Magazine Société

La gauche française est plus à droite qu’on ne le pense

Publié le 21 septembre 2015 par Philippejandrok

Plus notre société est en souffrance, plus nous nous trouvons face à un terrible extrémisme à droite, à gauche et à l’extrême de la gauche.

Nous réalisons sobrement que cette gauche nourrie aux valeurs de la République et de la tolérance est d’une telle intolérance face à la moindre opposition, la moindre contradiction, que des réactions d’une agressivité inattendue surgissent d’on ne sait où, pour affirmer une position gauchiste ou gauchisante, et véritablement stalinienne.

Oui, la gauche et la droite en France ont condamné les crimes de Staline, comme elles ont condamné les crimes d’Hitler, alors qu’en fait, elles auraient fait exactement la même chose.

En Russie, c’est bien la Gauche avec le communisme qui a été responsable de plus de 20 millions de morts ?

En Chine également, avec la révolution chinoise de Mao, et on ne sait aujourd’hui même pas encore avec exactitude combien de millions de chinois sont morts en cette période.

En Allemagne, c’est le National Socialisme, toujours à gauche, qui a fait trembler l’Europe et le monde, ces deux factions politiques foncièrement populistes et opposées, et à nouveau, fortement ancrées à gauche ?

La Gauche est la dictature du prolétariat et de la classe moyenne en Occident, alors que nous avions cru naïvement que c’était la Droite, ce qui n’excuse pas le comportement odieux de la Droite française depuis l’après-guerre.

C’est le PS de François Hollande et de Manuel Valls, « qui ferait — c'est là son fruit le plus certain —
D'Apollon un bossu, de Voltaire un crétin ! »
 Victor Hugo

Dans un reportage sur Calais uniquement diffusé sur les réseaux sociaux, car la presse « mainstream » refuse de faire un véritable travail d’information, un riverain indique que le fait d’avoir un petit drapeau français dans sa voiture est une provocation nationaliste à l’encontre des migrants ; et ce, d’après les sympathisants d’extrême gauche qui n’hésitent pas à frapper leurs frères français sous prétexte de défendre des valeurs humanistes ? Là où l’extrême gauche est financée par l’extrême droite en l’ignorant totalement, là où le prolétaire trotskyste croit encore que c’est la gauche qui finance et qui dirige la gauche et qui obéit aux valeurs fondamentales de l’humanisme ? C’est la Finance qui créer les factions politiques et les oppositions, on trouvera les mêmes qui financent la Gauche et la Droite qui sont le produit d’un œuf unique. La maxime latine « diviser pour mieux régner » reprise par Machiavel dans sa description des pouvoirs et de leur manipulation a toujours rempli les fonctions nécessaires au contrôle des peuples.

Mais dans le cas de Calais, l’extrême gauche qui défend des valeurs humanistes par la violence, ne serait-ce pas contradictoire ?

- « Allez hop, en Sibérie dans un camp de redressement ! »

D’un autre côté, le pouvoir socialiste profondément hypocrite, crève de peur que l’on puisse l’accuser de racisme et publie des circulaires secrètes auprès des forces de l’ordre pour indiquer que tout citoyen français se rendant coupable de se défendre contre un migrant de couleur, sera considéré comme coupable, afin d’éviter que l’on puisse traiter, et l’état français, et la justice française de raciste, laissant alors agir en toute impunité les contrevenants.

Pourquoi cette soudaine attitude politique, et qui dirige vraiment le pays ?

Dans les années 70, de sincères mouvements de gauche défendaient les valeurs de la république en s’opposant justement aux maltraitances subies par les étrangers, et malgré tout, les étrangers étaient systématiquement la cible de la bassesse humaine et de l’autorité de l’état.

Puis, depuis 1981, les choses ont progressivement évolué, mais aujourd’hui, une fausse tolérance possède la France, en effet, un homme violant une enfant serait évidemment lourdement condamné, mais étrangement, pas un migrant ? La question qui s’impose est pourquoi ?

Un homme est un homme, un crime est un crime, n’est-ce pas ?

Ce n’est pas de la politique, c’est du droit, ce même droit qui s’applique à près de 98% des humains de cette planète.

Alors pourquoi ce qui est valable pour l’un, aujourd’hui ne l’est-il pas pour l’autre ?

Parce que, cela ne se fait pas, au PS, pas de racistes. Manuel Valls qui critique la coloration cosmopolite de sa ville :

-   « belle image, belle image de la ville d’Évry, tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos[1]… »

N’importe qui d’autre aurait prononcé cette phrase, il se trouverait au tribunal à faire face à des accusations de racisme patent, mais pas lui, le maire qui se plaint que « ça manque de blancos », et qui fait la part belle à l’Islam, mais au PS, pas de racistes, c’est bien connu, l’apparatchik du PS a tous les droits et plus encore, il fait les lois avec son 49-3.

Ainsi, la nouvelle directive non officielle, il ne faut pas stigmatiser de pauvres migrants économiques et nous devons comprendre leur misère sexuelle ?

Pour cela, l’Europe entière doit accepter d’offrir ses enfants, ses filles, ses femmes à des migrants frustrés qui seraient soudain pris par des envies sexuelles à assouvir ?

Les politiques si prompts à juger, ne devraient-ils proposer leurs propres logements et puis, peut-être leurs enfants, et leurs épouses, pourquoi pas ? Peut-être comprendraient-ils la douleur de ces enfants, de ces jeunes filles, de ces femmes violées sans complexe par certains migrants atteint de maladies mentales et de maladies virales.

J’avoue que, personnellement, je suis un peu perdu, aux USA, en Chine, en Russie, en Corée, normalement en France, un crime de viol est jugé comme tel, et aucune excuse n’est acceptée ; en France, en Allemagne aujourd’hui, un laxisme politique fait surface, face à la sauvagerie de ces agressions sexuelles, à la fois sur des mineurs, commises par des immigrés clandestins en misère sexuelle, mais également par certains musulmans pratiquants un racisme anti blanc en assumant leurs actes comme ce fut le cas dans la ville de notre Premier ministre, affaire bien évidemment étouffée d’une jeune femme violée par 4 jeunes fiers de leurs forfaits, ce même premier ministre qui déclarait le 26 juin 2014 « … l’Islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir.»

Y aurait-il une différence entre une manifestante française qui poserait une question à M. Valls sur la tauromachie en se faisant agresser par ses barbouzes, et une femme violentée par un ou cinq individus en situation irrégulière et d’origine, fortuite, mais musulmane ?

Aucune, personne n’est poursuivi pour agression ; la prédiction des jeunes de banlieues il y a 20 ans selon laquelle ils violeront nos filles, nos femmes nos mères est lentement en train de se réaliser. Tout a été sciemment préparé contre l’intérêt des peuples européens non musulmans, mais faire ce type de déclaration, revient à passer pour un fasciste pour le petit despote qui dirige ce gouvernement et nous en revenons à ce que nous disions au début de cet article :

-   « Nous réalisons sobrement que cette gauche nourrie aux valeurs de la République et de la tolérance est d’une telle intolérance face à la moindre opposition, la moindre contradiction, que des réactions d’une agressivité inattendue, surgissent d’on ne sait où, pour affirmer une position gauchiste ou gauchisante et véritablement stalinienne. »

C’est Ubu roi en démocratie qui la transforme peu à peu en véritable dictature. Ainsi pour être tolérant avec les uns, on devient intolérant avec les autres, où est la logique de fonctionnement démocratique, la même loi pour tous, la même république pour tous ?

M. Valls devrait en profiter pour détruire toute la filière porcine et donc, l’agriculture de ce pays, en plongeant les paysans dans une misère encore plus insoutenable, est-ce le moyen que vont trouver les socialistes pour relancer notre économie rurale, car on n’est pas à une aberration près.

La France a perdu sont identité, mais surtout son droit à choisir pour elle-même, car la loi de notre pays ploie sous la volonté d’un petit nombre en âge de voter pour le PS et exclusivement pour le PS et surtout, à deux ans des élections.

Toutes les courbettes et les putasseries politiques d’un gouvernement en perte de contrôle sont aujourd’hui possibles, car, il semble que la France appartient désormais aux pays du Golf qui font d’un pays chrétien, une terre de conquête islamiste et tous les évènements, les tolérances gouvernementales, les décisions, la justice même de ce pays, vont dans ce sens.

Le peuple aura-t-il enfin le courage de reprendre ses droits au cœur de la démocratie ?

Nous vivons une époque formidiable…


[1] https://youtu.be/pTZn7aqBVQc


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 3382 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine