Magazine Culture

Festival Pop Montréal du 16 au 20 Septembre 2015

Publié le 22 septembre 2015 par Oreilles
Festival Pop Montréal du 16 au 20 Septembre 2015Pour la deuxième année consécutive, Des Oreilles Dans Babylone s'est rendu au traditionnel festival de Septembre à Montréal. Cette fois encore, c'était près de 200 artistes qui se sont relayés pendant cinq jours dans une trentaine de salles de la ville, principalement dans le quartier du Mile End. 200 artistes en 5 jours, autant dire qu'il a fallu faire des choix dans une programmation fournie qui n'a de pop que le nom puisque très éclectique. Nous en avons choisi neuf, et si vous êtes un habitué de ce blog vous devriez reconnaitre quelques bonnes vieilles marottes.
Mercredi 16 se tenait donc le traditionnel party d'ouverture comme on dit ici. Histoire de récupérer le précieux sésame, sonder l'ambiance et assister au premier concert gratuit, celui de Ought, jeune nouveau groupe de post-punk montréalais. Peut-être un peu trop figés dans leur imitation désinvolte de Joy Division ou The Strokes, ils ne me convainquent qu'à moitié.
Un peu plus tard dans la soirée, direction le théâtre Fairmount pour retrouver des vieux de la vieille de la scène montréalaise à savoir les Breastfeeders. Si le public semble complètement acquis à leur cause, le monde est surtout là pour le retour des mythiques The Sonics. Avec 50 ans de carrière au compteur (c'est pas rien quand même), les cinq papis slalomment entre leur répertoire initial et les covers de bon aloi. La foule semble ravie mais je dois avouer que personnellement je ne rentre qu'à moitié dans ce rock garage bon enfant mais qui a quand même vieilli. Mais bon je pourrai au moins dire que j'ai vu les Sonics en live une fois dans ma vie.
Festival Pop Montréal du 16 au 20 Septembre 2015
Avant de rentrer à la maison, je m'arrête au magnifique théâtre Rialto pour la prestation de Jerusalem In My Heart accompagné pour l'occasion des musiciens de Suuns. Le libanais Radwan Ghazi Moumneh qui vient de sortir son nouveau disque chez Constellation est une fois de plus très impressionnant dans l'ambiance hypnotique qu'il crée avec son Oud électrique. La musique dronesque de Suuns en arrière ne fait qu'ajouter à l'ambiance enfumée. Ces gens là ont du talent.
Jeudi 17, le lendemain, direction la très belle église St Jean Baptiste pour admirer la nouvelle coqueluche locale, j'ai nommé les Barr Brothers. Le quartet de Montréal y démontre une grande capacité à construire des ambiances boisées et feutrées, pour le plus grand plaisir d'un public un tantinet plus féminin qu'à l'accoutumé. La harpe de Sarah Page n'y est sans doute pas pour rien. C'est beau mais on s'ennuie un peu.
Festival Pop Montréal du 16 au 20 Septembre 2015C'est ensuite au Barfly que je me retrouve avec beaucoup d'attentes concernant le petit concert de Stanley Brinks, alias André Herman Düne des plus connus Herman Düne. Depuis 2006 le solitaire André a changé de nom et est parti chercher un peu plus de tranquilité créatrice du côté de Berlin. Là-bas et sans pression aucune, il a composé énormément de morceaux, pour lui ou pour ses amis dont les géniaux Wave Pictures. Dans une salle riquiqui et face à un public se comptant sur les doigts de mes deux mains, on a plus l'impression d'assister à un show privé qu'à un concert de festival. Et force est de constater que l'ami n'a rien perdu, bien au contraire. Assisté pour l'occasion de la française Clémence Freschard, il prouve une fois encore à quel point il est un songwriter hors pairs et surtout un impressionnant guitar-hero. En toute modestie.Après la douceur de Stanley, direction le rock californien du bien connu Mikal Cronin. Ici pour défendre son récent effort MCIII, il fait le travail mais il me manque un je ne sais quoi d'originalité.
Festival Pop Montréal du 16 au 20 Septembre 2015
Vendredi 18, j'ai enfin la chance de rencontrer les délicieux Kitty, Daisy & Lewisdans la salle du Petit Campus. Avec eux la musique est histoire de famille puisque l'on retrouve sur scène Ingrid Durham la mère (à la basse), Graeme Durham le père (légèrement en arrière, à la guitare rythmique) et Kitty, Daisy & Lewis Durham donc qui eux s'échangent guitares, piano et batterie à chaque morceau. Sympa la famille ! Je me demande autour de quels sujets doivent tourner les conversations lors des repas de famille. Et les londoniens font honneur sur scène à leur réputation sur disque (un troisième album encore non écouté vient d'ailleurs de paraître). Ca joue, ça groove, ça rock dans un pur style rockabily mais pas que. Et comme si ça ne suffisait pas, la famille invite aussi la légende jamaïcaine Eddie "Tan Tan"Thornton à la trompette. Je ne suis vraiment pas déçu d'avoir raté Godflesh au National pour voir ce show en entier.
Enfin, cloturons cette édition de Pop Montréal par le concert des locaux The Besnard Lakes en compagnie de quinze autres musiciens. Malheureusement, la petite scène de la seconde salle du Rialto ne permet pas d'apercevoir tout le monde jouer et le show s'avère un peu frustrant. Même la sono ne rend pas hommage aux grandes envolées lyriques du couple Jake Lasek et Olga Goreas. M'enfin les plus perspicaces auront décelé quatre nouveaux morceaux que l'on retrouvera sur un nouvel album à paraître en janvier prochain.
Et voilà Pop Montréal 2015 c'est fini. Ce report en fut ma version mais nul doute que personne n'a vécu le même festival tant la programmation était large. C'est un peu ça que l'on vient chercher ici. A l'année prochaine ?
Le site officiel du festival

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oreilles 2992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines