Magazine Culture

Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La Société

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéBonjour Angela
Tout d'abord, je tenais à te remercier d'avoir accepté de répondre à mes petites questions. Merci à toi. Je suis très contente de pouvoir saluer tout le monde de cette façon.
Pour ceux et celles qui ne te connaissent pas encore, pourrais tu te présenter en quelques mots? Ma présentation n'a pas tellement évolué depuis le tout premier tome de la série, je suis toujours une femme tranquille. J'ai seulement pris quelques années (lol), je suis mariée et maman d'une fille qui a bien grandi. Je vis en Bourgogne, dans un petit village au pied du vignoble.
Pourrais tu brièvement nous présenter La Société?La Société est une série de dix romans érotiques. Ce titre désigne une organisation secrète qui constitue le dénominateur commun de tous les tomes. En effet, chaque histoire est différente, même si certains personnages font plusieurs apparitions. Les tomes impairs sont d'un érotisme plus intense et les tomes pairs sont plus soft car destinés à en révéler davantage sur les rouages de cette organisation. Ainsi, derrière chacune des histoires différentes, je dévoile son existence, je reviens sur sa création, j'en explique le fonctionnement et je révèle l'identité de certains de ses membres.
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéLe tome 9 , Secrets Diplomatiques , vient de sortir. Pourrais tu nous en toucher un petit mot?Il est assez difficile de parler de Secrets diplomatiques sans risquer de dévoiler l'intrigue. Je vais donc me montrer assez avare de détails. Il s'agit de l'histoire de Natalia Saint Morgins. Elle a 23 ans et elle est la fille d'un diplomate français et de la fille d'un ancien ministre Russe. Elle se réveille dans la chambre d'une clinique privée en Suisse, à la suite d'un coma causé par un accident, trois mois plus tôt, à Paris. Il s'avère que cet accident a provoqué chez elle une amnésie qui la prive de pratiquement tous ses souvenirs. Elle est cependant victime de "flashs" qui tendent à prouver que cette perte de mémoire n'est que momentanée. Et de toute évidence, certaines personnes sont très intéressées par ces souvenirs bien enfouis dans son crâne. Il s'agit notamment son frère Vladimir, mais aussi ce cher Alexis Duivel, le vice-président de la Société.
Comment définirais tu Natalia et Vladimir? Ce sont deux personnes en souffrance, depuis longtemps. Ils cherchent chacun du réconfort et de l'amour, mais ils ont peur de faire confiance.
Quels sont selon toi leur qualité et leur défaut? Natalia est intelligente, et déterminée. Son principal défaut est sans doute dû à l'éducation qu'elle a reçue. Elle fait preuve d'une candeur qui s'accordait mal au milieu dans lequel elle s'est trouvée projetée.Vladimir a le charme slave, le mystère aussi. Il est tendre et patient. Mais attention, si on s'approche un peu trop près de sa soeur, il peut devenir très dangereux.
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéOù trouves tu tes inspirations pour toutes tes intrigues si différentes de tomes en tomes? C'est le mystère le plus complet. Chacune de ces histoires s'est imposée à moi, je n'ai jamais eu à me creuser la tête. Par contre, j'ai pris soin d'organiser la série pour qu'elles s'enchaînent de façon cohérente, quitte à les réécrire pour les faire coller au scénario général et à la trame que j'avais choisie au départ. Il m'est donc arrivé, en cours de route, de remplacer complètement une histoire par une autre. Par ailleurs, je m'efforce dans chacun des tomes, de n'exploiter qu'un seul thème, il en a été ainsi du BDSM, du voyeurisme, du triangle amoureux, etc... 
Paris - York sera donc le 10ème et ultime tome de la saga? Où en es tu de son écriture? Paris-New York a été écrit, il y a plus de trois ans maintenant. Je suis obligée de le reprendre pour qu'il s'adapte à l'évolution de l'histoire. Je suis précisément en train de travailler dessus. Il avance, doucement mais sûrement.
Quels sentiments penses tu ressentir à la fin quand tu poseras ton crayon pour la dernière fois? Et quand le lecteur lira pour la dernière fois les aventures de cette mystérieuse société? J'aime mieux pas y penser maintenant. (lol). Je donnerai mes impressions après, quand je saurai.
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéQuelles ont été les retours de lecteurs/lectrices qui t'ont le plus touchée ? De manière positive et/ou négative?Dans le positif, j'en ai reçu énormément qui m'ont fait très plaisir, mais le compliment le plus sensationnel qu'on m'ait fait date de quelques jours à peine. Une lectrice est venue faire un petit commentaire sur ma page FB en me disant que la lecture de la Société l'avait si bien inspirée qu'elle attendait un bébé pour le début d'année prochaine et que ses amies l'appelaient "le bébé de la Société". J'ai eu du mal à encaisser le choc.Dans le négatif : je dirais que, certes, une critique négative peut être constructive, mais encore faut il qu'elle soit argumentée et sincère, et c'est malheureusement rarement le cas. Par expérience, j'ai donc décidé de ne parler que de ce qui me fait plaisir. 
Quelles sont d'ailleurs tes interactions avec les fans? J'ai la chance d'avoir des lectrices très enthousiastes. Elles me suivent sur les réseaux sociaux. Je ne les pratique pas tous, heureusement, mais sur FB, je reçois énormément de témoignage de sympathie, et j'aime beaucoup bavarder avec celles et ceux qui viennent vers moi. Par ailleurs, une petite communauté s'est rassemblée sur une page fan sur FB (la Société Fan) qui est administrée par trois lectrices hyper motivées et dynamiques qui connaissent la série sur le bout des doigts (même parfois mieux que moi). Je dois dire que j'en suis flattée, et souvent émue. Je reçois des bouffées de gentillesse chaque jour.
Tu as rencontré quelques chanceuses en juillet dernier, qu'as tu pensé de cette rencontre? Ce fut un moment particulièrement émouvant pour moi. Il s'agissait de ma première apparition presque publique. Les éditions La Bourdonnaye ont organisé ça aux petits oignons. Le cadre se prêtait magnifiquement à cet événement. J'ai enfin pu mettre un visage sur des noms, et embrasser des personnes avec qui j'échange chaleureusement depuis des années via FB. Curieusement, je n'ai ressenti aucune appréhension, je le voulais et j'étais prête, impatiente même. Il n'empêche que mon coeur a palpité quand toutes ces jeunes femmes ont déboulé dans la cour. Mais là encore, je n'ai reçu que des témoignages de sympathie et d'amitié, donc ce fut un grand bonheur. Elles m'ont toutes aidé à prendre confiance en moi, ce qui se traduira bientôt par d'autres apparitions, beaucoup moins confidentielles. Et je les en remercie toutes, très sincèrement.
Tu seras au salon de Sens le 24 octobre prochain. Ce sera ta première vraie rencontre avec tes fans dans un salon du livre. Tu appréhendes ou tu es impatiente? Oui, en effet, je réponds à l'invitation des éditions La Bourdonnaye. Je serai présente le 24 octobre, à partir de 14h30 au salon du livre de Sens. Je suis impatiente, bien sûr, même si je confesse un léger stress qui risque de s'aggraver à l'approche de la date.
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéParmi tes prochains projets , nous avons aussi eu le plaisir d'apprendre en mai dernier que "Qui de Nous Deux?" sera adapté sur grand ou petit écran. Je sais que tu es tenue au secret cinématographique mais parle nous de ton ressenti vis à vis de ce projet incroyable?  Lorsque mon éditeur, Benoit de la Bourdonnaye m'a parlé pour la première fois de ce projet, je n'étais pas véritablement en état d'apprécier pleinement la nouvelle. Par la suite, et malgré la signature des contrats, ça restait tellement surréaliste dans mon esprit, que j'ai continué à penser que ça ne se ferait pas. Puis, le 9 juillet, j'ai rencontré le producteur et le distributeur, nous avons longuement discuté lors d'un dîner. J'ai entendu parler de générique, d'affiche du film, des noms d'acteurs ont circulé... et là, j'ai commencé à me dire que finalement, ça risquait bien de se faire. Cependant, ça demeurait encore très abstrait. Puis, cette semaine, Benoit m'a téléphoné pour m'annoncer une bonne nouvelle... et là, d'un coup, c'est devenu très concret. Depuis, je suis insomniaque.
Quel sera ton rôle dans ce projet? Auras tu ton mot à dire?  Je suis simplement l'auteure. Je n'ai aucunement la prétention de m'imposer dans un milieu qui m'est totalement étranger. Ceci dit, je prendrai grand plaisir à suivre tout ça de près, en tant que spectatrice, si on m'y invite, évidemment.
