Magazine Culture

Regis – Manbait

Publié le 21 septembre 2015 par Hartzine

Dans la série Regis est un con, Regis sort une compilation... Annoncé comme un nouveau LP, Manbait n'est qu'une nouvelle compilation de morceaux ou plutôt de remixes d'artistes Blackest Ever Black, dont les tracks étaient essentiellement parus sur divers EP sur Blackest Ever Black pour finalement finir sur une compile étiquetée Blackest Ever Black... On avait un léger doute en chroniquant F Ingers, maintenant, on se demande vraiment si le label ne cherche pas à faire de l'argent pour de l'argent, tant cette compile pue le réchauffé... Mais cette fois-ci, tout n'est pas seulement à mettre sur le dos de la maison de disque. Penchons-nous un peu plus sur le cas Regis avant de nous attaquer à ce Manbait - ce qui je préfère vous le dire tout de suite, va être vite fait ! - dernière sortie du label londonien qui nous a un temps pourtant tant fait rêver...

Karl O'Connor fait partie de ces artistes que l'on ne présente plus, musicien pluridisciplinaire, ex-tête émergente de Sandwell District, il a rhabillé la hard techno en compagnie de son comparse Anthony Child au sein de British Murder Boys, propulsé le post-punk dans d'autres sphères avec Sandra Electronics et Public Information Film ou encore donné un autre visage à la techno expérimentale avec Cub. Certes, le milieu électronique lui doit beaucoup. Mais devrions-nous tout excuser au nom du talent ? Car depuis la fin de Sandwell District, on ne peut pas dire que le producteur ait été chiche en sorties si ce n'est ce In a Syrian Tongue, éclair de génie, seule sortie originale en presque dix ans... Certes, son label Downwards ne s'est jamais aussi bien porté depuis cette pause, mais depuis quelques temps celui-ci survit également grâce à un concentré de rééditions et de remixes pêchés on ne sait où... Alors que le nom de Regis est sur toutes les lèvres, le mot artiste en est de moins en moins synonyme... Si son comparse David Sumner, même nettement moins brillant en solo, tient des propos peu élogieux quant à sa manière de travailler, Surgeon n'a jamais caché les raisons de ses querelles face à son génial mais paresseux alter-ego au sein de BMB, et que dire des paroles ouvertes de James Ruskin qui au moment de co-fonder Jealous God, confiait que " ce serait une nouvelle fois difficile de travailler avec Karl mais qu'il avait toutefois pris au sérieux John ( Silent Servant) ". Regis est devenu équivalent de bankable, plus que de talent... Et cela, le musicien semble l'avoir compris. Or, plutôt que relever les défis, celui-ci semble se complaire à s'asseoir sur sa notoriété... Quel dommage.

Alors au final Manbait, c'est quoi ? Une compilation de remixes, ni plus ni moins... Une quinzaine de morceaux sortis ces cinq dernières années empilés à la chaîne et dans le désordre. Attention, on y trouve quand même quelques perles et pour celui qui n'a jamais entendu des morceaux tel que Blinding Horses ou les remixes de This Foundry pour Raime ou encore Loss pour Ike Yard, c'est du caviar. L'art du remix n'est pas totalement abstrait, et on ne va pas cracher dessus. Mais, il y a dans le fond cette impression de prendre le fan pour un âne... C'est même pas l'équivalent du coffret ultimate qu'on te pond tout les trente-six du mois, c'est un peu la compile carrefour de l'underground et c'est là où il y a foutage de gueule. Pas d'inédit, pas de valeur ajoutée, à part si vous n'avez jamais écouté aucun de ces morceaux (qui sont tous à porté sur YouTube), Manbait n'a pas grand intérêt. A l'heure où le net foisonne de trouvailles inestimables, cet énième album déçoit un peu plus. Le mec qui écoutait Regis il y a quinze ans risque fort de décrocher alors que le nouveau venu va tilter sur des mélodies déjà entendues. Alors oui, c'est un peu bête de taper sur Manbait comme un forcené, c'est comme kicker à la face d'un mec déjà à terre, mais en même temps c'est aussi la mauvaise note pour dire à un élève : " Mais où est passé ton putain de potentiel ? ".

Audio

Tracklist

Regis - Manbait (Blackest Ever Black, 2015)

01. Ike Yard - Loss (Regis Version)
02. Dalhous - He Was Human And Belonged With Humans (Regis Version)
03. Regis - Blood Witness (Original 12″ Mix)
04. Vatican Shadow - Church Of All Images (Regis Version)
05. Family Sex - Manbait (Regis Version)
06. Regis - Blinding Horses (Original 12" Mix)
07. CUB - C U 1
08. Regis - Blood Witness (Downwards Extended Version)
09. Tropic of Cancer - Plant Lilies At My Head (Alternate Version)
10. Regis - Blinding Horses (Turin Version)
11. Raime - This Foundry (Regis Version)
12. Regis - Blinding Horses (Stableboy Version)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hartzine 81233 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines