Magazine France

Complément d’enquête sur Nicolas Dupont-Aignan, acteur cynique de la société du spectacle

Publié le 17 septembre 2015 par Gédécé @lesechogaucho

Tôt ce matin (les opérations ont commencé à 6h), à Paris, deux campements rassemblant près de 1 000 personnes ont été évacués . L’un d’entre eux, le plus important, était installé depuis plusieurs mois près de la gare d’Austerlitz, et comptait environ deux cents tentes le long de la Seine autour du pont Charles-­de-­Gaulle et l’autre était situé sur le parvis de la mairie du 18arrondissement depuis début septembre. Selon la préfecture de Paris, « ces personnes seront hébergées  « dans une vingtaine de centres d’hébergements d’urgence à Paris et en Ile-de-France « . Je serais curieux de savoir précisément lesquels…  En attendant, j’ai eu la surprise de voir de mes yeux, en plein milieu de cette évacuation, cette photo proprement hallucinante de Nicolas Poincaré, pour l’émission Complément d’enquête, face à Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.

Capture
Ce dispositif médiatique est on ne peut plus discutable. Sans même prendre en compte l’émotion qu’il y a de voir une telle situation proprement insupportable et indigne par son contraste saisissant, on peut constater  sur un plan plus rationnel et simplement technique que l’angle de prise de vue (les caméras sont derrière nous, comme le montre cette photo sur twitter) est loin d’être neutre, puisqu’il converge précisément vers les tentes des personnes qui vont être évacuées de leur campement d’infortune. Insupportable instrumentalisation de la misère pour la mise en scène d’un discours dont on peut aisément deviner  le contenu. Les idées de Monsieur Dupont-Aignan sur le sujet sont en effet  notoirement connues, lui qui a demandé à Eric Zemmour d’être candidat pour son parti aux dernières élections européennes et qui  verrait bien en outre  Marine Le Pen premier ministre de son gouvernement. Une convergence là aussi, tout à fait idéologique, dans le sens du pire. Il développe d’ailleurs les mêmes thèmes éculés et propage les mêmes intox sur les réfugiés.  En Lorraine, il est même allé jusqu’à recruter une tête de liste notoirement homophobe qui a déserté le FN parce qu’il le trouvait trop timoré… Aussi, quelle ne fut pas ma joie d’apprendre que des militants sur place ont un peu écourté cette ignoble récupération médiatique et politique par une  intrusion pacifique de bon aloi :

2
Merci à toi, cher inconnu. Même l’instrument de cette sympathique subversion était bien choisi, pour quelqu’un qui sait si bien user et abuser du pipeau…. Que se vayan todos !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 127381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte