Magazine Politique

Migrants : le problème vient d'Érythrée et du Sud-Soudan

Publié le 13 juin 2015 par Lheretique

J'ai essayé de savoir d'où venaient les migrants qui traversent actuellement la France et notamment Paris : principalement d'Érythrée et du Sud-Soudan.

Je me suis alors demandé ce qui poussait à ce point les gens qui vivent là-bas à partir. Que dire ? C'est édifiant. Que ferait-on à leur place ?

L'Érythrée est une sorte de Corée du Nord africaine, et le Sud-Soudan est ravagé par la guerre civile depuis son accession à l'indépendance.

Évidemment, on serait tenté de proposer que l'Europe intervienne directement dans ces pays pour y établir les conditions d'un ordre et d'un droit acceptables. L'inconvénient, c'est que les récentes tentatives européennes ou américaines de renverser des pouvoirs locaux épouvantables ont à chaque fois abouti à propager un chaos sur lequel a prospéré la mauvaise herbe islamiste.

L'Enfer, plus que jamais, est pavé de bonnes intentions. Très honnêtement, je ne sais pas quoi faire. Je n'ai pas d'idées. Les yakafaukon ne m'intéressent pas, et, toute solution qui consisterait à assister des pays entiers ou à leur verser des sommes astronomiques (dont l'essentiel s'étiolerait dans la corruption, au demeurant) n'est pas viable.

Peste ou choléra, voilà le choix actuel, jusqu'à ce qu'un diplomate de génie imagine les solutions géopolitiques de demain.

Je n'ai aucune expertise dans ce domaine, mais intuitivement, je tendrais à dire que tout effort pour stimuler et protéger les micro-activités économiques dans ces pays (est-ce possible par la force, je ne le sais pas) est de nature à nous dégager l'espoir de jours meilleurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lheretique 7372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines