Magazine Conso

Chine Croisements: La Dixième édition du Festival bat son plein

Publié le 14 juin 2015 par Pascal Iakovou @luxsure

Screen Shot 2015-06-11 at 17.49.32

Alors que le Festival Croisements fête déjà ses dix ans, la fascination que celui-ci suscite s’avère loin de défraîchir. Depuis avril et jusqu’au 10 juillet 2015, le festival printanier poursuivra les festivités dans plus de 20 villes chinoises avec une programmation d’un éclectisme et d’une richesse hors-norme. 10 disciplines artistiques sont couvertes : arts visuels, architecture, design, nouveaux médias, musique classique et contemporaine, jazz, danse, théâtre, nouveau cirque, arts de la rue, cinéma, littérature, jeune public. La liste est longue…

Créé en 2006 à l’issue de la réussite répandue des Années croisées France-Chine, le festival Croisements n’a cessé de gagner l’attention des professionnels et le cœur du public pour devenir « le plus grand festival culturel français à l’étranger et le plus grand festival culturel étranger en Chine ». En allant à la rencontre de plus de 8 millions de spectateurs en 10 ans, sa popularité n’a fait que solidement affirmé la fascination qu’entretienne chinois et français pour leur culture mutuel, contribuant ainsi au partage d’un grand enrichissement.

Olivier Guyonvarch, conseiller de presse de l’Ambassade de France en Chine, n’avait pas caché sa fierté devant le succès considérable des années croisées France- Chine. « Sans aucun doute, la France et la Chine ont réussi à organiser ensemble un grand événement, les Années croisées France-Chine ont remporté un succès sans précédent, tant dans l’ histoire de la Chine que dans celle de la France » avait-il déclaré.

Malgré l’agglomérat d’évènements entrepris ceux-ci ont sus faire preuve d’une grande ingéniosité curatrice. La troupe de théâtre Made in China nous présente à Pékin un regard pertinent et burlesque sur la mobilité des objets de masse. L’acteur et comédien Denis Lavant et le guitariste de l’Enfance Rouge François R. Cambuzat nous font découvrir poésie extra-contemporaine, musique post-industrielle et sauvagerie magnifique. Toujours à Pékin, l’exposition Objectif France nous dévoile la curiosité passionnée de photographes chinois pour une France traditionnel loin des bombardements de clichés touristiques. En plus de ces évènements frais d’originalité, d’autres expositions plus ‘classique’ dédiées à Napoleon ou encore à la Nouvelle Vague Française tout en passant par l’architecture de le Corbusier et les peintures de Zao Wou Ki et de Chen Zhen, ont aussi été judicieusement mis en avant.

Screen Shot 2015-06-11 at 17.49.22
Screen Shot 2015-06-11 at 17.50.24
Screen Shot 2015-06-11 at 17.53.19

Screen Shot 2015-06-11 at 17.53.30
Screen Shot 2015-06-11 at 17.49.58
Screen Shot 2015-06-11 at 17.49.05


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 61017 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines