Magazine Info Locale

au faîte

Publié le 17 septembre 2015 par Pjjp44
au faîte
"Dans les profonds océans de l'espace
s'il y a quelque part une île
où quelqu'un  respire
où bat un coeur
où l'intelligence a bu la coupe du savoir
dont les habitants
s'apprêtent à lancer leurs vaisseaux
dans les profonds océans de l'espace
à la quête d'une île
où quelqu'un respire
où bat un coeur

Je prie pour que

la couleur du corps des habitants de cette île
de toutes les couleurs du corps des habitants de cette île-ci
soit différente
que la forme des corps soit différente aussi
que les traits des visages soient différents aussi

Je prie pour que

s'ils ont une religion
qu'elle soit différente des religions de cette île-ci

Je prie pour que

de toutes les langues de cette île-ci soit différente
leur langue

Je prie pour que

traversant les profonds océans de l'espace
un jour
les marins de cette race inconnue
à bord de leurs vaisseaux cosmiques
viennent jusqu'à notre île
que nous soyons leurs hôtes
que nous les regardions avec étonnement
En s'approchant de nous
qu'ils nous disent par des signes
que nous sommes si différents d'eux
Qu'ils aient l'impression que
les habitants de cette île-ci
ne font qu'un

Je prie pour que

les habitants de cette île-ci
croient ce que dit cette race étrangère."
Javed Akhtar-"Ma prière" extrait de: "D'autres mondes" 
-Les éditions de Janus-

au faîte

un peu beaucoup
passionné
ment le mur

"La vie n'est pas un chemin unique
elle bifurque

Le premier chemin
est bien facile
il n'y a point de virages
Ce chemin
n'est pas incompatible avec le monde
Sur ce chemin on rencontre
des enclos de traditions
Sur ce chemin on rencontre
des liens de parenté
Ceux qui marcehnt sur ce chemin
semblent trouver tous les bonheurs
Mais
brisés en morceaux
ils sont divisés en multiples liens de parenté
il ne reste plus rien pour eux
Ce qui reste
est un malaise sans nom
Ce qui reste
est ce combustible de la respiration
où toutes leurs identités
où tous leurs rêves
sont réduits en cendres
Ceux qui marchent sur ce chemin
se perdent pour atteindre le monde
En surface ils sont vivants
en profondeur ils sont morts

Le deuxième chemin
est très difficile
Sur ce chemin
personne n'est avec personne
aucune main ne vous soutient
Sur ce chemin
le soleil est brûlant
il n'y a pas d'ombre
sur ce chemin
il n'y a pas de village
où la consolation est offerte en aumône
C'est le chemin de ceux
qui vont vers eux-mêmes
ceux qui se découvrent
Prends uniquement ce chemin

Je sais que
ce chemin n'est pas facile
mais je suis triste aussi que
toi jusque-là 
tu n'aies pas encore ton identité."
Javed Akhtar-"La Fourche"-extrait de: "D'autres mondes" 
traduction Vidya Vencatesan- les éditions de Janus- 
au faîte

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine