Magazine Cinéma

Changer la vie, Antoine Audouard : une chronique amicale et politique décevante

Par Filou49 @blog_bazart
13 juin 2015

changer vie

 Quatrième de couverture :

1981. Les murs de Paris se couvrent des affiches du candidat Mitterrand, avec le slogan socialiste «changer la vie». André et son ami François ont une vingtaine d'années. Par tempérament, fidélité ou rébellion, ils participent à la grande fête du 10 mai.
L'occasion leur étant donnée de passer l'été à New York, les deux amis s'y précipitent, persuadés de croiser Bob Dylan dans le Village ou de rencontrer Lou Reed au Max's Kansas City. Tandis que François s'éclipse dans les recoins de la scène gay new-yorkaise, André, guidé par la jolie Giulia et par son employeur, Logan, gauchiste devenu patron d'une maison d'édition marginale, découvre le rythme frénétique de la «ville qui ne dort jamais»...
Roman d'apprentissage, roman des illusions, des déceptions, Changer la vie est porté par une allégresse d'écriture nourrie par sa bande-son : un medley de titres rock impeccablement enchaînés, qui communique au lecteur son énergie et son goût de vivre.

La citation :

"Changer la vie, d'accord, on passe, mais ça n'empêche pas d'essayer de la vivre, mon pote, et d'en faire un truc acceptable, de laisser son invisible trace."..

Notre avis:

Le titre "changer la vie" fait forcément penser à cette chanson incontournable de Jean Jacques Goldman que Lionel Jospin avait repris pour un de ses meetings de campagne en 2002 ( pour faire esperer aux électeurs une vie nouvelle avec moins d'injustice, plus d'égalité, moins de précarité.avec le résultat que l'on sait.

De chansons françaises populaires et de parti socialiste, il est évidemment question dans ce nouveau roman d'Antoine Audouard ( un romancier qui est en déjà à son 13ème livre mais dont je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir l'oeuvre) qui suivent la destinée de deux amis qui  ont eu 20 ans en 1981 au moment de l'élection de Mitterrand et qui vont  partir à New York voir leurs vies et leurs carrières irrémédialement prendre des chemins différents lors de leurs . retour en France André s'en sortira sur le plan professionnel. François lui basculera dans l'alcoolisme et la pauvreté.

Lorsqu'un auteur français s'essaie à la saga qui mélange petite et grande Histoire comme les américains savent si bien y faire, on salue le projet et son ambition, mais on déplore malheureusement que cela ne fonctionne pas autant qu'on on aimerait.

Si l'écriture d'Audouard est vive et plutôt rythmée, on déplore une certains confusion dans l'enchevretement des récits ainsi que des longs passages pas follement passionnants à lire.

Les références musicales et cinématographiques n'ont pu que me séduire dans l'idée même si je ne suis pas exactement de la même génération que celle des protagonistes, mais l'utilisation des  titres de musique comme chapitrage  a déjà été utilisé plusieurs fois dans la littérature (même française dernièrement chez Blondel ou Joncourt) et ici, le procédé n'est pas  aussi bien exploité  qu'espéré.  

Si on suit les aventures de ces deux amis parisiens à l'aube des années 80 avec un certain intérêt, on regrettera hélas le manque d'ampleur et de souffle que ce projet aurait pu avoir, loin de ses modèles avérés ou même du chef d'oeuvre français du genre, Une vie française, de Jean Paul Dubois .

Un grand merci à Gallimard et Versilio et Masse critique pour l'envoi du livre

 

Changer la vie par Antoine Audouard

Changer la vie
Changer la vie
Antoine Audouard tous les livres sur Babelio.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines