Magazine Culture

Michael CONNELLY : The Gods of Guilt - 7/10

Par Eden2010
Michael CONNELLY : The Gods of Guilt - 7/10

Michael CONNELLY : The Gods of Guilt – 7/10

 Voici la cinquième affaire de l’avocat à la Lincoln, Mickey Haller, qui sortira certainement à la fin de l’année en version française.

Même si Harry Bosch est de loin le personnage le plus connu de Michael Connelly, j’avoue que mon préféré a toujours été Mickey Haller, cet avocat qui joue avec l’éthique et la morale, qui manie les mots et flirte avec les règles de procédure.

J’adore !

Chaque enquête est nouvelle mais construite sur le même principe, et « the Gods of Guilt » ne fait pas exception.

D’abord Mickey Haller est confronté à une nouvelle affaire, puis nous commençons à connaître les protagonistes, à imaginer nos propres hypothèses, avant de suivre Mickey Haller dans la préparation de son procès, qui est généralement difficile, que ce soit en raison de menaces pesant sur lui ou son client ou encore des difficultés d’obtenir tout simplement les preuves nécessaires. Et ce n’est qu’au cours du procès, de l’affrontement véritable, que l’auteur nous livre lentement les éléments cruciaux.

Systématiquement le suspense se créé, et systématiquement il y a des surprises.

Très rapidement l’intrigue :

Mickey Haller, que nous retrouvons alors qu’il se sert d’une vieille feinte au tribunal, à la limite de l’éthique et en fait franchement immorale, n’est plus le seul « avocat à la Lincoln », puisque, depuis qu’un film a été tourné, une adaptation de son affaire précédente, beaucoup d’avocats ont adopté ce moyen de transport et cette façon de travailler à partir d’une voiture pour être dans le vent.

C’est assez amusant, un petit clin d’œil appréciable.

Puis l’affaire qui sera au cœur du roman fait son entrée.

Mickey Haller doit défendre La Cosse, un homme qui aurait tué une prostituée du nom de Giselle Dallinger.

Il s’avère rapidement que la victime n’est autre que Gloria Dayton, une vieille connaissance, une cliente que Mickey avait défendu et qu’il croyait partie de la ville. Et pourtant, elle était toujours là, vivant ici, sans jamais l’en informer, le laissant croire qu’elle était partie et avait changé de vie…

Un premier choc, un premier mystère pour l’avocat. Pourquoi ne l’a-t-elle jamais recontacté ? Pourquoi lui a-t-elle donc menti ? Et maintenant, sa mort. Pourquoi et par qui ?

Et ce n’est pas tout … c’est Gloria elle-même qui a donné les coordonnés de Mickey à La Cosse, son prétendu meurtrier, lui conseillant de s’adresser à lui en cas de pépin.

Mickey Haller est bien évidemment en difficulté … comment peut-il défendre quelqu’un qui est accusé d’avoir tué une ancienne client, de plus une cliente à laquelle il tenait et qui, finalement, semble l’avoir berné pendant tout ce temps ? Mais il accepte de se charger de ce dossier, convaincu que La Cosse n’est pas l’assassin. 

Le seul moyen de le sauver d’une condamnation est de prouver son innocence.

Mais alors qu’il commence à se plonger dans cette affaire, des éléments du passé resurgissent, et il ne peut plus douter que ce dossier va bien plus loin qu’il ne pensait, qu’il ne sera pas aisé d’aider La Cosse.

L’atout de ce cinquième roman centré sur l’avocat à la Lincoln .....

… et bien c’est que nous le découvrons un peu plus intimement, nous commençons lentement à entrer dans sa tête, au niveau personnel.

Si dans les romans de « Harry Bosch » le personnage central est sombre et torturé, faisant vivre les romans grâce à cette intensité de caractère, les romans mettant en scène Mickey Haller sont des romans purement judiciaires, leur essence est le droit, leur battement de cœur, c’est la procédure. Le héros paraît presque « léger ». Avec ce cinquième roman, nous avons un petit aperçu de la vie intérieure de Mickey Haller. Oh, pas beaucoup, juste un peu, mais suffisamment pour insuffler un peu de vie au personnage, de lui donner un peu de couleur. C’est notamment son lien avec sa fille qui nous permettra de toucher du doigt que le héros est autre chose qu’un avocat, qu’il s’agit également d’un homme, d’un ex-mari et d’un père séparé de sa fille qui ne veut plus le voir parce qu’elle a honte de lui et de son métier. Mais l’essence du roman reste le procès, une petite apothéose bien préparée.

Enfin, il n’est pas surprenant non plus de croiser dans ce volume Harry Bosch, un petit clin d’œil de l’auteur qui aime se faire rencontrer ses personnages fétiches, l’occasion de ne pas se faire l’oublier l’un l’autre peut-être ?!

 D’ailleurs, le prochain roman, « The Crossing », sera un véritable « cross-over », puisque Harry Bosch viendra à l’aide de son demi-frère Mickey Haller …. Et oui, je le lirai. La question ne se pose même pas !!

En résumé je dirais que ce roman ne m’a pas fait changer d’avis.

J’adore les Michael Connelly et tout particulièrement les Mickey Haller - et j’ai déjà hâte de lire le prochain livre de l’avocat à la Lincoln !!

----

Les autres romans de l’auteur ayant pour héros Mickey Haller

The Lincoln Lawyer(2005) - La défense Lincoln en VF

The Brass Verdict(2008) - Le Verdict du plomb en VF

The Reversal(2010) - Volte-Face en VF

The Fifth Witness(2011) - Le Cinquième Témoin

The Gods of Guilt (2013)

The Crossing (sortie prévue pour novembre 2015)

Partager : J'aime1

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eden2010 52 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines