Magazine Santé

TABAC: Il tue dans 80% des cas de cancers des voies respiratoires – Jama Internal Medicine

Publié le 16 juin 2015 par Santelog @santelog

TABAC: Il tue dans 80% des cas de cancers des voies respiratoires – Jama Internal MedicineCancers du poumon, des bronches, de la trachée et du larynx, les décès de ces différents cancers sont tous imputables à hauteur de 80% au tabagisme. Impliqués dans le développement d’au moins 12 cancers, le tabac révèle à nouveau les preuves implacables de son implication majeure dans le cancer avec un taux de responsabilité global de près de 50% des décès. Et si la prévalence globale du tabagisme est en baisse, c’est sans compter les années avec tabagisme accumulées. Et le risque de décès par cancer chez les fumeurs pourrait encore augmenter avec le temps, selon cette étude présentée dans le Jama Internal Medicine.

Les chercheurs de l’American Cancer Society estiment ainsi que 48,5% de ces 346.000 décès par cancers passés à la loupe chez des adultes âgés de 12 à 35 ans sont attribuables à la cigarette. Une association entre le tabagisme et la mortalité prématurée par cancer dont l’ampleur pourrait s’accroître en dépit de la tendance globale de réduction du tabagisme.

Les auteurs ont exploité les données de 3 études, l’Enquête National Health Interview Survey 2011, la Cancer Prevention Study IIIet la pooled contemporary cohort des études portant sur des populations de moindre diversité ethnique et à niveau d’études plus élevé que la moyenne. Leurs résultats sont donc probablement en-deçà de la réalité. L’analyse constate que sur les 345.962 décès étudiés, 167.805 (48,4%) sont attribuables à la cigarette.

L’association est extrêmement élevée avec les décès :

·   par cancers du poumon, des bronches et de la trachée (80%)

·   du larynx (77%).

·   de la cavité buccale, de l’œsophage et de la vessie (50%)

C’est évidemment un nouvel appel, preuves à l’appui, à  intensifier les interventions et mesures antitabac, un thème repris par une seconde étude de chercheurs du Massachusetts General Hospital, publiée dans la même édition. L’étude montre à quel point un soutien actif par un clinicien est essentiel pour le patient qui décide d’arrêter de fumer. L’équipe constate qu’en l’absence de mise en garde contre le tabagisme et sans assistance directe (dont substituts nicotiniques le cas échéant), les chances d’arrêt du tabac chutaient de 40% environ.

Les auteurs concluent que si ce travail d’encouragement et de suivi clinique n’est pas effectué, et dès les examens de dépistage, et en particulier chez les gros fumeurs, l’incidence du cancer du poumon pourrait encore augmenter.

 

Source: JAMA Internal Medicine June 15, 2015

doi:10.1001/jamainternmed.2015.2398 Deaths Due to Cigarette Smoking for 12 Smoking-Related Cancers in the United States

doi:10.1001/jamainternmed.2015.2391 Primary Care Provider-Delivered Smoking Cessation Interventions and Smoking Cessation Among Participants in the National Lung Screening Trial

TABAC: Il tue dans 80% des cas de cancers des voies respiratoires – Jama Internal Medicine
Plus de 50 études surle Tabac

Lire aussi :TABAC: Fumer, n’est-ce pas un peu se suicider? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine