Magazine Société

Cambodge: Les victimes de la répression privées de justice

Publié le 15 juin 2015 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! - Lecteurs et contributeurs: inscrivez-vous / connectez-vous sur les liens à droite --> Intitulé "Taking to the streets", ce document révèle qu’aucun fonctionnaire ou membre des forces de sécurité n’a été amené à rendre des comptes pour la répression souvent brutale des manifestations au Cambodge, notamment lors des élections contestées de 2013.

"Au Cambodge, des manifestants ont dû braver les matraques et parfois les balles pour exprimer leur opinion. Au cours des deux dernières années, les gens sont descendus dans la rue pour revendiquer leurs droits comme jamais auparavant, mais les autorités ont régulièrement répondu par une répression violente. Notre rapport montre que les victimes de graves violations des droits humains commises par les forces de sécurité sont laissées sans justice ni recours utile, tandis que les responsables de ces agissements continuent d’échapper aux poursuites", a déclaré Rupert Abbott, directeur des recherches sur l’Asie du Sud-est et le Pacifique à Amnesty International.

Le rapport, qui s’appuie sur des recherches approfondies menées dans le pays, couvre une période tumultueuse au cours de laquelle ont probablement eu lieu les plus grandes manifestations de l’histoire du Cambodge.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 101429 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine