Magazine Côté Femmes

Et soudain, l'angoisse

Publié le 16 septembre 2015 par Alice Join @Alice_sur_twitt

Je pensais que je les avais laissées derrière moi, entre la fin de l'adolescence et mes 25 ans. Mais non, elles sont revenues.

Pourquoi? Comment? Le savoir ce serait déjà les maîtriser.

Prendre conscience que les gens que l'on aime sont vulnérables, l'appel affolant de l'école pour un bâton pris dans un oeil qui s'est mis à saigner, l'urgence dans laquelle je me sens souvent travailler/vivre/penser, le rytme familial qui tient sur mon seul emploi du temps, le contenu de ce que j'enseigne qui s'éloigne doucement mais très sûrement de ce qui me passionne... autant d'éléments qui doivent contribuer à ce sentiment terrifiant de perdre pied.

Vertiges, nausées, des pensées qui s'agitent et ne correspondent plus aux mots que je dois prononcer, et puis cette effroyable impression de perdre la maîtrise, de ne plus pouvoir. De ne rien pouvoir.

J'ai 40 ans et je la connais, l'angoisse. On en parle, avec les copines, parce que je ne suis pas la seule à me battre, ponctuellement avec ce truc qui me laisse pantelante, abasourdie et en attente de la prochaine bourrasque.

C'est comme si une part de moi me faisait faux bond en me faisant perdre confiance en ce que je suis, je vis.

Sport, sommeil, relaxation, homéopathie, voilà comment je compte en venir à bout, mais si vous avez des trucs pour accélérer le processus, je prends !

Et soudain, l'angoisse

La photo choisie, c'est ce bol d'air iodé que je m'offre chaque jour, en ce moment, pour faire le plein d'énergie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alice Join 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte