Magazine Culture

Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

Par Shoparoundtheco @shoparoundthecorner
Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je retourne auprès de l'auteur qui est à l'origine de ce rendez-vous hebdomadaire : Beatrix Potter. Je vous propose une histoire classique, mais charmante, pour la jeunesse : Petit-Jean des villes.

Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

Petit-Jean des villes est né dans un placard comme son nom l'indique en ville. Petit-Louis, quant à lui, est né dans un jardin. Un jour, Petit-Louis avait grand faim et trouva dans une malle en osier de quoi se régaler. Il mangea plusieurs petits-pois et décida de faire une petite sieste après ce repas. Quand il se réveilla, la malle avait été déposée dans une carriole et se dirigeait tout droit vers la ville. Au bout de quelques heures, Petit-Louis arriva. Malheureusement, la souris était terrifiée par le vacarme de la ville et de ses habitants et n'osa pas bouger.

Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

La bonne décida de retirer les légumes de la malle et découvrit une petite souris. La femme hurla et réclama la présence du chat. Petit-Louis réussit à s'échapper et se faufila dans un trou. Il dégringola et tomba en plein milieu d'une table. Petit-Jean fut surpris par cette visite inopinée. Toutefois, il accueillit son nouvel ami. Malheureusement, plus le temps passait et plus Petit-Louis était triste. Il ne se faisait pas à la ville. Il songeait à son nid douillet, au calme de la campagne et aux légumes et graines qu'il préférait déguster. Voyant le mal-être de son ami, Petit-Jean vient expliquer à Petit-Louis qu'il y a une solution. Tous les samedi la malle repart à la campagne. Il lui suffit de faire le chemin inverse et il sera de nouveau chez lui.

Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

Petit-Louis est enchanté. Ni une, ni deux, il se glissa dans la malle et repartit dans sa campagne, si paisible. Les mois passèrent et avec lui l'espoir de revoir un jour Petit-Jean. Quand un jour, au printemps, Petit-Jean débarqua chez son ami Petit-Louis. Ce dernier fut heureux. Rapidement Petit-Jean fut à son tour déstabilisé par tous ces nouveaux bruits. Il n'avait jamais entendu une vache, ni une tondeuse à gazon et encore moins habitué à déguster graines et légumes verts. Dès que possible, Petit-Jean rentra en ville. Malgré l'amitié, chacun est heureux dans son habitat et ne peut vivre dans celui de l'autre.

Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

Beatrix Potter nous raconte la différence de vie et de culture qu'il peut y avoir entre deux individus. L'essentiel étant de s'acclimater et d'accepter les différence. Cela n'empêche en rien l'amitié. J'aime beaucoup cette histoire. Le contraste souris des champs et souris des villes est un classique de la littérature jeunesse. Malgré tout je ne m'en lasse pas. Je n'ai plus de mots pour définir les illustrations de Beatrix Potter. A la fin de l'histoire, par le biais d'une phrase, Beatrix Potter nous dit clairement son attachement à la campagne et nous interroge sur notre préférence? Alors êtes-vous plus Petit-Louis ou Petit-Jean?

Bon mercredi à tous

Petit-Jean villes Beatrix Potter

Petit-Jean des villes de Beatrix Potter

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Shoparoundtheco 1567 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines