Magazine Conso

Êtes-vous prêtes pour la plage ?

Publié le 14 juin 2015 par Lheureuseimparfaite @LImparfaite

Voilà, voilà. On y arrive. Dans une semaine ça sera officiellement l'été. Et sans doute dans la foulée allez-vous enfin pouvoir profiter de quelques jours de congés bien mérités...

Les vacances, le soleil, du repos, du temps libre... Que du bonheur non ?

Et bien oui et non. C'est paradoxal, mais les vacances me stressent autant (voire plus parfois) qu'elles ne m'enchantent.

J'ai peur que mes complexes à la noix me gâchent le plaisir de la plage et m'empêchent de profiter des bons moments qui se présenteront.

Je me demande pourquoi on n'est capable d'être si dur(e) avec soi-même.

Autant il est facile de ne pas remarquer les " petits défauts " des autres, autant les miens ont tendance à prendre une ampleur catastrophique parfois (souvent?).

Concrètement je me fiche totalement de la silhouette des autres et je ne me dis pas un tel est nul parce qu'il un peu trop grassouillet ni un autre est top par qu'il est svelte. Pourtant, pour moi, je continue à avoir très souvent ce raisonnement complètement absurde du " je suis grasse donc je suis nulle ". Impossible de faire plus crétin et négatif comme pensée. Je sais que cette idée est fausse et pourtant, année après année elle revient m'enquiquiner. Rhaaaaaa, qu'est-ce que j'aimerais lui faire la peau pour de bon !!!

J'aime bien tous les discours sur l'acceptation de soi, sur le fait qu'on mérite tous de s'aimer indépendamment de notre physique. Je me dis qu'au bout d'un moment, ces discours valorisants finiront bien par porter leurs fruits et qu'il y aura peut être moins de jeunes complexés dans les générations futures...

source illustrations " enjoy your summer " : DKB par Diae Myung sur tumblr

Et en même temps je me dis que je me berce aussi un peu d'illusions. L'espèce humaine n'est pas la plus bisounours qui soit et nous ne sommes pas tous prêts à nous faire des cadeaux et à nous montrer très tolérants les uns envers les autres... Brefs, les complexes ont la peau dure et il n'y a guère de solution miracle pour en venir à bout.

Du coup l'été me stresse. Parce qu'il est plus difficile de cacher son corps sous une grosse doudoune et trois tonnes de fringues. Et qu'il va faire chaud. La chaleur c'est bien ça réchauffe la mer... Mais j'ai détesté avoir les cuisses qui me brûlent en se frottant l'une contre l'autre l'été dernier. C'était douloureux physiquement et mentalement. Physiquement pas tellement besoin que je m'explique. Une gigantesque brûlure à l'intérieur des cuisses qui vous fait l'effet d'une ampoule géante, ce n'est pas bien compliqué à imaginer. Mais aussi mentalement, parce que je ne faisais que me répéter que c'était de ma faute, que je n'étais qu'une " biiiiiiiiiip " sans aucune volonté.

Et là je me remets à devenir bête. Bête de chez bête. Je ne veux pas me mettre en short. Pas même sur mon balcon où personne ne me vois. Pourtant il fait beau et chaud et je serais très bien là, sur mon balcon, avec un bon bouquin à profiter de ce temps merveilleux. Mais non, il faut que ma bêtise m'en empêche. Ça me saoule quand je me mets à raisonner de la sorte. Enfin déraisonner plutôt... Parce que j'ai beau chercher je ne vois aucune logique dans mon incapacité à prendre le soleil tranquillement.

Bref, je me demandais si vous n'auriez pas une astuce ou deux à me proposer pour combattre ce genre d'idées négatives.

Et vous, qu'est-ce que vous faites pour combattre vos complexes ?

Êtes-vous prêtes pour la plage ?

Et au fait, il vous reste encore une petite semaine pour participer à l' opé #BeachReady et essayer de remporter un joli petit lot :)

Êtes-vous prêtes pour la plage ?

Catégories: Humeur

Tagged as: apprendre à positiver, été, chaleur, combattre ses complexes, complexes, cuisses qui se touchent, idées négatives, névrose, peur, profiter, s'accepter


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lheureuseimparfaite 2252 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines