Magazine Humeur

De l'inconséquence, dans ses propos et dans ses actes, du Président de la République française, François Hollande

Publié le 21 septembre 2015 par Raymond_matabosch

Après la victoire de Syriza, avec 35% des suffrages exprimés, soit, avec les abstentionnistes et les votes blancs ou nuls, environ 1 électeur grec sur 4 (voire sur 5 quand les chiffres seront définitifs), ce qui va obliger Alexis Tsipras, et son parti Syriza, EXTRÊME GAUCHE, qui aura la charge de proposer son équipe, de travailler avec les Grecs indépendants (ANEL), DROITE SOUVERAINISTE, un bel attelage politique pour pouvoir gouverner avec une majorité relative et jouer aux équilibristes et aux voltigeurs...

François Hollande a félicité, « pour un succès qui parait plus large que prévu », la vainqueur des élections : « C'est un succès important pour Syriza, pour Tsipras et pour la Grèce qui va connaître une période de stabilité avec une majorité solide et avec des dirigeants, et notamment Alexis Tsipras qui a courageusement défendu ses positions et notamment l'accord conclu au Conseil européen le 13 juillet » et il a estimé, également, que cette victoire de Syriza était un « message important pour la gauche européenne », une gauche qui, avec ce résultat, montre son attachement à des « valeurs mais aussi au réalisme. »

hollande.jpg

Ces propos ont été tenus, au Maroc, par François Hollande, dans le cadre de sa visite d'amitié au cours de laquelle il va élever au grade d'officier de la Légion d'honneur, le patron du contre-espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi, pour avoir prévenu d'un certain nombre de risques, de menaces, d'attentats, d'agressions en Europe, (mais la Légion d'honneur n'est-elle pas une distinction française et non européenne ?), Mais, cerise sur le gâteau, Abdellatif Hammouchi est visé par des plaintes pour torture en France et les poursuites, à la demande du Roi du Maroc qui en plus a exigé que soit attribué le grade d'officier de la légion d'honneur à son chef de la Direction générale de la surveillance du territoire, ont été purement et simplement « arrêtées et clôturées », François Hollande soldant le contentieux en recevant, en Février 2015, Mohammed VI à l'Elysée.

Mémoire bien courte de François Hollande car, le 13 Juillet dernier, après plus de dix-sept heures de négociations, le sommet de la zone euro avait accouché d'un accord pour un troisième plan de sauvetage de la Grèce estimé entre 82 et 86 milliards d'euros, accord, Alexis Tsipras « baissant pantalon et capitulant en tout déni de ses propos et de ses promesses faites au peuple grec » s'accompagnant de nouvelles contraintes drastiques dans une politique d'austérité et de rigueur faisant que ce jour là « La fumée blanche qui sortit de Bruxelles provenait des cendres de la Grèce » et le peuple grec organisa, dès le soir même, sur la place Syntagma d'Athènes juste devant le Parlement grec, une nouvelle manifestation anti-austérité pour contester l'accord.

Mémoire bien courte de François Hollande car le 13 Juillet dernier, considérant l'objectif atteint, il avait déclaré « L'accord permet à la Grèce de rester dans la zone euro » et s'était félicité, s'en voulant être l'acteur principal des négociations qui poussaient le peuple grec dans les tréfonds sordides de la pauvreté, que « la relation entre Angela Merkel et lui même a été gardée. »

Avec un tel clown de comédie, il n'est pas surprenant que les affaires de la France fructifient à un tel point qu'entre Mai 2012 et fin Juillet 2015, la dette globale de la France, toutes lignes comptables confondues, la dette immergée y étant comptabilisée, ait pu passer de 3.500 milliards d'euros à 6.500 milliards d'euros...., une dette globale, bien au-delà de la dette officielle de 2.135 milliards et ses 96% du PIB, correspondant à plus de 230% du PIB et faisant que la France est en faillite...

Et où se terrent les perroquets médiatiques pour dénoncer cette magnificence présidentielle si glorieuse pour un pouvoir socialiste ? Sont-ils aux abonnés absents ? Où préfèrent-ils cirer les bottes d'un oligarche dictatorial qui leur sert des primes plus que substantielles, servies sur les impôts républicains, à chaque fois qu'ils sortent la brosse à reluire ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond_matabosch 1136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines