Magazine Côté Femmes

Interview de féministe #2 : Gwendalen

Publié le 17 septembre 2015 par Juval @valerieCG

Beaucoup ont tendance à voir les féministes comme un groupe monolithique, dont les membres seraient interchangeables. Le féminisme est, plus que jamais, riche de personnalités très diverses.
J'ai donc décidé d'interviewer des femmes féministes ; j'en connais certaines, beaucoup me sont inconnues. Je suis parfois d'accord avec elles, parfois non. Mon féminisme ressemble parfois au leur, parfois non.
Toutes sont féministes et toutes connaissent des parcours féministes très différents. Ces interviews sont simplement là pour montrer la richesse et la variété des féminismes.


Interview de Gwendalen.

Bonjour Gwendalen peux tu te présenter ?

Bonjour , je m'appelle Gwendalen et j'ai actuellement 17 ans. Je suis en seconde année de prépa chimie dans le sud-ouest de la France, je veux devenir chercheuse en chimie. Je suis en couple depuis 4 ans avec un homme formidable et très sensible à la cause féministe. Ah, et je suis aussi très proche des animaux.Depuis quand es tu féministe ; y-a-t-il eu un déclic particulier ou est ce venu progressivement ?Je suis devenue féministe il y a environ trois ans, quand un des amis de mon copain a commencé à en parler avec moi. En moins d'un an, je
me suis rendue compte d'énormément de choses, sur moi-même et les autres. J'avais des réactions sexistes parfois, et je trouvais presque normal les insultes que je recevais au quotidien, je me disais " je suis une fille , c'est normal". J'ai beaucoup changé en une seule année, et j'ai passé les deux autres années à me renseigner énormément sur la cause féministe, à découvrir encore plus d'injustices et de choses de ce genre. Pourquoi penses tu que tu trouvais normales les insultes que tu recevais ? A quoi était ce du selon toi ?Après une longue réflexion, je suppose que c'est parce que je les entendais depuis longtemps, mon entrée au collège en fait. Toutes les filles en recevaient, elles ne s'en plaignaient pas, on renvoyait les garçons qui nous insultaient et voilà. Quand je racontais ça aux professeurs on me disait juste de ne pas leur répondre, qu'ils cesseraient. C'était parfois des insultes, parfois des "tu suces ?", parfois aussi des "allez sors avec moi t'es bonne" et si on refusait, un déluge d'insultes plus ou moins dégradantes. Mais on se disait qu'après tout on avait qu'à pas refuser si on ne voulait pas se faire insulter (ce que je n'ai jamais fait).Quelles sont les injustices en matière de sexisme qui te touchent spécifiquement ?

En premier, c'est au niveau du travail, surtout au niveau du salaire car j'ai peur de me retrouver avec un salaire "bas" par rapport à celui d'un homme. Aussi, j'aime énormément les jeux vidéos, et dans ce domaine le sexisme est légion : "une fille ne sait pas s'occuper d'un ordinateur ou jouer à des jeux vidéos". Pendant mon enfance également, mon père avait plutôt tendance à privilégier mon grand frère pour toutes les tâches de jardinage, même lorsqu'il avait quitté la maison, il avait tendance à attendre qu'il vienne nous voir plutôt que de me demander . Il a changé maintenant, mais c'était très lourd quand même, je me sentais mal. Aussi, quelques hommes insultants m'ont reproché de ne pas m'habiller de façon assez féminine, et que ce n'était pas agréable de me regarder ; c'est assez injuste car cette remarque est extrêmement peu souvent reprochée aux hommes. Je ne veux pas être un objet sexuel ambulant pour hommes en manque.

Est-ce-qu'il y a beaucoup de sexisme dans ta prépa ? Penses tu qu'il y en a plus en sciences où l'on a tendance à penser que ce ne sont pas des matières pour les filles ?

Pas vraiment, on est une prépa majoritairement féminine, ce qui est une bonne chose ; parfois certains professeurs nous font des petites remarques comme quoi ça ne sert à rien de nous enseigner car nous resterons à la maison pour nous occuper des enfants, ou bien un prof qui s'obstine à redresser les élèves qui sont un peu vautrés sur la table et qui ne place pas toujours bien ses mains lorsqu'il le fait. Cependant, lorsque j'étais au lycée, en S, j'ai remarqué un sexisme flagrant qui prétendait qu'une fille ne pourrait jamais réussir en sciences, aussi bien auprès des professeurs que de certains élèves. Je pense que le sexisme est plus présent en sciences qu'en littérature ou en économie , oui.

Tu es devenue féministe très jeune ; était ce le cas de tes ami-es ou au contraire, étais-tu une des rares à l'être ?

Je n'ai jamais eu énormément d'ami(e)s , mais sur tous ceux que j'ai eus, aucun ne l'a été. Lorsque j'ai rencontré mon copain, j'ai rencontré ses amis dont au moins l'un d'entre eux était très féministe, mais à part cela, personne d'autre que je connais.

Tu signales que ton père a changé au sujet du jardinage ; est ce que tu lui as montré que tu étais apte à l'aider ? Comment a t il pris conscience qu'il avait une attitude sexiste ?

Je le montrais depuis le début mais j'avoue ne pas savoir ce qui l'a fait changer d'avis, je pense pouvoir affirmer que c'est ma mère qui lui signalait à chaque fois que j'étais là et que, peu à peu, il s'est rendu compte que j'étais aussi capable que mon frère . Je ne pense pas, cependant, qu'il pense que c'était sexiste.

Tu dis que tu aimes beaucoup les jeux videos ; as tu déjà envisagé d'abandonner ce loisir à cause du sexisme qui y est présent ?

Non, jamais, j'ai déjà pensé à dissimuler que j'avais cette passion ou à me faire passer pour un homme sur les JV en ligne mais jamais je
n'ai voulu abandonner .

Est-ce-que tu dis ouvertement que tu es féministe ou est ce plutôt quelque chose dont tu ne veux pas trop parler ? Je ne le crie pas sur tous les toits , mais si le sujet tourne autour de ça , ou que j'entends quelque chose de sexiste , j'interviens . J'ai un compte twitter sur lequel je ne poste pas trop ( il me sert à follow des personnes surtout ) mais sur lequel j'annonce haut et fort que je le suis .

Tumblr
Partager


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juval 50561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine