Magazine Société

Canicule et canaux cool...

Publié le 17 juillet 2015 par Fabianus

CANICULE ET CANAUX COOL...

Cliquer pour agrandir


La canicule qui a touché la France du 29 juin au 5 juillet a entraîné une surmortalité qualifiée de « limitée », avec 7 % de décès supplémentaires par rapport à la moyenne observée à la même période de l’année.
Limitée c’est-à-dire de 700 morts supplémentaires, a annoncé jeudi 16 juillet la ministre de la santé, Marisol Touraine, qui ne fait, tout en activement fébrilement son éventail, que relayer des chiffres froids de l’INVS (’Institut national de veille sanitaire).
Notre pays a su faire face à cet épisode et contenir très fortement son impact sanitaire, s’est félicitée la ministre sans tenir une posture décontractée dans un polo vert (à citer) version Mattéi (Canicule 2003).
Oui, il était fort Mattéi, dit Hollande, ouille (il était formaté idiot, l’andouille !) !

Fort pour réagir tardivement tandis que le monde suffoquait dans une canicule en surenchère qui faisait dire : comme y sert freezer !
Ah, cette fameuse année 2003 ! Une référence en matière de canicule létale ! On avait dénombré 15.000 décès, soit une surmortalité de 55% selon les Caisses de Retraite qui espéraient un peu plus (oui c’est cynique sauf pour qui gère honte).
A chaque vague de chaleur revient la crainte, chez nos concitoyens, de revivre un tel drame, a fait valoir Marisol sous son parasol, en activant l’aérosol, do, si, la, mi, sol !
Docile ami Sol ? Pas spécialement ! Le soleil donne la même couleur aux gens comme le chante celui qui passe des nuits sans Kim Wilde) mais il expose chacun à de sérieux pépins de santé : déshydratation, vertiges, suffocation et même issue fatale quand sont mis sur la sellette UV ; c'est l'étuve, hé !
Oui, 2003 reste dans la mémoire collective comme un « traumatisme » et il faudrait ce terme omettre degré comme de force ! Alors tous les moyens sont bons pour ne pas rééditer l’hécatombe ! Contre la canicule indignez-vous pourrait lancer Stéphane Aisselle s’il était encore vivant ! Alors depuis 2003 on ne lâche presque rien ! On a installé un PNC (Plan National Canicule) à 4 niveaux !
Le niveau 3 « alerte canicule » fait écho au passage à niveau orange de vigilance météo France. C’est vous dire l’importance du météorologue qui corrobore l’idée que, de tout temps (beau-laid) c’est en le consultant qu’on sut le temps ! Ce niveau peut déclencher le plan hors-sec par les préfets qui doivent se mouiller : évacuation des populations, hébergement de sinistrés, secours aux victimes…
Le niveau 4 « mobilisation maximale » correspond au niveau rouge de Météo France ! Le Premier Ministre peut alors réquisitionner l’armée pour ravitailler en eau potable  sans qu’âne adhère au protocole en raison de sa lenteur. Que ferait-on de six mules âcres ?
Oui tout est fait pour que la sueur, sève à pores, ne demeure que simple désagrément et que la mortalité demeure contenue compte tenu des contenants politiques !
Si le critère de létalité prévaut on pourrait alors comparer le combat de Marisol Touraine à celui de Bernard Cazeneuve. La Ministre de la Santé se bat contre un ennemi climatique tandis que son homologue de la place Beauvau s’échine, atone, à démanteler la menace traumatique du djihad qui chie noise.
Alors,  comme les météorologues scrutent les nuages, des agents de renseignements, hors en saignement, sans besoin de cuisiner, seront à même de déjouer des attentats entêtés et tentés en tous temps par un simple jeu d’écoute. Le gouvernement va demander aux FAI (Fournisseurs d’accès à Internet) d’installer sur leurs réseaux des boîtes noires. Ces sympathiques intrus seront à même d’analyser, au moyen d’un algorithme, les données de connexion y transitant. Beaucoup craignent déjà une surveillance de masse gratinée même en période de grasse matinée, une sorte de pêche « au chalut » ! Faut-il s’alarmer du chalut ?
Par ailleurs, nos têtes pensantes vont faire installer des IMSI-catchers à savoir des fausses antennes permettant d’intercepter des conversations téléphoniques sur un périmètre donné, d’Aunay ou d’ailleurs fait railleur, en ferraillant, l’opposant de ce dispositif qui, avec les boîtes noires, figure dans le paquet maison de la nouvelle loi sur le renseignement.
Avec les IMSI-Karcher chacun risque, en effet, d’être arrosé par un tuyau de barbouze quand il passera à proximité de ces antennes relais, lance l'heureux laid d'être harcelé comme sous scellés !
Malgré tous ces caractères liberticides la loi sur le renseignement a été adoptée le 24 juin dernier. Mais une fronde caniculaire orchestrée par Lellouche (LR) qui ne va pas avec le dos de la cuillère et sa collègue Laure de la Raudière (mais haro d’hier augure des lendemains) va pousser le texte devant le Conseil Constitutionnel.
Les neuf sages devront se prononcer, dans les trente jours, sur la constitutionnalité de ce texte pondu pour les poulets dans un contexte de surveillance mondialisée.
En effet, il n’y a pas si longtemps on apprenait que la NSA américaine (voir aussi Merkel et son portable) avait assidûment écouté trois de nos brillants présidents : Chirac, Sarkozy et Hollande. Il y avait là un sacré démenti à l’allégation « nos Présidents sont peu sûrs, et coûtent ! »
Je ne sais pas trop ce que la NSA avait retenu de ces écoutes si ce n’est, peut-être, quelques indignations sur le temps qu’il fait quand du chaud bises naissent ou que des glas sonnent l’effroi !
Et nous revoilà au début de cet article : le parallélisme entre lutte contre la canicule et combat contre le terrorisme. Il s’agit dans les deux priorités de limiter la mortalité des concitoyens avec, cependant, un sacré distinguo dans le modus Vivaldi et ceci pour 4 saisons, heu raisons !
La première : le temps s’écoule mais ne s’écoute pas aux rayons (oreillon) du soleil La seconde : le temps tue sans motif idéologique depuis la mort du roi Soleil La troisième : le météorologue n’a pas d’activité liberticide ! S’il préconise la mise à l’ombre c’est pour le bien-être de nos cellules ! Il ne peut rien contre un temps sec à chaud ! La quatrième : la prévention sanitaire ne se gargarise pas de show médiatique et de politique de communication.
Sur ce dernier point on peut vraiment dire que Marisol Touraine fait profil bas, bien loin des effets d’annonce de son collègue de l’intérieur.
Mardi 14 juillet, au soir, place Beauvau : Mr Cazeneuve indique qu’un attentat a été déjoué. Il visait un site militaire et impliquait des mineurs cherchant à miner sans soucis menus de mano à mano ! Le Ministre de l’Intérieur a mobilisé les médias alors que le matin même, François Hollande avait gaffé en lançant « Toutes les semaines, nous arrêtons, nous empêchons, nous prévenons des actes terroristes. Et je ne vais pas faire des conférences de presse pour en informer les Français».
Cafouillage dans l’exécutif, ramollissement des cerveaux sous la chaleur torride ou volonté de montrer l’utilité du processus antiterroriste pour cacher les échecs de la lutte contre le chômage ?


En attendant que le chaud meure, le Français doit nourrir son sentiment de sec ; huent risées ! 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabianus 931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine