Magazine Focus Emploi

Storytelling et gaming

Publié le 17 septembre 2015 par Dangelsteph

image

Le storytelling et le jeu vont bien ensemble, c’est connu depuis longtemps. Eric Viennot l’a mis en pratique, ce concept, et depuis longtemps (son studio, Lexis numérique, n’est plus, mais Eric continue d’avoir son regard incisif sur les jeux narratifs).

Mais ici, c’est de quelque chose de différent dont il va s’agir : il ne s’agit pas d’injecter un scénario dans un jeu, mais de passer en revue quelques initiatives dans lesquelles le storytelling est au coeur de la démarche ludique. Le jeu est justement de faire du storytelling.

Premier exemple : Corrupt Mayor. Ce jeu disponible sur application mobile invite le joueur à se mettre dans la peau d’un maire corrompu, comme son nom l’indique. Corruption d’autres élus ou de responsables divers, pots-de-vin, contrats louches, fraudes, mise à sac des contribuables… Bref, tout ce qui peut permettre de s’enrichir et de placer son argent sur un compte en suisse (une option du jeu), est possible ici. Certains addicts du gaming le trouveront peut-être un peu juste en terme de dynamisme, mais il a été téléchargé quelques centaines de milliers de fois et ses concepteurs espagnols veulent avant tout dénoncer la corruption politique et les affaires. Ce n’es d’ailleurs pas pour rien que les mises à jour intègrent des éléments d’actualité, de nouvelles affaires…

Deuxième exemple : Lego® ! Mais que vient faire ici une application mobile pour enfants ?!?! Oui, Lego® Friends Story Maker est une gentille application pour les petits. Mais comme sa description l’indique : elle est prévue pour “les créatifs de tout âge”. C’est que la marque a depuis longtemps élargi sa cible, en l’étendant aux entreprises. Elle intègre une offre de petites pièces en plastique emboîtables tout spécialement destinée à alimenter des workshops créatifs tout ce qu’il y a de plus sérieux et stratégiques et cette application peut tout à fait être utilisée dans cette même configuration. Plus de 100 ensembles à combiner, de la possibilité d’ajouter du son, du texte… Bref, il y a de quoi visualiser tous les concepts abstraits du monde de l’entreprise ici.

Troisième exemple : Biskrem. Cette marque de biscuits turque ne s’est pas lancée dans une application mobile storytelling, mais a proposé aux internautes de prendre la place du créateur de son biscuit phare. Retour en l’an de grâce 1991 et c’est parti, sur Instagram, pour vaincre tous les obstacles et parvenir au nirvana. Bon, j’ai l’air un peu moqueur, et il est vrai que l’intrigue est un peu plan-plan, mais l’idée de transformer Instagram en terrain de jeu, pour un vrai storytelling incarné est excellente ! 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dangelsteph 353 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte