Magazine Culture

Chronique de "Dégradation - Tome 1" de Camille L.

Par Mateiva
NOTE :♥♥♥♥♥ +++ ÉNORME COUP DE CŒUR +++
Chronique
Auteur : Camille L.Editeur : autoéditionSortie : 29 novembre 2014Résumé :On a tous un passé, un présent. Certains doivent se battre pour avoir un futur. La vie est une lutte constante, un combat où rien n'est gagné d'avance. Et si on baisse les bras, parfois il arrive qu'une personne soit là pour nous rattraper. Dans cette histoire vous allez découvrir à quel point la perte d'un être cher peut détruire. À quel point des préjugés peuvent rabaisser. À quel point la culpabilité peut ronger. À quel point la vie peut blesser. Mais si on prend le risque de tendre sa main à une personne, on a des chances de voir des doigts s'y enlacer. S'y accrocher tellement fort qu'on sait qu'ils ne vont plus jamais lâcher.


*** MON AVIS ***ÉNORME coup de cœur pour ce roman. J'en suis encore toute retournée. Mes sensations ne se sont pas encore apaisées.Il y a des rencontres qui viennent inopinément, dues au hasard, au destin, ou au ciel, et qui changent votre vie, votre façon d'être, comme celle de Nathan, Aaron et Anonyme, moi, ce livre, je l'ai rencontré aussi au hasard, dû à une étoile peut-être, je ne sais pas, mais voilà ce que nous avons de commun ce bouquin et moi : deux rencontres faites au hasard, grâce ou à cause du destin, et qui changent tout, et qui vous marque.C'est l'histoire de Nathan et d'Aaron. Deux êtres qui n'auraient pas dû se rencontrer, car trop différents, trop éloignés du style de vie l'un de l'autre. Mais voilà, Nathan va se retrouver souvent sur le chemin d'Aaron, à moins que ce ne soit l'inverse, des situations qui vont l'amener à le côtoyer de près, à lui parler, à le voir, voir ses deux yeux verts qui le sondent, le transpercent, voir qu'Aaron est un jeune homme pas comme les autres, qu'il a des failles, des blessures, mais qu'il est aussi gentil avec lui, dangereux, imprévisible, étonnant.Nathan, par une impulsion soudaine, va faire aussi la connaissance virtuelle de celui qu'il nomme Anonyme. Une réponse à un seul mail, une seule question, et toute sa petite vie de "cliché" va changer.Dans ce roman, les relations entre Nathan et Aaron, Nathan et Anonyme se chevauchent, se bousculent, se superposent, avec un seul point commun : Nathan.Nathan est le parfait exemple du jeune de fac populaire, qui fait du football, qui a de l'argent et qui se "tape" toutes les filles qu'ils souhaitent. Mais sa rencontre avec Anonyme vient bouleverser ce quotidien finalement pas si palpitant. Sa relation avec Aaron aussi va lui faire penser à pas mal de choses sur lui, sur sa "connotitude", car, oui, au contact d'Aaron il se sent "con", car Aaron est une personne spéciale, qui se moque de savoir ce que les autres pensent de lui, qui répond toujours de façon intelligente, sérieuse, et qui excelle en philosophie !Je ne peux pas vraiment vous raconter trop de détails de l'histoire, car cela serait vous gâcher la découverte et toutes les sensations absorbées.Au fil des pages, j'ai apprécié ces trois personnages, chacun à leur manière, avec leurs défauts, leurs blessures, leurs attitudes. Aaron se pare de mystère tout au long du récit, c'est un être à part, sombre et lumineux, un peu aussi l'ange gardien de Nathan.Au court de ma lecture, j'ai vraiment ressentie tout un panel d'émotions, toutes plus intenses les unes que les autres. A chaque mot, chaque phrase, chaque page tournée, une nouvelle émotion m'a envahie, m'a tourmentée, m'a fait vibrer. De l'intense au sombre, du noir à la lumière, de la peur au soulagement. Un récit poignant qui vous prend aux tripes dès le départ, pour ne plus vous lâcher. Je suis tombée dans un tourbillon de sentiments, sans plus pouvoir en ressortir jusqu'au mot fin, et encore, la sensation s'étend bien au-delà.L'écriture est belle, forte, poignante, habilement menée. La peur au ventre monte crescendo au fil des pages. Que ce soit Nathan, Aaron ou Anonyme, nous tremblons pour eux, nous espérons aussi, mais surtout, face à l'intensité de leur détresse, de leur rage, nous souhaitons de tout cœur les aider, et finalement nous restons spectateur impuissant face au terrible dilemme qui les percute, face aux questions incessantes qui tournent en boucles dans la tête de Nathan, à ce demander pourquoi, comment faire, à se demander quels sont ces sentiments nouveaux qu'il éprouve pour un homme, mais pas n'importe quel homme, juste Aaron, parce que c'est lui.L'auteur a réussi à m'embarquer avec elle dans ce récit contre la montre, un récit doux et dur à la fois, pas facile, avec quelques instants d'amour, brefs, mais intenses. La construction du roman est parfaite également, les chapitres, les décompositions, la plupart du temps Nathan est le narrateur, parfois Aaron, parfois Anonyme, et parfois un simple spectateur. Et toujours ces petites réflexions d'Aaron en début de récit, toujours percutantes, toujours utiles. Egalement ses phrases dites en son for intérieur à chaque fin de chapitre, toujours émouvantes, son ressenti, le vrai.Je crois que ce qui m'a le plus marqué, hormis l'histoire en elle-même de ces personnages exceptionnels pour moi, c'est cette sensation à chaque fois nouvelle de Nathan lorsque les yeux verts d'Aaron se posent sur lui, le transpercent, comme lisant à travers son âme, le sondant, le comprenant.....l'aimant ?En bref, un ÉNORME, ÉPOUSTOUFLANT coup de cœur. Je dis bravo et merci à l'auteur pour m'avoir permis de découvrir l'histoire de ces personnages qu'elle a su si bien développer, leur donner vie, leur faire ressentir beaucoup d'émotions, toutes différentes les unes des autres, les rendre humains, vrais, et par ce fait, me les faire ressentir à la puissance mille, de m'être immergée totalement dans l'histoire, si captivante du début à la fin, si intrigante, poignante, déchirante par moment, bouleversante. Mon petit cœur a souffert de cette lecture si belle.Et comme il est si bien écrit sur le quatrième de couverture :"Parce que certaines histoires d'amour ne s'écrivent pas mais se vivent."Qu'est-ce-que tu ferais s'il te restait seulement 100 jours à vivre ?" - Anonyme"Je ne sais pas...Vivre je suppose. J'essayerais de vivre" - NathanQuand la banalité rencontre la destruction"Alors à vous de lire pour savoir si cette réponse est la bonne....ou pas.Il y a des histoires et des personnages qui vous marquent...pour moi, ce roman en fait parti.Merci Camille L.Lien LULU pour commander


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mateiva 3439 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines