Magazine Société

De l'ombre à la lumière ou Eddy Marnay en 15 chansons

Publié le 19 septembre 2015 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Cette nouvelle "De l'ombre à la lumière"* est consacrée au grand parolier Eddy Marnay qui nous a laissé un patrimoine de plus de 4.000 chansons.

Et comme le veut la particularité de la programmation, nous allons retrouver tour à tour quelques artistes pour lesquels l'auteur a écrit les paroles: Claude François, Édith Piaf, Frida Boccara, John William, Mireille Mathieu, Tereza, Jacques Martin, France Gall, Nicole Croisille, Franck Fernandel, Renée Martel, Marie Laforêt, Régine, Enrico Macias, Céline Dion.
Le premier titre de cette heure musicale est à l'origine une chanson australienne, elle s'intitule "I Go to Rio" et connaît un premier succès avec le chanteur Peter Allen. Puis Eddy Marnay l'adapte en français en 1977 et en fait un tube pour Claude François: "Je vais à Rio"

Eddy Marnay a écrit une dizaine de chansons pour Claude François, parmi lesquelles figurent "Il fait beau, il fait bon", "Le mal aimé", "Toi et moi contre le monde entier", "Cette année là".

Deux chansons écrites par Eddy Marnay ont marqué le répertoire de la grande chanteuse française. Il y a eu "Exodus" en 1961, mais bien avant, en 1948, avec le compositeur Léo Ferré, il écrit pour Édith Piaf "Les amants de Paris".
La carrière et le succès de la chanteuse seront particulièrement marqués par les textes d’Eddy Marnay. On se souvient de ce titre qui lui fera remporter le premier prix au concours Eurovision de la chanson en 1969. Frida Boccara chantait: "Un jour, un enfant".

Une longue et fructueuse collaboration qui a laissé dans la mémoire collective la voix de Frida, inoubliable avec des titres tels: "Cent mille chansons", "Les quatre chemins de l'amour", "Pour vivre ensemble", etc. Ce chanteur baryton doit aussi quelques beaux succès au parolier Eddy Marnay, comme par exemple "Le jour le plus long", ainsi que cette chanson de 1955 que nous allons écouter, interprétée par John William: "Le voyageur sans étoile". Auteur de prédilection pour cette demoiselle d'Avignon, Eddy Marnay ajoute à son palmarès plus d'une centaine de chansons. Bien sûr parmi elles de grands tubes, citons au hasard: "Tous les enfants chantent avec moi", "Mille colombes", ou encore "Trois milliards de gens sur terre". Sur les platines du Podcast Journal on écoute l'immuable standard de 1980 - adapté de "Woman in Love" de Barbra Streisand - interprêté par Mireille Mathieu: "Une femme amoureuse". En 1967, la discographie de la chanteuse croate comporte trois titres d'Eddy Marnay: "En suivant l’étoile", "Les enfants de chez moi", et la chanson que pour notre émission "De l'ombre à la lumière" nous vous proposons tout de suite. Ils devraient d'ailleurs prochainement être réédités en numérique. Voici, chanté par Tereza: "Ce matin-là". C'est sans doute l'une des chansons les plus populaires d'Eddy Marnay. Créée en 1955, la musique est signée de Michel Legrand et d'Eddy Barclay. Les versions enregistrées seront multiples, nous avons choisi la version de ce grand animateur de radio et de télévision, qui fut aussi chanteur. C'est l'occasion de découvrir ou redécouvrir l'interprète Jacques Martin avec "La valse des lilas". En 1965, sur le 45 Tours quatre titres, l'un d'eux porte la signature d'Eddy Marnay. En face B figure le tube "Nous ne sommes pas des anges" (paroles et musique de Serge Gainsbourg) et "Le temps de la rentrée". En face A, "On se ressemble toi et moi" et la chanson-phare interprétée par France Gall: "L'Amérique". Voici une chanteuse que l'on a moins l'occasion d'entendre, qui a aussi très fortement représenté les chansons d'Eddy Marnay. Ce fut le cas de son interprétation magistrale enregistrée en 1975. Écoutez Nicole Croisille: "Tu m'avais dit". Le fils de Fernandel, un chanteur certes moins célèbre que son père, avait néanmoins brillé par quelques succès. Il fut aidé en cela par l'écriture d'Eddy Marnay pour plusieurs chansons, dont celle de 1965 qui se vendra le plus. L'on retrouve à présent la voix de Franck Fernandel: "Les yeux d'un ange". La chanteuse québécoise doit un de ses premiers succès à Eddy Marnay, avant d'être aujourd'hui reconnue "reine de la country music" et estimée parmi les plus grandes interprètes au Canada. C'est en 1967 que chantait Renée Martel "Liverpool". Avec la collaboration du compositeur-orchestrateur André Popp, Eddy Marnay contribuera de sa plume à quelques beaux tubes dont celui enregistré en 1965 par Marie Laforêt: "Ah! dites dites". Cette autre grande dame de la chanson aura ses textes sur mesure écrits par Eddy Marnay. Souvenez-vous de "Patchouli chinchilla", "Okazou", ou encore "Papa"... et on ne peut oublier en 1969 le titre qui, dès les premières notes, vous fera chanter avec Régine: "Azzuro"! Lui aussi aura les faveurs de la plume d'Eddy Marnay, avec, entre autres, plusieurs titres dans les années '70. En l'occurrence, cette chanson de 1974 qu'on va écouter, interprétée par Enrico Macias: "On s'embrasse et on oublie". La dernière chanson de ce mini-hommage rendu à l'auteur Eddy Marnay sera en compagnie de la star canadienne qu'il découvre en 1982 et pour qui il écrira cinq albums. Ensemble ils obtiendront plusieurs Prix Félix et Victoires de la musique québécoises. Il nous reste gravé de la même année ce beau titre intemporel de Céline Dion: "Tellement j'ai d'amour pour toi". Vous l'aurez compris, avec plus de 4.000 chansons, il était incommensurable de prétendre résumer l'œuvre d'Eddy Marnay en 15 titres... Il manque évidemment beaucoup de noms dont la voix a porté la prose d'un des plus grands auteurs français. Dans ce palmarès impressionnant, on peut citer Juliette Gréco, Brigitte Bardot, Lara Fabian, Serge Reggiani, Hervé Vilard, Daniel Guichard, Richard Anthony et bien d'autres.

Pour finir cette mini-rétrospective, rappelons qu'entre 1957 et 1960 Eddy Marnay passera de l'ombre à la lumière en enregistrant en tant que chanteur quelques 45 Tours, puis préfèrera poursuivre sa carrière de parolier. Il a défini la chanson avec ces mots: "C'est une très belle mélodie et de très belles paroles, mais c'est aussi un cadeau et un miracle qu'on ne peut pas analyser".

* Nos précédents "De l'ombre à la lumière" étaient consacrés à Pierre Billon, Toto Cutugno, Patricia Carli, Serge Lama, Gérard Bourgeois/Jean-Max Rivière, Serge Gainsbourg, Jean Renard, Luc Plamondon, Jean-Jacques Debout, Alice Dona, Jean-Loup Dabadie, Pierre Delanoë, Vline Buggy, Didier Barbelivien, Francis Lai. Cliquez ici pour les réécouter!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 101429 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine