Magazine Culture

Les Taïnos, peuple du vomi et ethnocide

Par Marine @Rmlhistoire

Les Taïnos, peuple du vomi et ethnocideAujourd’hui, comme pour prolonger un peu l’été… Ouais, il commence à être loin… Je vous amène dans les îles. Rendez-vous à la Hispaniola. C’est l’île de la République dominicaine et d’Haïti. Depuis le VIIème siècle de notre ère et jusqu’à l’arrivée de Christophe Colomb dans les îles, le peuple des Taïnos vivait bien tranquillement…

 Qui sont les Taïnos ?

Les Taïnos, ils sont super pacifistes. Vraiment. Faut pas faire la guerre, faut pas faire de mal, faut juste respecter les règles du boss, prendre de la drogue, chiquer du tabac, et tout se passe bien. Et ça se passe bien. On estime la population au XVème siècle à 4 millions. Ils vivent de l’agriculture (manioc principalement) et de la pêche. Ils ne savent ni lire, ni écrire, en tout cas, nous n’en avons aucune preuve, mais ils sculptent beaucoup. Des idoles, des outils, des instruments…

tainos

La hiérarchie est très importante chez les Taïnos. Il y a trois ordres (décidément… toujours les mêmes) les duhos, ce sont les souverains. Les mecs les plus importants, ils décident de tout, ils ont le dernier mot. Toujours. On les respecte beaucoup et ils ont plein de privilèges. Ils portent des parures trop belles, peuvent s’asseoir sur des sièges en bois avec des bites. Genre, la belle vie. En plus, ils ne sont pas complètement sexiste. Le pouvoir se passe de père en fils. Mais si le père n’a que des filles, ou s’il estime que son fils est un incapable, il passe le pouvoir à sa fille. Voilà qui fait plaisir.

siege bite tainos

Chez les Taïnos, on trouve aussi les behiques. Ce sont les religieux, les sorciers. Des chamanes. Ils sont très importants car ils permettent de rentrer en communication avec les esprits et les morts. Ça peut s’avérer très pratique. Enfin… quand on est Taïnos quoi… Enfin, il y a les naborias, les mecs qui s’occupent de l’agriculture et de nourrir l’ensemble de la communauté.

 Leurs croyances et le vomi

La spiritualité est très importante chez ce peuple. Aussi, tout le monde possède des zemes. Des idoles en bois, en pierre, ou en coton. La communauté fait souvent des offrandes à ses statues, elles sont conservées dans des maisons spéciales. Des sortes d’autels. En fait, les Taïnos pensent que les esprits créateurs se trouvent dans ses zemes et il existe un moyen très simple et direct de consulter les esprits. Seulement, seuls les behiques, les sorciers, et les duhos, les chefs, sont autorisés à le faire. Il s’agit de la cohoba.

tainos behique

Les behiques doivent se purifier le corps. Pour cela, à l’aide de spatules réservées à cet effet, ils se font vomir. Plusieurs fois. Ensuite, avec un inhalateur, ils sniffent de la poudre hallucinogène. Un mélange de piptadenia peregrina et des feuilles de tabac séchées puis pilées. Après ça, les mecs entrent en contact avec les esprits des dieux créateurs. Ces derniers leur donnent des conseils sur les récoltes, le climat ou encore la fécondité des femmes. Ou alors, les mecs sont juste complètement démontés. On ne sait pas. Le mieux c’est de trouver de la piptadenia peregrina et d’essayer (si t’es mineur, sache que c’est une blague)(si t’es majeur, dis moi c’que t’as vu !) Une chose qu’ils n’avaient pas vu venir, c’est l’arrivée de ces baltringues d’Européens sur leur île…

L’arrivée de Christophe Colomb

Au début, la cohabitation ne se passe pas trop mal. En 1494, Ramon Pané, un moine, a fait un rapport sur le deuxième voyage de Christophe Colomb sur l’île et raconte un peu ce qu’il a vu, la cohoba, la hierarchie, les esprits, la spiritualité. Il trouve ça plutôt cool. Christo, lui, décrit les Taïnos comme des « gens d’amour », « pas jaloux, envieux de rien », ils « aiment leur prochain comme eux-même ». C’est beau… Christo trouve que tout est cool, la vie est belle, et en plus il fait beau. Le rêve. Et puis ça va virer au cauchemar. Très vite.

Les Taïnos, peuple du vomi et ethnocide

L’ethnocide

Pendant quelques mois, tout se passe bien. Et puis, les Européens, d’un coup, se rappellent qu’ils ne sont pas là en vacances mais plutôt pour faire du fric. Ils cherchent de l’or. Ils en veulent beaucoup, et ils pensent -a tort- qu’il y en a partout. Aussi, ils n’hésitent pas à demander cordialement au chef Guarionex de bien vouloir lui filer de l’or. Guarionex, trop bon, trop con, accepte. Il demande à chaque membre de sa communauté de bien vouloir trouver et donner un grelot rempli d’or à Christo. Sauf que de l’or, il n’y en a pas. Il y en a un peu. Mais c’est que dalle. Alors le chef s’excuse. Colomb devient furax, ses hommes aussi… D’ailleurs, il y en a un qui, pour se venger, viole la femme du chef Guarionex. Classe. Très classe. Guarionex est humilié, il quitte ses fonctions et part se réfugier dans la montagne. Hélas, il est rattrapé par les Européens et est fait prisonnier sur un bateau. Enfin, on ne sait pas trop, les mecs voulaient peut-être le ramener comme souvenir exotique en Espagne… Le fait est que ce navire va se prendre une tempête dans la voile et il ne verra jamais les cotes européennes.

tainos3

Les Européens, pas contents, décident de prendre les femmes et les enfants. Les femmes pour les violer, les enfants pour les conduire dans le droit chemin, la religion catholique. Certains seront violés aussi. Les hommes se rebellent, ils ne veulent pas laisser partir leur famille… Alors, c’est un massacre. Les mecs ils sont pacifistes, ils ont (presque) jamais tué des humains, et surtout, ils sont confrontés à des armes autres que leurs trucs de chasse et de pêche. Les lames sont affûtées, et les adversaires bien entraînés ! C’est de la vrai torture… Autres scènes, ici.

Les Taïnos, peuple du vomi et ethnocide
slavery-native-americans-carribean
dogs-attacking-indians
Les Taïnos, peuple du vomi et ethnocide

L’héritage

De nombreux mots bien ancrés dans notre dictionnaire sont issus du vocabulaire des Taïnos, ananas, caïman, canoë, goyave, manioc, papaye, pirogue, tabac, savane, ou encore yucca.

Les Taïnos, peuple du vomi et ethnocide


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Voyager à durée indéterminée, c’est possible ?

    Voyager durée indéterminée, c’est possible

    Michael Pinatton, a fait des études en commerce avant de travailler en webmarketing et co-créer une entreprise en 2011. Passionné de voyage depuis quelques... Lire la suite

    Par  Tidus457
    VOYAGES
  • #TFSA – Fashion week

    #TFSA Fashion week

    Très sympa ma Tequi le thème que tu nous proposes cette semaine ! Pour ce RDV #TFSA, nous nous retrouvons en effet aujourd’hui autour du thème des costumes... Lire la suite

    Par  Desperatecouchpotatoe
    CÔTÉ FEMMES
  • Départ pour l’Irlande: Round 2

    Départ pour l’Irlande: Round

    Et voilà après presque 3 mois, le billet retour Irlande est pris, rendez vous le 8 février à Cherbourg pour rejoindre mon île d’Emeraude. Lire la suite

    Par  Socheek
    CONSO, VOYAGES
  • Donald Trump Président : On ne va pas s’ennuyer!

    Donald Trump Président s’ennuyer!

    56 ans séparent entre Kennedy et Trump. Et pourtant qui paraît le plus moderne ? Dommage que les chaînes de télé n’aient pas demandé à Stéphane Bern ou... Lire la suite

    Par  Pierre Thivolet
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • L'âge d'or de la vannerie

    L'âge d'or vannerie

    Alors que nous traversons depuis quelques temps l'ère de l'artisanat, des matériaux naturels, je vais vous parler aujourd'hui d'une herbe venue de l'ouest... Lire la suite

    Par  Loversofmint
    CONSO
  • Air Jordan 1 Perforated Pack

    Jordan Perforated Pack

    En plus des versions rétro régulièrement remises sur le marché, Jordan Brand dévoile quelques coloris exclusifs de la première du nom avec aujourd’hui le Air... Lire la suite

    Par  Sneakersaddict
    CHAUSSURES

A propos de l’auteur


Marine 13781 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines