemple, j’ai participé au projet Élite « Buma », où nous devions créer le nom d’un produit médical. Le projet était attrayant d’autant plus que le produit avait vocation à améliorer des techniques médicales. Comme « Buma » avait une consonance mélodieuse, j’ai décidé d’utiliser mes connaissances en latin pour chercher une combinaison parfaite. J’ai donc pu dérouiller au fond de moi un savoir linguistique que je pensais obsolète.

Merci Guillaumi de nous avoir accordé du temps !

Vous cherchez un copywriter aussi brillant que Guillaumi pour créer votre nom de marque ? Creads vous accompagne dans votre projet.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Creads 8495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte