Magazine Bien-être

FAQ des clichés sur les végéta()iens

Publié le 16 juin 2015 par Cebeji

Végétarien : aucun animal (pas même poisson et fruits de mer)

Végétalien : aucun animal ni produit dérivé des animaux (produits laitiers, miel etc.)

Vegan : végétalien refusant ce qui a une origine animale (cuir, laine etc...)

FAQ des clichés sur les végéta()iens
Les végéta()iens ont des carences :

C'est vrai, ils manquent de problèmes de santé, trop de vitamines sans doute !

Les protéines végétales étant incomplètes et insuffisantes, ils ont de la chance de s'en sortir même à un grand niveau sportif avec des muscles atrophiés et des syncopes toutes les cinq secondes...

Sans compter qu'ils n'ont pas assez de fer, ni de B12, ça tient du miracle.

L es végéta()iens ignorent leurs besoins fondamentaux pour une éthique improbable :

Tu es certainement un expert en nutrition, tu es diplômé dans ce domaine grâce à la fameuse formule :

" tout le monde sait que... "

Si tu aimes les surprises, vérifie tes sources, tu seras comblé !

Les végéta()iens font du mal aux plantes :

Sûrement mais beaucoup moins que les animaux d'élevage qui en consomment cent fois plus.

On a besoin de viande :

Si tu as besoin de maladies cardio-vasculaires (entre autres) effectivement !

Suggestion : rajoute dans ta nourriture des hormones et des pesticides comme exhausteur de goût.

Par ailleurs la viande est un accélérateur de faim dans le monde et de pollution alors oui, certaines multinationales en ont besoin...

Je ne pourrai pas me passer de viande :

Tant que le meurtre alimentaire est justifié pour tuer l'ennui buccal, certes.

Des souffrances infligées pour un caprice, on ne peut pas s'en passer d'autant que les animaux sont des objets dont on peut disposer à volonté ; la morale et l'empathie sont très surfaites.

Quant à la tradition qu'il faut à tout prix conserver, je vais reprendre personnellement l'immolation de jeunes vierges dont je fais l'élevage pour apaiser la colère des Dieux.

Nous avons des canines :

Tout comme les vampires...

Super, je t'encourage à attraper le zèbre dans la savane africaine avec tes canines ; essaie d'abord avec un lapin pour te faire les dents et la culpabilité.

Les végéta()iens nous culpabilisent :

Désolé mais la politique de l'autruche se pratique tout seul et puis méfie-toi, les autruches se font manger.

Si on se prive de tout, on n'a plus de vie :

Quand ta qualité de vie dépend d'un bout de viande, d'une cigarette ou de l'alcool, tu es prêt pour une remise en question de ce qui fait réellement vivre avec un sentiment de bien-être.

Et comme on dit : " les bons vivants font des bons morts ".

Les végéta()iens mangent toujours la même chose :

Bonne nouvelle, ton instruction est possible.

Fais-toi inviter chez des végés puis on en reparle. La cuisine quelle qu'elle soit dépend du cuisinier mais pas des ingrédients.

Les produits laitiers sont bons pour la santé :

Je vois que tu es toujours un expert. Le lait est particulièrement bon pour les allergies, l'ostéoporose et les problèmes d'articulation en général.

Le vrai bio n'existe pas :

Probable mais fallatieux !

Autant manger de la merde garantie 100 % merde ; manger plus propre est possible et ça s'appelle le Bio.

Les végétaliens et autres vegans sont extrêmes voire sectaires :

Question d'optique, on décide d'exploiter les animaux ou non, on décide qu'ils nous appartiennent ou non, de les asservir ou non...

Il faudrait pouvoir les anesthésier et n'en prélever qu'une partie ce qui leur permettrait de faire la manche au carrefour.

Si l'on reconnaît le droit de les utiliser, on doit légitimement reconnaître le droit de ne pas leur faire de mal, d'aucune façon.

Si " ne pas faire de mal " ou " laisser les animaux libres de leur sort " est considéré comme de l'extrémisme alors je ne peux rien faire pour toi.

Tes commentaires ne sont pas documentées :

Par expérience, les critiques formulées à l'encontre des végéta()iens ne sont pas du tout documentées alors que ces derniers, saturés de doute par rapport à ces critiques, n'ont de cesse de se renseigner et de s'informer régulièrement.

Par correction, avant de sortir des banalités, poncifs, clichés contre les végés, je te prierai de chercher par toi-même l'information dont tu as besoin pour éclairer ta lanterne, que tu trouveras abondamment sur le web avec à l'appui des articles scientifiques véritables citant leurs sources.

Dans ma grande mansuétude, je te donne une piste comme point de départ: Destruction des mythes et préjugés concernant l'alimentation végé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cebeji 2619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine