Magazine Animaux

Top 10 des photographes animaliers qui vont CHANGER votre pratique – Partie 1

Par Auxoisnature

Note : vous trouverez sur cette page les cinq premiers photographes animaliers de la liste de dix que j’ai arbitrairement faite. Les cinq suivants viendront dès la semaine prochaine !

Avec cette liste des 10 photographes animaliers les plus célèbres dans le monde, je fais une exception sur le blog

Avez-vous remarqué que je n’ai pas vraiment pour habitude de rédiger des classements ou ce genre de liste ? Vous savez, des articles du type le top 10 des marques les plus …, les 8 meilleurs accessoires pourles 20 erreurs les plus

D’autres sites plus généralistes voire même grand public le font déjà.

Il y en a même un qui ne fait que ça ! Allez j’ose … je vous le mets en lien. Attention, ça n’a rien à voir avec la photo animalière ! C’est Topito (quel joli nom :-) ) Euh … et faites gaffe, car c’est le site rêvé pour procrastiner (l’art de reporter à plus tard).

Oui, faites attention à ne pas perdre bêtement votre temps là-bas ! Je vous aurais prévenu. :-) Cliquez ici pour voir le Top 12 des chèvres de montagne qui vous mettent la misère en escalade (si, si, véridique). Je mets ma main à couper que vous ne pourrez pas vous empêcher de cliquer sur d’autres listes ! :-)

Maintenant vous comprenez pourquoi je n’écris pas des listes comme ça, ici. C’est parfait pour le divertissement (les anglais parlent d’entertainment), par contre, pour apprendre et s’instruire, on repassera !

Et puisque sur Auxois Nature, l’objectif affiché est de vous apprendre la photographie animalière, il s’agit pour moi de ne pas tomber dans le travers des listes. Bon, j’en fait bien quelques fois en prenant garde tout de même de garder un coté pédagogique. Comme dans 10 questions essentielles à se poser en photo animalière ou encore 7 astuces pour la photographie animalière en hiver.

Sauf que … il est bon parfois de tordre le cou aux règles et aux habitudes. Comme maintenant ! Car j’estime que, même si vous ne maîtriserez pas plus à la fin de votre lecture l’autofocus ou l’utilisation de la sensibilité, un peu de légèreté ne peut pas faire de mal. Et encore, vous verre qu’à la fin de l’article, ça n’est pas léger du tout.

Ce qui ne veut pas dire que ce que vous vous apprêtez à lire ne servira à rien. Loin de là. Cette liste servira votre culture photographique. Et c’est très important. Plus léger mais très important. Comme le dit le photographe Alain Pons en parlant des photographes animaliers (le ils dans cet extrait) :

« (…) il n’y a plus (…) de culture photographique, ils ne savent pas qui est qui, ils ne connaissent pas leurs pairs, ils ne savent même pas quels sont les grands photographes qui les ont précédés, ils ne savent même pas qui sont les grands reporters qui les ont précédés. Et ça, je trouve ça terrible. Et en plus de ça, comme ils n’ont aucune culture artistique, ils ne peuvent pas savoir où ils se situent.

Le constat dressé est terrible, mais assez vrai il me semble. Puisse la présente liste vous aider à mieux vous situer et connaitre vos prestigieux pairs !

Une dernière chose avant de commencer. L’ordre établi est purement arbitraire et ne constitue pas un classement. Seulement il faut bien un début et une fin  !

Tout ça pour dire que, comme toutes listes (sauf celles de Topito 😉 ) elle est nécessairement réductrice et imparfaite. Alors j’attends avec impatience dans les commentaires les photographes que vous auriez mis à ma place ! :-)

#1 – Suzi Eszterhas

Source - www.suzieszterhas.com

Source – www.suzieszterhas.com

Suzi Eszterhas est une photographe américaine basée en Californie.

Elle est célèbre pour ses images de jeunes et de bébés animaux photographiés dans leurs milieux sauvages. Comme beaucoup de photographes animaliers, Suzi parcourt le monde à la recherche des meilleures scènes de vie de famille animale. Si tant est que l’on peut parler de vie de famille pour la faune sauvage.

Peut-être est-ce le coté maternel de Suzi qui l’a orienté vers ce genre de photos, toujours est-il qu’elle est une experte reconnue dans l’art de gagner la confiance des sujets qu’elle photographie. On se doute que c’est la condition sine qua non pour approcher suffisamment et sans danger une lionne allaitante, ou une ours ou une tigresse ! :-)

Ses photos de bébés tigres, de jeunes guépards ou de jeunes chimpanzés ont fait le tour du monde et ont été primées dans des concours prestigieux. Les publications dans les plus grands magazines ne se comptent même  plus : TIME, BBC Wildlife, GEO, National Geographic, …

Si vous aussi vous êtes attirés par ce genre de photographie au berceau au nid, ce peut être une très bonne chose. Dans les expositions et les festivals grand public, les images de bébés animaux ont toujours les faveurs des visiteurs.

Attention quand même. Suzi Eszterhas sait être très proche des jeunes animaux qu’elle photographie, mais je suis certain qu’elle prend mille précautions ! Il n’y a rien de plus dramatique qu’un photographe animalier qui ferait abandonner le nid par la mère. Ou qui dérangerait tellement la portée que la mère devra déménager sa progéniture. Stress, fatigue, danger, … il faut éviter ça à tout prix.

Alors les photos de bébés craquants oui, mais dans les règles de l’art s’il vous plait ! :-)

Son site : www.suzieszterhas.com/

Ses photos :

Top 10 des photographes animaliers qui vont CHANGER votre pratique – Partie 1

Copyright : © Suzi Eszterhas, tous droits réservés

Top 10 des photographes animaliers qui vont CHANGER votre pratique – Partie 1

Copyright : © Suzi Eszterhas, tous droits réservés

Copyright : © Suzi Eszterhas, all rights reserved

Copyright : © Suzi Eszterhas, tous droits réservés

Copyright : © Suzi Eszterhas, all rights reserved

Copyright : © Suzi Eszterhas, tous droits réservés

#2 – Bence Matte

Mate.Bence

Bence Matte est sans aucun doute le photographe non francophone le plus connu en France. Ce jeune et précoce photographe hongrois (à 21 ans il collectionnait déjà les prix !)  est un véritable prodige tant ses images sont extra-ordinaires. On ne peut que rester bouche bée devant certaines. À 21 ans, il remportait le prestigieux Prix Éric Hosking et avait obtenu pas moins de 9 mentions Highly Commended au prestigieux concours du Wildlife Photographe of the Year.

Impressionnant.

Je trouve qu’il apporte dans le monde de la photo animalière une vraie bouffée d’oxygène par son inventivité. Il me semble qu’avant lui, on voyait beaucoup moins de comportements animaliers aussi prenant. Un peu comme Bastien Riu finalement (en termes de créativité).

Comme le raconte très bien Cédric Girard dans son article sur son voyage photo en Hongrie, Bence est passé maitre dans l’art d’inventer de nouvelles possibilités photographiques.

C’est également un businessman puisqu’il propose à tous les photographes du monde de louer ses affûts photo. Attention, il ne s’agit pas de l’affût fabriqué avec 3 bouts de bois et 1 toile de camouflage !

Je vous parle là d’affûts photo 5 étoiles ! Le grand luxe : wifi intégré, sièges de bureau, chauffage, … tout ça pour, dit-il, pouvoir se concentrer exclusivement sur la prise de vue. Et il a bien raison ! Ses caches sont disponibles en Hongrie, au Costa-Rica et au Brésil.

Le photographe Marc Costermans organise une fois par an une semaine chez Bence Matte en Hongrie. Une expérience semble-t-il inoubliable.

Son site : www.matebence.hu et www.hidephotography.com

Ses photos :

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

Copyright : © Bence Mate, tous droits réservés

#3 – Will Burrard-Lucas

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

J’ai découvert ce photographe anglais il y a environ 3 ans au détour d’une vidéo sur le web. Quand Bence Matte invente des affûts toujours plus perfectionnés, Will, lui, invente des systèmes de prise de vue. C’est d’ailleurs grâce à l’un d’eux que j’avait trouvé son site.

Mes plus fidèles lecteurs se souviennent peut-être que j’avais fais traduire une de ses vidéos au cours de laquelle il présentait son travail. Voir la vidéo de Will Burrard-Lucas.

Si je traduis les premières phrases de sa page à propos il nous dit « I use innovation and technology to achieve fresh perspectives in my work.  » Comment ça vous voulez la traduction ? :-) En gros, il aime innover et utiliser la technologie pour trouver de nouvelles façons de photographier la vie sauvage (et sans Google Traduction ! 😉 )

Il a à son actif des systèmes comme le Camera Traps, le BeetleCams, et le Copters. Ça donne envie d’essayer non ? :-)

Au delà de l’aspect purement photographique, je trouve que la nouvelle génération est sacrément tournée vers l’élargissement des sources de revenu. Là où des anciens se « contentaient » de vendre leurs images (à des magazines ou sous forme de tirages), les plus jeunes vont plus loin.

En écrivant cela, je suis bien conscient que cette évolution du métier de photographe animalier est directement liée aux avancées technologique. Il suffit de prendre mon exemple. Je ne vis pas de la vente de mes photographies, mais de la vente de mes formations vidéos en ligne. Et je ne pense pas me tromper en affirmant que Will Burrard-Lucas tire la majeure partie de ses revenus grâces à ses formations en ligne (lui aussi !) et ses produits de prises de vue.

Ceci étant dit, peu importe le moyen que nous développons pour gagner des sous, nous avons tous une chose en commun : la passion pour la photo animalière.

Son site : www.burrard-lucas.com

Ses photos :

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

Copyright : © Will Burrard Lucas, tous droits réservés

#4 – Andy Rouse

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Je dois vous avouer que je ne connaissais pas Andy Rouse avant cet article. Je n’ai pas mis longtemps à le trouver ! Il suffit de taper dans google « best wildlife photographer in the world and the universe » pour tomber assez vite sur Andy.

Evidemment connu un peu partout dans le monde anglo-saxon, il est réputé pour sa capacité à capter des moments de vie de la faune sauvage avec un point de vue différent. Il suffit par exemple de voir la première photo que j’ai mise en exemple ci-dessous. Voyez comme Andy a eu l’excellente idée de prendre du recul sur la scène.

99% des photographes (dont vous et moi) auraient tenté de faire un portrait classique ou un plan un peu plus large sur le corps de l’animal. Lui non. Je pense qu’il avait en tête cette image depuis un certain temps, car ce type de posture ne s’improvise pas.

Ceci doit nous inspirer tous dans notre pratique de la photo animalière.

Il faut TOUJOURS se questionner sur la possibilité des points de vue :

  • Est-ce que ma position est la seule possible ?
  • Est-ce que mon emplacement est le seul possible ?
  • Et si je me mets là, quel sera le résultat ? …

À chaque fois que vous projetez de faire une photo, remémorez-vous celle d’Andy Rouse et de son tigre. Je suis certain que ça vous incitera à vous creuser les méninges comme lui a su le faire.

Fin de la digression ! :-) Andy a fait évoluer son style photo. Ses derniers travaux montrent une faune faisant partie prenante de l’environnement. C’est pour lui le meilleur moyen de raconter une histoire avec ses photos.

Bien sur, Andy a remporté 9 prix au cours des sept dernières années du prestigieux BBC Wildlife Photographer of the Year.  Et il est enfin connu pour photographier certains des animaux les plus dangereux  de la planète (ce que les images que j’ai choisies ci-dessous ne montrent pas ! )

Son site : www.andyrouse.co.uk

Ses photos :

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

Copyright : © Andy Rouse, tous droits réservés

#5 – Peter Cairns

peter_cairn_bio

Connaissez-vous la fondation Wild Wonders of Europe ?

Non ?

Mais si … vous savez, c’est un des plus grands projets photos jamais créé ! Le concept est simple et en même temps très ambitieux : envoyer 68 photographes animaliers professionnels européens dans des endroits qu’ils n’avaient jamais photographiés auparavant.

Cela a aboutit à la création de plus de 200 000 clichés destinés à montrer au monde entier la beauté et la diversité de la nature européenne.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que Peter Cairns est, avec le photographe suédois Staffan Widstrand (que j’aurais aussi largement pu mettre dans cette liste) l’initiateur de ce projet.

Ça vous permet d’emblée de situer le personnage. Oui, comme Bence Matte et comme Will Burrard-Lucas, Peter est d’abord et avant tout un photographe animalier. Pas de doute la-dessus.

Mais ça n’est pas tout. Il ne s’en contente pas.

Il fait partie de ceux qui veulent changer les choses, de faire bouger les lignes. Le projet Wild Wonders of Europe en est un parfait exemple.

Comme pas mal d’anglo-saxons, Peter est très bon dans la communication. Rien de péjoratif là dedans. Au contraire ! Il utilise tous les médias à sa disposition pour promouvoir la beauté de la nature : télé, conférences, internet, … Le but ? Sensibiliser le plus grand nombre à la beauté de la faune sauvage … mais ô combien vulnérable.

Question photo, Peter Cairns est basé au cœur du parc national de Cairngorms en Ecosse. Il est connu pour centrer son travail sur la relation que nous avons, nous, humains, avec le monde naturel. Il photographie des animaux bien sur, mais essaie aussi de montrer la gestion de la faune, ou encore l’éco-tourisme.

On pourrait le qualifier de photographe animalier multi-approche.

Alors si certains d’entre vous ont des difficultés à trouver un angle photographique. Inspirez-vous de Peter … essayez de montrer l’animal autrement que dans son pur environnement naturel.

Comme pour ces deux premières images par exemple. Oui, elles dérangent, oui elles interpellent. Oui, elles nous font réfléchir sur nos rapports à la nature.

Et si c’était lui qui avait raison ? Si pour sensibiliser le grand public il ne faudrait pas montrer ce qui fâche plutôt que ce qui est joli ?

J’attends avec impatience vos remarques pour en discuter juste en-dessous dans les commentaires !

Son site : www.northshots.com

Ses photos :

Copyright : © Peter Cairns, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairns, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairns, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairns, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairn, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairns, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairn, tous droits réservés

Copyright : © Peter Cairns, tous droits réservés

Et si cet article vous a plus, pensez à en faire profiter vos amis avec les boutons de partage, là, juste à gauche. Merci ! :-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Auxoisnature 24731 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte