Magazine Cinéma

[ critique ] JE SUIS MORT MAIS J'AI DES AMIS ( 7 / 10 ) Par Mélissa M.

Par Christian Papia @ChristianPAPIA

282620

Synopsis:Quatre rockers barbus, chevelus — et belges — enterrent le chanteur de leur groupe. Par amitié et pour se prouver que rien ne peut les arrêter, ils décident de partir en tournée à Los Angeles avec ses cendres. La veille du départ, un militaire moustachu se présente comme l’amant de leur ami. Leur voyage prend un tour pour le moins inattendu…

 Le film débute sur un concert de rock bien crado.  Le ton est donné. Nous allons suivre ces vieux de la vieille, à la limite des punks anarchistes, comme nous pouvions le ressentir dans Le Grand Soir (de Kervern et Delépine). Sur cette ambiance teintée de vieux vinyles, nous serons immergés en permanence par la bande son, dans l'esprit destroy de ces tendres ratés cinquantenaires.Se la jouant rock’n’roll, ils vont alors entamer un périple à la (Easy Rider Dennis Hopper)…enfin sur le papier.En effet, nous allons assister au passage à l'âge adulte de ces vieux ados atypiques se laissant aller à leurs envies, sans aucune retenue, sans jamais se poser de questions ni réfléchir.Toujours en décalés, ces emmerdeurs refusent les normes sociales, trop pesantes pour leur mode de vie, ne vivant que pour le groupe .L'amour, la mort, le changement n'ont rien à faire ici et ils le nieront jusqu'au point de non retour. A la découverte de Dany, l'amant caché de Jipé, la couleur est annoncée. Ce personnage ne va pas leur correspondre, tout comme le détermine son entrée dans le film : une sortie des WC en slip rouge. Le choc est là, la découverte de la vie secrète d'un des membresBernés par leur ami, suite à sa mort, ils vont devoir faire face à ce qu'ils ont toujours refusé : accepter de voyager avec des personnes extérieures à leur communauté ainsi que de s'avouer certaines choses . La mort de leur ami va les changer profondément (même de façon innatendue).

392062

Si au départ ce décès a l'allure rock (grosse fête en son honneur, partage des cendres comme de la cocaïne…), ils vont crescendo cesser de voir la vie comme une fête ou comme un concert, apprenant peu à peu à définir le deuil, se connaitre eux même et accepter leur condition. Chaque personnage va, à sa façon, se planquer derrière un rôle, un costume pour éviter de faire face : Yvan, habillé en tenue de mariage blanche, Dany en pilote d'avion, Wim au look ado à casquette. Aucun d’eux n’est adapté à la situation . Nous sommes face à des personnages refusant de grandir.Le voyage, initialement prévu pour la sauvegarde du groupe, va être ponctué de rebondissements en tous genres. Chaque imprévu les écartera un peu plus de leur but originel : faire leur concert à Los Angeles...alors que le chanteur est mort. La prise de conscience sera donc symboliquement géographique,un voyage qui les éloignera de l'insouciance  vers la maturité.L'unité du groupe sera présent à l'écran par des plans d'ensemble. Quand ceux ci se disputent, chacun apparaîtra seul et isolé en plan rapproché.

393000

Une fois que le tournant est pris, la prise de conscience effectuée ; chacun va se révéler, tous vont se devoiler faisant s'écrouler les bases .Ce qui peut paraître dévastateur pour l'unité du départ va finalement se révéler bénéfique pour chacun. Ils vont réapprendre à se connaître en tant qu'adulte.Ceci étant,ils vont se défaire de leurs apparats comme on retire un déguisement.Le but du film n'est finalement qu'un prétexte à la révélation de chacun.Dans l'esprit de La Merditude des Choses (Felix Van Groeningen) et de Mammuth (Kervern et Delépine), l’humour belge mêlera sans cesse l'absurde au voyage initiatique,la candeur face à la réalité.Toujours entrecoupé de parenthèses inattendues (une scène en avion digne d'une séquence psyché de The Big Lebowski des frères Coen), c'est dans un kitsch assumé que ces tendres farfelus vont évoluer. Les comédiens sont drôles et touchants et c'est avec un plaisir non dissimulé que l'on trouve Bouli Lanners et Wim Willaert ensemble à l’écran.

Je suis Mort mais j'ai des Amis Bande Annonce (2015) HD

MELISSA M.

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La mort d'Alain Nadaud

    Depuis trente ans, Alain Nadaud appartenait au paysage littéraire des écrivains que j'aimais. Je ne connaissais pas l'homme, au contraire de Lucie Cauwe qui... Lire la suite

    Par  Pmalgachie
    CULTURE, LIVRES
  • Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski

    Même mort Jean-Philippe Jaworski

    Aux Editions Moutons ElectriquesJe m'appelle Bellovèse, fils de Sacrovèse, fils de Belinos. Pendant la Guerre des Sangliers, mon oncle Ambigat a tué mon père.... Lire la suite

    Par  Supy
    CULTURE, LIVRES
  • Pari entre amis de Pauline Libersart

    Pari entre amis Pauline Libersart

    Quatrième de couverture :Après avoir rompu ses fiançailles, Ashley se refugie chez ses parents où elle renoue le contact avec ses amis de lycée. Lire la suite

    Par  Hamisoitil
    CULTURE, LIVRES
  • Au secours ! j'ai 40 ans

    secours j'ai

    Ce qu'on en dit : "Drôle et sensible, un livre qui dresse le portrait d'une génération de femmes et de toutes les femmes" Véronique prend soudainement conscienc... Lire la suite

    Par  Bookinnsofa
    CULTURE, LIVRES
  • Parler de la mort

    Parler mort

    Un grand-père donne quelques conseils à son petit-fils pour qu’il ne s’inquiète pas, pour qu’il profite de la vie et tente de le rassurer car lui à laissé son... Lire la suite

    Par  Emidreamsup
    CULTURE, HUMEUR, JOURNAL INTIME
  • (évènements) La mort de Gilbert Pastor

    Poezibao apprend à l’instant, par l’intermédiaire de Jean-Louis Giovannoni, la mort de Gilbert Pastor. Sur le peintre, voir cette fiche - on peut aussi lire... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Le jour où…. Je me suis mise au Nail Art

    jour où…. suis mise Nail

    Depuis quelques mois, je regarde avec curiosité les articles Nail Art de Tequi et j’admire en direct les talents de mon petit Kinder Délice. Lire la suite

    Par  Emidreamsup
    CULTURE, HUMEUR, JOURNAL INTIME

A propos de l’auteur


Christian Papia 13465 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines