Magazine Culture

Prédation

Par La_boukineuse_du_93 @la_boukineuse

(livredepoche.com)

Prédation

J'avais acheté ce livre il y a un an et, lorsque je l'avais lu, je n'avais pas accroché.

J'ai réessayé il y quelques temps... et j'ai maintenant la preuve qu'un livre se lit seulement quand le lecteur est prêt; il y a un an, je ne l'étais pas.

Aujourd'hui, j'apprécie vraiment ce roman qui, au premier regard, peut sembler sanglant et morbide, ce qui n'est pas du tout le cas, cela étant seulement un arrière plan :

Ile-de-France.

Trois cadavres sont retrouvés. Leurs points communs ? Chacun présente un tatouage chinois sur le torse et la main droite déchiquetée par un dispositif explosif.

Des couples disparaissent.

Un homme est enlevé et enfermé dans un cachot sans porte ni fenêtre, et malmené par un sadique tortionnaire.

Cinq ans après avoir braqué une banque, un homme dit avoir obéi aux ordres d'un certain Kurtz.

L'inspecteur Rufus Baudenuit prend l'affaire en main et va être entraîne bien malgré lui, dans une spirale infernale.

Qui est "Le colonel Kurtz" ? Un fou ? Un monstre sanguinaire ?

Dans cette chasse à l'homme, l'inspecteur Baudenuit est-il sur de ne pas jouer le rôle de la proie ?

Dans ce roman, on plonge dans la frissonnante démence de "Kurtz" où le sadisme rime avec la folie...

Incroyable, surprenant et captivant sont les trois mots qui résument le roman de Jérôme Camut et Nathalie Hug, Prédation.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :