Magazine Culture

La Chronique British : Les 800 ans de la Magna Carta

Publié le 15 juin 2015 par Madlygirlygeekly @MGG_Webzine

Le 15 juin 2015. Cela fait 800 ans que la Magna Carta, aussi appelée " Grande Charte " a été signée à Runnymede par le roi Jean Sans Terres (John Lackland). Mais la question est : la Magna Carta, quésako ? On voit bien que ce texte a l'air de la plus haute importance pour nos amis les britanniques, mais de quoi en retourne-t-il vraiment ? La Chronique British : Les 800 ans de la Magna Carta

La Magna Carta est une charte de 63 articles que les barons anglais ont forcé leur souverain, Jean Sans Terres, à signer. Mais pourquoi tant de haine ? Pourquoi forcer leur roi à ratifier ce morceau de parchemin - pas encore jauni ?

Le Roi Jean Sans Terre

La Chronique British : Les 800 ans de la Magna Carta

Il faut donc que je vous présente cet homme charmant qu'était Jean Sans Terres. Vous vous demandez sûrement pourquoi " sans terres " ? C'est pas super top comme surnom pour un roi quand même ... Eh bien tout simplement parce que notre cher Jean n'était pas supposé régner (comme beaucoup de souverains anglais !), donc il n'a pas reçu de terres à sa naissance ! Il était tout de même le dernier des 5 fils de Henri II et Aliénor d'Aquitaine, on comprend en effet que ses parents n'aient pas envisagé son éventuelle accession au trône d'Angleterre ... Mais, ses 3 premiers frères moururent, laissant place au roi Richard I, autrement appelé Richard Cœur de Lion (Richard Lionheart). Jean tenta de subtiliser le trône à son frère quand il partit en croisades, mais sans succès. Il devint roi à sa mort en 1199. Jean hérita donc d'un sacré petit pactole, mais aussi de quelques enclaves françaises, héritées de ses frères, mais surtout de ses ancêtres et de sa mère, Aliénor d'Aquitaine.

Et c'est là que j'en arrive à ma deuxième explication de son surnom ... Il les perdit toutes. Il se retrouva donc ... Sans terres. Mais comment les perdit-il ? Eh bien en menant des guerres inutiles et coûteuses en France. Quand on veut le beurre, l'argent du beurre et une baffe au crémier, voilà ce qu'on obtient ! Et qui dit grandes dépenses, dit barons anglais pas contents du tout. Mais vraiment pas contents. Cela mena donc l'Angleterre à la guerre civile, les barons se révoltant contre le roi qui, si je puis me permettre d'utiliser ce terme, faisait " vraiment n'importe quoi ". Afin de mettre fin à cet espèce de " bordel " dans son pays, le roi accepta donc de faire quelques concessions. La signature de la Magna Carta fut l'une d'entre elles.

Et arriva la Magna Carta

Cette Grande Charte anglaise garantit le droit à la liberté individuelle. Elle limite également les pouvoirs du souverain qui doit se plier aux lois du pays, tout comme ses sujets, sans traitement de faveur. Elle établit les bases de l' Habeas Corpus (qui fut lui écrit et officialisé en 1679) donnant le droit à toute personne de ne pas être emprisonnée sans jugement, et donc de connaître les raisons pour lesquelles on l'enferme : cela met fin aux emprisonnements arbitraires.

La Magna Carta est le premier texte à limiter légalement le pouvoir d'un roi anglais, et de ce fait, est un texte très important pour ce qui est des libertés et de l'égalité en Angleterre, la base de la monarchie parlementaire d'aujourd'hui. Le roi est certes le souverain, mais il n'est plus au dessus des lois. Elle influença la Constitution des États-Unis (1787) et la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948).

La Chronique British : Les 800 ans de la Magna Carta

De nos jours, seules quatre copies de la Magna Carta existent. L'une d'entre elles avait été envoyée aux États-Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale pour être protégée et échapper à la destruction. Ces quatre copies sont réunies pour la première fois à Londres pour l'exposition dédiée à la commémoration des 800 ans de la Magna Carta. Des célébrations vont donc être organisées tout le mois de juin en Angleterre, que ce soit à Londres ou à Runnymede, pour commémorer la signature de ce texte fondateur de la société britannique.

Site en Anglais de la Magna Carta

A bientôt pour une nouvelle Chronique British !

Chronique British Magna Carta


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Madlygirlygeekly 196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines