Magazine Culture

L’Affaire Rovandowski

Par Livresque Du Noir @LivresqueduNoir

L’idée de départ de L’Affaire Rovandowski est reprise de ma première nouvelle érotique, Decrescendo.
Tout le reste est littérature.
Pour ce sixième opus des enquêtes lyonnaises de Addamah et Manset, j’ai créé de nouveaux personnages : Jacky Minetto, éditeur de revues de charme et de films pornographiques – qu’on retrouvera dans un récit érotique, Souvenirs d’une thésarde – Sandra Cinderella, sa nouvelle égérie, avec laquelle le commissaire Addamah aura une liaison, et qu’on retrouvera dans Meurtre au Lac du Signal… C’est le mystère de l’écriture : des personnages apparaissent sont la plume, puis ils prennent leur envol !

Il y a mille façons d’écrire un polar. Certains bâtissent tout le roman avant de se lancer dans l’écriture proprement dite ; d’autres improvisent ; j’appartiens à la deuxième catégorie. L’intrigue se bâtit au fur et à mesure que j’écris (même si j’ai une idée de ce qui va se passer). Pour L’Affaire Rovandowski, je ne savais pas, à la moitié de la rédaction, qui était coupable…. Et aussi, je ne savais que faire de la scène de dispute entre Addamah et sa compagne polynésienne, Mareva… Scène qui finalement, déterminera le dénouement !.. Cela, c’est la magie de l’écriture. Ce pourquoi j’écris, en fait. Pour le plaisir.

Ce polar se déroule à Lyon. La plupart de mes romans se passent dans cette ville où j’habite depuis plus de vingt ans. L’ancienne capitale des Gaules a abrité d’autres intrigues policières : voyez Léo Malet, 120, rue de la gare, ou d’autres personnages de flics (Bérurier, l’adjoint du commissaire San Antonio, est lyonnais…). Lyon est une ville fascinante, qui ne saurait se résumer à l’encombré tunnel sous Fourvière… C’est une France en résumé, plus que Paris. Je pense que Paris a quelque chose d’artificiel.

J’aime les intrigues épurées : un meurtre – souvent dans un cadre familial – plusieurs suspects, et une enquête menée tambour battant. Le crime familial, encore et toujours… Il est l’un des fondements des civilisations : Caïn et Abel, les Atrides, les Césars… Le concept de serial killer, qui fait le pain quotidien du polar moderne, est d’une rare pauvreté… Ces meurtres reproduits à l’identique, sans autre raison qu’eux-mêmes, quel ennui !

Avis sur cette publication

Votre avis[Nb de votes : 0 Moyenne : 0]  
L’Affaire Rovandowski

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livresque Du Noir 5521 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines