Magazine Culture

un homme de ménage...

Publié le 14 juin 2015 par Dubruel

~d'après ROSE, de Maupassant

Je vais vous dire, ma chère, L'aventure bien singulière Qui m'est arrivée.

C'était il y a deux ans. Berthe, Ma bonne, venait de prendre sa retraite. J'ai eu la chance de trouver Une camériste exceptionnelle Pour la remplacer. Elle s'appelait Rose Le Bihan. Grande, mince, plutôt belle, Elle venait, disait-elle, De quitter sa place chez lady Roswell Où elle était restée dix ans.

Elle se mettait à l'ouvrage dès l'aube. Elle me coiffait avec un goût infini, M'apprêtait admirablement Et repassait parfaitement mes robes. Je n'avais jamais été servie Avec autant d'égards et de ménagements. De plus, elle ne parlait jamais.

Or, un matin, Notre majordome Est venu m'informer :

-" Madame, il y a en bas Le commissaire de police du quartier. Il veut perquisitionner. "

-" Pourquoi une perquisition ? "

-" Il prétend que vous cachez un malfaiteur. "

Jai demandé à cet enquêteur De sérieuses explications.

-" Parmi vos gens, vous avez un criminel. "

-" Non, je garantis tout mon personnel. "

-" Veuillez me présenter les membres De votre domesticité. "

Le commissaire les a examinés :

-" Je ne vois pas votre femme de chambre... "

Je sonnai Rose. Le commissaire l'arrêta Et m'en indiqua Aussitôt la cause :

-" Cette fille, madame, est un homme Qui s'appelle Jean-Michel Ruffin, Condamné à mort pour assassinat et viol. Il vient de s'évader de prison, Et nous le recherchions activement. "

Je n'y croyais pas. J'étais comme folle. Le commissaire reprit en riant :

-" Tenez, je vais vous le prouver. Il a le bras droit tatoué. "

Sa manche fut relevée. C'était vrai !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dubruel 73 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine