Magazine Cinéma

The november man - 5/10

Par Aelezig

z10

Un film de Roger Donaldson (2014 - USA) avec Pierce Brosnan, Luke Bracey, Olga Kurylenko

Le train-train...

L'histoire : Peter Devereaux, ex-agent de la CIA, reprend du service pour exfiltrer sa collègue Natalia, qui détient des informations brûlantes sur le futur président de la Russie. Elle est abattue. L'affaire se corse. Il faut maintenant protéger une jeune assistante sociale qui travaille dans un centre pour réfugiés et qui est en danger car elle-même, etc. etc..

Mon avis : Je ne suis pas trop férue de films d'espionnage. Pas du tout même pas. Je n'y comprends généralement rien (sans doute trop idéaliste pour piger les retorses et machiavéliques manipulations de ces messieurs) et les filles sont toujours des potiches. Une exception avec notre cher bon vieux Bond, James Bond. Par nostalgie, parce qu'on le connaît depuis qu'on est gamins. Même si, je l'avoue, je ne capte souvent rien aux intrigues.

z12

Le plan le plus original de toute l'histoire du cinéma

Bref, revoilà notre Pierce qui remet le costume, non pas de James, mais d'un autre agent (nom de code : Novembre). C'est pour se rappeler sa jeunesse ? Parce qu'il a vieilli, le pauvre bonhomme ; comme nous, quoi. Une petite histoire ordinaire, des acteurs ordinaires, des rebondissements ordinaires, des fusillades, des sauts de kangourous, une belle gonzesse pour faire joli... C'EST TOUJOURS PAREIL.

Je dirais même plus : nous revoilà partis pour la guerre froide avec une tendance certaine, depuis quelques années, à faire des Russes les vilains méchants.

Et puis c'est hyper crédible cette romance entre Pierce et Olga... les acteurs ont 27 ans d'écart. Faut pas exagérer, tout de même. D'ailleurs Pierce est limite dans ce rôle... Il fait un peu papy pour sauter partout comme ça...

Y avait trois étoiles sur le Studio, c'est pourquoi nous avons tenté... Ben ils ne sont pas difficiles. Peut-être ne faut-il viser que le quatre étoiles... Ceci étant, ils mettent parfois le maximum sur des pensums à dormir debout. A qui se fier ? A personne. A soi. D'où ma collectionnite aiguë...

z11

Circulez, y a rien à voir. Et pourtant, ils prévoient une suite, vu que le film s'inspire de plusieurs tomes d'une série racontant les aventures du néo-James Bond, The November man... Papy n'est pas prêt de prendre sa retraite. Il est dans l'air du temps, c'est les patrons qui vont être contents ! 

Contrairement à Studio (et flûte...), les critiques ne sont pas tendres. Celle-ci, de CultureBox m'a bien fait marrer : "Le héros est héroïque, le méchant très méchant, la belle fille très belle et les scènes de violence très violentes." Les spectateurs n'ont guère suivi : 150.000 euros.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines