Magazine Culture

Enragés

Publié le 15 juin 2015 par Stéphanie @Sariahlit
" L'être humain était en voie d'extinction. "
EnragésGaulon Pierre
240 pages
Fleur sauvage éditions (2015)
Collection Thriller
Et si les histoires de zombies n'étaient que des jeux de miroirs ? Et si le plus effrayant se révélait être au fond de nous ?

Extrait :
« La rage aurait-elle réellement disparu en France ? Certains témoignages affirment que plusieurs comportements étranges ont été repérés au sein même de l'hexagone non seulement sur des chiens, mais plus inquiétants, sur des humains. Bien qu'aucune preuve n'ait été rapportée, les témoignages demeurent troublants. Les images qui vont suivre peuvent choquer la sensibilité des plus jeunes... »
Mon avis :
Alors que Louis retourne chez lui, il croise Freddy, un sans-abri qu'il a l'habitude d'apercevoir. Affalé sur le sol, le regard hagard, ce dernier ne semble pas dans son état normal. Au moment où Louis décide de l'aider, le clochard tente de le mordre. Louis est inquiet par le comportement violent de Freddy, et plus la journée va avancer, plus les détails étranges vont s'accumuler. C'est dans son appartement situé au sous-sol d'un bâtiment qu'il se réfugie et tente de comprendre ce qui se passe. À vingt ans, Lucas se considère comme un athlète dans sa discipline : le tir. Alors qu'il se réveille près de sa dernière conquête prêt à se rendre à une compétition, il ne cesse de ressasser la curieuse soirée qu'il vient de vivre. Le reste de sa journée va confirmer que quelque chose d'inhabituelle est en train de se dérouler. Même si j'ai pris plaisir à retrouver la plume de l'auteur, Enragés n'est malheureusement pas un récit que j'ai trouvé exceptionnel. L'intrigue en elle-même avait un goût de déjà-vu : se réveiller un jour où le monde semble touché par une maladie, un virus modifié transformant chaque individu infecté en zombie m'a fait étrangement penser à la série de Julie Kagawa ou Vivants d'Isaac Marion, sans l'histoire romantique, ou même le film « 28 jours plus tard ». Aussi, la façon dont se déroule l'histoire, les actes de Louis ou de Lucas ne m'ont pas réellement surpris. Je concède toutefois à l'auteur d'avoir brossé des personnages aux personnalités atypiques, légèrement tordues. Louis m'a semblé totalement perdu par la situation qui s'offre à lui, à la limite de la folie, préférant se perdre dans l'alcool plutôt que d'envisager la réalité de ce qui se passe. Alors qu'il se cache, on est plongé dans son esprit tortueux. Lucas, quant à lui, ne nous laisse pas en reste : il est froid, sans sentiment comme il aime nous le rappeler, et peu importe sur qui il doit tirer pourvu que lui survive. Il est toujours intéressant de voir un auteur s'essayer à différents genres littéraires, et lire ce qu'il a à nous proposer. J’aime être surprise et j'avoue qu’Enragés, dans sa trame, à manquer de piquant malgré toutes les qualités que je lui ai aussi trouvé : un rythme soutenu, une plume entraînante et des personnages solides. Pierre Gaulon reste toutefois pour moi un auteur à suivre de près.
★★★☆☆
Enragés
Du même auteur :
EnragésEnragésEnragés

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie 12085 partages Voir son blog

Magazines