Quel serait ton casting idéal pour Alexis et Mickaella?  J'y ai réfléchi, bien sûr, et j'en suis venue à la conclusion que je préférerais des acteurs encore inconnus. Rien ne vaut la surprise d'une heureuse découverte.
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéNiveau écriture , nous allons aussi découvrir le 15 octobre Au bonheur de ces dames qui sortira aux Editions Blanche. Peux tu nous en dire quelques mots?  Au bonheur de ces dames, c'est mon premier roman en grand format. C'est aussi une histoire originale, que j'ai adoré écrire. Elle tient une place très particulière dans mon coeur. Là encore, il est difficile d'en parler sans prendre le risque d'en dire trop. Il s'agit cette fois de l'histoire d'un jeune garçon de 18 ans, prénommé Jérémy. Il vient de décrocher très brillamment son bac et s'apprête à entrer en classe préparatoire dans un lycée parisien. Il quitte donc les jupons maternels et sa Normandie natale pour s'installer dans un petit appartement que possèdent ses parents dans la capitale. En face de chez lui se trouve une boutique qui retient son attention. Il s'agit d'une librairie spécialisée dans les livres anciens. Après quelques hésitations, il finit par y entrer. Alors qu'il pensait que le libraire serait un vieil homme tout fané, il tombe nez à nez avec Claudia, une femme superbe et très sûre de son charme sulfureux. Vous imaginez donc bien l'effet que va produire cette rencontre sur l'esprit et les sens de ce jeune puceau provincial . Je ne vous en dis pas davantage...la suite, le 15 octobre.
Quant au Caméléon? Peux tu nous en parler ou c'est top secret?   Le Caméléon a connu un petit rebondissement, ce qui explique que sa publication ait été repoussée à une date non encore déterminée. Il devait être publié aux éditions J'ai lu, mais depuis, la direction de cette maison d'édition a changé. Mon éditrice, Florence Lottin a pris les manettes des éditions Pygmalion, et m'a demandé si je voyais un inconvénient à ce que ce titre soit publié chez eux. J'ai accepté, et le caméléon verra donc le jour, en 2016 aux éditions Pygmalion. 
As tu d'autres projets en tête?  J'ai toujours plein de projets en tête.
Ma Ptite Interview avec Angela Behelle, auteur de La SociétéEnfin , le mot de la fin , je te laisse carte blanche la parole est à toi  .  La fin d'année 2014 et le début de 2015 ont été difficiles sur un plan personnel, mais à cette occasion, j'ai pu compter sur le soutien et la confiance sans faille de mes éditeurs à qui j'adresse mes plus chaleureux remerciements. J'ai profité de ma présence, à Paris, en Juillet, pour les rencontrer tous, et j'ai passé en leur compagnie d'excellents moments. Un merci tout particulier à Benoit de la Bourdonnaye, c'est un éditeur en or. Je suis rentrée avec le sourire, et l'envie de me remettre au travail.J'ai également pu compter sur l'amitié de mes lectrices et de mes lecteurs qui se sont montrés patients. Ça fait 10 mois que le tome 8 de la Société est sorti, et je sais qu'ils attendent la suite. Je suis très heureuse de leur dire que c'est bon, il arrive !!! et j'espère qu'il leur plaira.Enfin, j'ai la chance d'avoir fait la connaissance de quelques personnes merveilleuses. Elles ont, pour certaines, des pseudos étranges, se comportent parfois bizarrement, inventent des chorégraphies, polluent les murs FB des copines, font collections de photos de beaux messieurs généralement peu vêtus, ou se montrent d'une discrétion absolue, considérant nos échanges comme relevant de l'intimité. Certaines écrivent également, d'autres lisent, quelques-unes me corrigent, mais toutes sont de véritables amies qui répondent toujours présentes quand j'ai besoin d'elles. Par chance, je bénéficie d'un forfait téléphonique illimité. Mon mari s'y est résigné. C'est bon, les filles, on peut continuer!!
À toutes et à tous, j'adresse un énorme MERCI. Je vous aime.
Vous pouvez retrouver Angela sur sa page Facebook, son compte Twitter et sur la page de La Société Fan.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 24873 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines