Magazine Médias

La Coupe Davis peut tuer

Publié le 18 septembre 2015 par Etvsport @etvsport
La Coupe Davis peut tuer

Alors que la Coupe Davis reprend ses droits ce weekend pour les demi-finales avec d’un côté Belgique/Argentine et de l’autre Grande-Bretagne/Australie, E-TV Sport a décidé de vous raconter une anecdote qui fait partie de la légende de l’unique compétition collective du tennis (La Hopman Cup fait office d’exhibition). Ainsi, revenons sur l’histoire incroyable et quelque peu morbide du japonais Jiro Satoh!

Créée en 1900, la Coupe Davis n’a aucune vocation à provoquer la mort de quiconque. Et pourtant, en 1934, cela sera le cas. En effet cette année-là, un excellent tennisman japonais, 3e au classement ATP, embarquait en compagnie de l’équipe japonaise sur un navire en direction de l’Angleterre pour y défier l’Australie. En plein après-midi, l’alarme retentit : un homme vient de tomber à la mer. Les recherches durent de longues heures. En vain. Jiro Satoh a laissé deux lettres. L’une à l’attention du capitaine pour s’excuser du « dérangement qu’il allait causer ». Et une autre à ses coéquipiers pour expliquer son geste. Jiro Satoh souffrait d’une légère pneumonie et estimait que son état de santé ne lui permettrait pas de défendre au mieux les couleurs de son pays. C’est pour cette raison qu’il s’était suicidé.
Quelques mois auparavant, Jiro Satoh voulait reprendre ses études mais la fédération japonaise de tennis avait estimé sa présence indispensable dans l’équipe. Agé de 26 ans, Jiro Satoh devait également épouser à son retour la meilleure joueuse japonaise, Okada.

Une fin très triste mais qui démontre bien l’importance que le sport peut revêtir surtout dans un pays comme le Japon de l’époque dans laquelle la défaite était plus que mal vue!

&post;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etvsport 57382 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines