Magazine Politique

Montreuil a sorti 117 familles roms de la rue

Publié le 21 septembre 2015 par Blanchemanche
#roms #Montreuil
Sébastien Thomas | 21 Sept. 2015
Montreuil, le 11 septembre. Grâce au village d’insertion et au logement passerelle, Victor et son fils, également prénommé Victor, originaires de Roumanie, ont pu s’intégrer et obtenir un logement social
Montreuil, le 11 septembre. Grâce au village d’insertion et au logement passerelle, Victor et son fils, également prénommé Victor, originaires de Roumanie, ont pu s’intégrer et obtenir un logement social (LP/S.T.)

Le plus grand dispositif d’insertion de Roms en France vient de prendre fin, cet été, à Montreuil. Près de 350 personnes, soit 117 familles, ont quitté les deux villages d’insertion soit parce qu’elles ont trouvé une HLM, soit parce qu’elles ont intégré un logement passerelle.

Une réussite donc pour la municipalité qui cependant décidé de ne pas reconduire l’initiative.L’opération n’aurait sans doute jamais vu le jour sans l’incendie du 24 juillet 2008, rue Dombasle, un site squatté par des Roms.La municipalité, dirigée depuis quelques mois par Dominique Voynet (EELV), décide de mettre en place un dispositif d’une ampleur inédite pour réinsérer 300 personnes. Entre recherches de terrains et négociations avec les riverains, le parcours du combattant va durer deux ans avant de trouver deux sites viables pour accueillir les familles. C’est donc en 2010 qu’apparaissent deux villages d’insertion composés de caravanes.« Notre objectif était vraiment de parvenir à une intégration complète des familles, c’est pourquoi nous avons mis en place des règles strictes dès le départ, souligne Richard Zamith, chef de projet. Sur les 117 familles, un peu moins de 10 % ont été exclues car elles refusaient ces impératifs ». Première exigence, la scolarisation des enfants. En outre, chaque famille était suivie par une association. Reste que la caravane n’est pas le meilleur des environnements pour s’insérer.La municipalité décide donc d’installer des conteneurs aménagés sur deux sites différents pour accueillir 22 familles dans des logements passerelles. « Les postulants ont été sélectionnés en fonction de leur capacité d’intégration, analyse Nicolas Proust, directeur général adjoint. Car une fois dans les lieux, ils prennent en charge un loyer, certes symbolique mais réel, et paient les factures d’eau et de gaz ». A ce jour, 85 familles ont pu quitter les lieux. La sortie s’est fortement accélérée depuis le 1er janvier 2014 lorsque les Roms ont été autorisés à travailler sans restriction de métiers.Victor Caldarar en fait partie. Il a trouvé un appartement pour sa famille mais revient régulièrement sur le site des logements passerelles pour prendre des nouvelles. « Quand on s’est retrouvés à la rue, on nous a payé l’hôtel durant un an puis nous sommes allés au village d’insertion, raconte-t-il. On était suivi par une association et mon fils était scolarisé. Il n’a pas manqué un seul jour ».Car Victor a vite compris que l’intégration passait par l’apprentissage de la langue. « Ma femme ne parle pas le français, moi pas bien, mais mon fils lui, il parle très bien » s’enorgueillit-il. En 2013, il intègre un logement passerelle. Pendant qu’il fait des petits boulots comme chauffeur pour Emmaüs ou les Restos du cœur, son fils étudie. « C’était bien plus agréable que dans les caravanes » sourit le jeune homme. Il a décroché un CAP de vente mais il n’a pas encore trouvé de job. Une fois que les 22 familles seront recasées, la mairie ne souhaite plus y accueillir uniquement des Roms. Les logements serviront aux plus démunis. Car l’expérience a un coût non négligeable : plus de 7 M€ depuis 2009.D’après la préfecture, la ville comprendrait encore 300 Roms répartis sur 6 bidonvilles.http://www.leparisien.fr/montreuil-93100/montreuil-a-sorti-117-familles-roms-de-la-rue-21-09-2015-5113769.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines