Magazine Culture

Cinéma : San Andreas, la critique

Publié le 15 juin 2015 par Framboise32

san andreas

Film d’action américain de Brad Peyton avec Dwayne Johnson, Carla Gugino, Alexandra Daddario, Ioan Gruffudd, Archie Panjabi, Paul Giamatti, Hugo Johnstone-Burt, Art Parkinson, Win Yun Lee, Kylie Minogue, Colton Haynes, Todd Williams, Matt Gerald, Alec Utgoff

Synopsis :  Lorsque la tristement célèbre Faille de San Andreas finit par s’ouvrir, et par provoquer un séisme de magnitude 9 en Californie, un pilote d’hélicoptère de secours en montagne et la femme dont il s’est séparé quittent Los Angeles pour San Francisco dans l’espoir de sauver leur fille unique. Alors qu’ils s’engagent dans ce dangereux périple vers le nord de l’État, pensant que le pire est bientôt derrière eux, ils ne tardent pas à comprendre que la réalité est bien pluseffroyable encore

San Andreas marque la 2ème collaboration entre le réalisateur Brad Peyton et Dwayne Johnson (Voyage au centre de la terre : L’ile mystérieuse). C’est aussi la 3ème collaboration entre le producteur des effets visuels, Randall Starr et Brad Peyton. Le tournage de San Andreas s’est déroulé aux Etats-Unis et dans le Queensland en Australie. San Andreas est le nom de la faille dans la plaque tectonique qui longe la Californie. Les sismologues ont prédit depuis des années que la Californie serait frappée par un important tremblement de terrecausé par ce défaut géologique. Chaque année, de nombreux séismes ont lieu dans la région mais pas d’une ampleur aussi importante que dans le film. Le plus dévastateur jamais enregistré s’est d’ailleurs produit à San Francisco en 1906 (8,2 en réalité et 9 dans le film).  La chanson dans la bande-annonce du film est une reprise du célèbre tube « California Dreamin » de The Mamas & the Papas. Le film est sorti le 27 mai 2015. Il est distribué par Warner Bros France.

San Andreas est un vrai film catastrophe. Tout est caricatural. On suit la famille d’un sauveteur professionnel Ray, une famille dont les parents séparés sont en instance de divorce. La mère Emma a un nouvel ami chez qui elle s’installe. La fille Blake suit sa mère. Tous ne vivent pas dans la même ville. Le tremblement de terre que va subir le pays va les séparer. Le film nous raconte l’histoire de cette catastrophe avec comme lien les retrouvailles de tous. Le tsunami est gigantesque à outrance. Trop c’est trop. Entre effondrement, tsunami, catastrophe aérienne, on fatigue et on reste totalement en dehors.

Quant au héros, j’en veux un comme ca chez moi. Il fait des choses incroyables, LE sauveur. C’est un père aimant, un mari aimant, un sauveteur de l’impossible, une caricature à lui tout seul. Il trimballe avec lui la culpabilité de sa seconde fille qu’il a vu mourrir sous ses yeux sans pouvoir la sauver…. Je vous épargne la description de la mère, de la fille aimante et courageuse, du beau-père qui se révèle lâche  et des deux garcons qui vont suivre la fille (un jeune adulte et son petit frère)…

Dwayne Johnson tout en muscles est le père.

San Andreas est une catastrophe et pas que naturelle. Indigeste et caricatural


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 23767 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine