Magazine Santé

TABAC + CANNABIS: Une interaction complexe sur le cerveau – Behavioural Brain Research

Publié le 19 septembre 2015 par Santelog @santelog

TABAC + CANNABIS: Une interaction complexe sur le cerveau – Behavioural Brain ResearchLa consommation de cannabis étant généralement combinée au tabagisme, précisément chez 70% des fumeurs de cannabis, il est parfois difficile de bien identifier les effets respectifs de ces 2 facteurs. Cette étude de l’Université du Texas nous apporte de nouvelles informations sur cet usage combiné, des différences significatives dans les cerveaux de fumeurs de tabac et de cannabis par rapport aux cerveaux d’usagers de cannabis seul. Les conclusions présentées dans la revue Behavioural Brain Research, montrent un effet de la nicotine sur la performance de la mémoire chez les "doubles-consommateurs", comme si la nicotine "réveillait" l’hippocampe et la mémoire.

Cette analyse via IRM a examiné l’hippocampe, une zone du cerveau dont la taille et la forme peuvent être altérées par l’usage chronique de cannabis. Les participants ont renseigné leurs antécédents d’usage de drogues et passé des tests neuropsychologiques 3 jours avant l’analyse IRM. L’équipe a comparé 4 groupes de participants,

-   des non-utilisateurs (dans les 3 derniers mois),

-   des utilisateurs chroniques de cannabis (au moins 4 fois par semaine),

-   des utilisateurs fréquents de nicotine (plus de 10 fois par jour)

-   des utilisateurs fréquents de nicotine et chroniques de cannabis.

L’analyse constate :

·   une association entre un volume plus petit de l’hippocampe du cerveau, une zone impliquée dans la mémoire et l’apprentissage et l’usage de cannabis ;

·   un volume plus petit de l’hippocampe du cerveau à la fois chez les fumeurs de tabac + cannabis et fumeurs de cannabis seul vs les fumeurs de tabac seul ou les non-fumeurs.

Taille de l’hippocampe et performance de la mémoire :

·   Chez les non-utilisateurs, la taille de l’hippocampe reflète une relation directe avec la fonction de mémoire : plus l’hippocampe est développé, plus la fonction de mémoire est performante.

·   Chez les consommateurs de tabac + cannabis, la relation inverse, plus l’hippocampe est petit, plus la fonction de mémoire est performante.

·   De plus, plus la quantité de nicotine est importante chez les consommateurs de tabac + cannabis, plus le retrait de l’hippocampe est prononcé : ce qui signifie en pratique que le nombre de cigarettes fumées par les consommateurs de cannabis semble déterminer la performance de la mémoire. Ce qui ne signifie pas qu’au final la performance de la mémoire est dans ce cas supérieure à celle de non-utilisateurs.

·   Enfin, cette association significative entre la taille de l’hippocampe et la performance de la mémoire, dans un sens ou l’autre, n’est pas constatée chez les personnes qui utilisent seulement le tabac ou seulement le cannabis.

Une interaction complexe entre la marijuana et la nicotine : De nouvelles données qui illustrent pourquoi les effets de la marijuana sur le cerveau diffèrent au sein de la population, car il faudrait prendre en compte aussi la consommation de tabac et démêler les effets uniques de chaque substance sur le cerveau, explique le Pr Francesca Filbey, auteur principal de l’étude :  » Nous avons toujours su que chaque substance est associée à des effets sur le cerveau et que leur interaction ne peut pas simplement être linéaire. Nos résultats confirment que l’interaction entre la marijuana et la nicotine est en effet beaucoup plus complexe « . 

Source: Behavioural Brain Research Aug, 2015 doi:10.1016/j.bbr.2015.07.029 Combined effects of marijuana and nicotine on memory performance and hippocampal volume

TABAC + CANNABIS: Une interaction complexe sur le cerveau – Behavioural Brain Research
Plus de 50 études surle Cannabis


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine